Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 avril 2014 1 07 /04 /avril /2014 22:13

 

Image:2007.03.28.pt.lagoa.Ferragudo.jpg



     Près d’une falaise, où se répartissent harmonieusement les petites maisons des pêcheurs, la Plage du Carvoeiro est une belle et pittoresque image du littoral “algarvio”. Sur sa petite grève abritée et très recherchée par les baigneurs, attendent les bateaux des pêcheurs également utilisés pour faire des promenades le long de la côte, afin de faire connaître les belles grottes et cavernes des alentours.

Tout près de la plage, on trouve un vaste choix de restaurants, de bars et d’esplanades, car il n’existe pas de séparation entre la ville animée de Carvoeiro et la grève.
                                                     
Image:2007.03.28.pt.S.JoaoArade.jpg
RUINES DU FORT DE Nte.De." DA ENCARNAÇÃO "(INCARNATION) (SIEC XVII)
     
Image:2007.03.28.pt.Lagoa.Ferragudo.PraiaGrande.jpg

 
Image:Praia da Marinha - Lagoa.jpg


Entourée par une haute falaise sculptée par l’érosion, la très belle Plage de Marinha est considérée parmi les cent meilleures du monde, dans un recoin de nature préservée, presque à l’état sauvage.

Avant de descendre à la plage, émerveillez-vous avec le paysage que l’on aperçoit du haut de la falaise qui lui donne accès, et ensuite prenez le long escalier. Votre effort sera récompensé par la tranquillité qui règne dans cette grève baignée par une mer douce.


Image:Senhora da Rocha - Lagoa (Portugal).jpg

Encaissée entre de hautes falaises, la Plage de Senhora da Rocha, est une petite grève baignée par des eaux limpides et tranquilles, idéale pour se baigner ou pour faire des promenades en bateau sur la côte, en découvrant les grottes des environs.


Image:Senhora da Rocha - Lagoa (Portugal)2.jpg

À l’ouest, la plage est délimitée par une pointe rocheuse, qui la sépare de la Plage Nova, à laquelle elle reste liée par un tunnel creusé dans la roche. C’est dans cette pointe rocheuse que se trouve la charmante Chapelle consacrée à Notre Dame de la Roche, qui fut construite au XIVè siècle pour abriter l’image qui s’y trouve, et près de laquelle il existe un mirador d’où l’on peut jouir d’un merveilleux panorama sur la côte de l’Algarve.

Image:Senhora da Rocha - Lagoa.jpg

                       


Repost 0
Published by le jardin du portugal
commenter cet article
7 avril 2014 1 07 /04 /avril /2014 06:36

             La Legende de Sagres         




Image:FraMauroDetailedMapInverted.jpg


                                                                                             Astrolab


                                                 Image:Astrolab.JPG

Sagres est une ville portugaise, en Algarve, où Henri le Navigateur a établi l'école de Navigation portugaise.


Image:Azulejos Parque Eduardo VII-1.jpg

Selon João de Barros, il commença à repeupler en 1416 un village, Terçanabal, sur la péninsule de Sagres dans l'extrême Sud-Ouest du Portugal. Ce village, qui sera bientôt appelé Vila do Infante (la ville du prince), devint rapidement une base de haute technologie (pour l'époque) avec un arsenal naval, un observatoire, ainsi qu'ensuite une école pour l'étude de la géographie et la navigation. Jehuda Cresques, un cartographe connu y fut invité et compila les connaissances ; il y obtint un poste permanent. Le port proche de Lagos fournit un abri pratique et devint un centre de construction navale. En 1419, il fut nommé gouverneur de l'Algarve, la province où se trouve Sagres.


                                                      Image:Henry the Navigator1.jpg

Henri le Navigateur, Infante Dom Henrique (4 mars 1394 - 13 novembre 1460), prince du Portugal, est souvent considéré comme la figure la plus importante du début de l'expansion coloniale européenne. Il est le troisième fils de Jean Ier de Portugal, le fondateur de la dynastie d'Aviz. Sa mère est Philippa de Lancastre, fille de Jean de Gand et soeur d'Henri IV d'Angleterre. Henri le Navigateur ne s'est jamais marié et n'a pas eu de descendance.


                                   Image:Henry the Navigator.jpg

Le 25 mai 1420, Henri fut nommé le gouverneur du très riche Ordre du Christ, le successeur portugais des chevaliers du Temple dont le siège était à Tomar. Il gardera ce poste toute sa vie. Cette place fut importante pour les revenus qu'elle conférait, et fut nécessaire aux explorations et campagnes menées par le prince. Il convient également d'ajouter que, le temps passant, il devint de plus en plus dévot.De plus, quand son père Jean Ier mourut, le fils aîné de celui-ci, Édouard, devint roi et versa à Henri un cinquième de tous les profits du commerce dans les zones découvertes ainsi que le droit exclusif d'autoriser des expéditions au-delà du cap Bojador. Il détenait également divers monopoles en Algarve.

                           

L'impact d'Henri sur l'Histoire est grand, ayant déclenché l'intérêt des Européens pour la colonisation (intérêt renforcé par la perte de Constantinople, en 1453) qui transformerait le monde pendant les quatre siècles suivants. L'école de Sagres permit le progrès dans plusieurs domaines de l'art de la navigation. Moins de trente ans après sa mort, le cap de Bonne-Espérance fut passé et Vasco de Gama atteignit l'Inde la décennie suivante. Christophe Colomb y passa quelque temps et, bien que ce ne soit pas archivé, il vogua à la fin des années 1470 autour des possessions portugaises de Madère et le long de la côte occidentale de l'Afrique.


                    SAGRES


                                             Image:Castelo sagres IPPAR.jpg

Sagrès est situé à l'extrême sud ouest du Portugal et de l'Europe. Un fort est installé au bout au sommet de falaises infranchissables.

Fort de Sagrès :

Le  pèlerinage de Sagres s'impose au visiteur de l'Algarve. C'est un lieu chargé d'histoire. Le prince Henrique le Navigateur, y a fondé une école au 14° siècle, on dirait aujourd'hui un centre de recherches, destiné à la découverte du monde, plus exactement à découvrir la voie du contournement de l'Afrique pour atteindre l'Asie et ses richesses sans naviguer en Méditerranée, domaine des pirates barbaresques


L'école était unique en Europe, et les plus célèbres Navigateurs, Géographes, physiciens, Astronomes... y sont venus.


Image:Sagres23.jpg

Il ne reste pas grand chose des batiments de l'époque à part quelques pans de murs et la giganteste rose des vents. Le site a été reconstruit et heberge des expositions. Mais le cadre est impressionnant et sauvage. Imaginez une plateforme complètement plate posée sur des falaises abruptes, dominant la mer.


Image:Sagres - Canhão a ver Cabo de São Vicente.jpg

Falaises vue du fort de Sagrès



Image:Fortaleza de Sagres - Muralha.jpg


  Chapelle de la Forteresse de Sagres

Image:Fortaleza-de-Sagres Igreja-N.-Sra-da-Graça.jpg


                                 Image:Sagres07.jpg

                                 Image:Sagres09.jpg

PAYSAGE REMARQUABLE ET MUSÉE DE L' HISTOIRE MARITIME AVEC BEAUCOUP D' INTERET.

Image:Fortaleza-de-Sagres Vista-da-Costa.JPG

EXTREME SUDOEST DE PORTUGAL, ICI LE PRINCE "HENRI LE NAVIGATEUR" A EU L' ÉCOLE NAUTIQUE POUR PREPARATION DES GRANDS DÉCOUVERTES MARITIME DU SIEC. XIV ET XV. CAP AVEC UN PANORAMA IMPRÉSSIONANT . LES FALAISES SONT TRÉS HAUTES









 




        

                               

                    

                                    

La côte sud ouest de l'Algarve est une région sauvage à seulement quelque minutes des fameuses stations balnéaires de Lagos et Sagres. Cette côte est probablement la meilleure destination de surf en Europe et les vagues rompent sur deux front: la côte sud et la côte ouest selon la direction du swell. Les deux côtes sont distante d'un maximum de 30 kilomètres et offrent ainsi toujours une alternative de surf selon la direction du swell. Vous avez le choix entre 3 surfcamps dans la région, Sagres, Lagos et Vale Figueiras, tous dans un rayon de 30 minutes autour de Sagres et offrant des cours pour débutants ou des surfaris pour surfeurs expérimentés. Les surfeurs indépendent peuvent également louer des chambres ou apartements dans la région. L'Algarve est également la région la plus chaude du Portugal et la plus touristique, avec de nombreuses stations balnéaires et une vie nocturne très animée! C'est une destination de surf sans rivales en Europe, offrant une ambiance de surf sans égale, semblable à Biarritz mais en plus sauvage. Les surf spots se nichent dans une nature sauvage d'une beauté a couper le souffle, les longues plages de sable entourés de falaises
               
                                   Sagres cannonSagres Coastline, Portugal

 La côte, découpée de falaises, de petites criques, et de longues plages, offre de belles balades, des points de vue magnifiques, et des baignades inoubliables. Ces plages sont entrecoupées de rochers dorés, qui forment de mystérieuses grottes et de fascinants arcs sculptés par le vent et la mer.

Praia do Beliche, Sagres

SAGRES situé à l’extrémité sud du Portugal, protégé par la montagne au Nord et bordé par la mer, l’Algarve est réputé pour son soleil omniprésent et ses plages de sable fin qui bordent les 220km de littoral.


Sagres Rock

 Baignée par le revigorant Océan Atlantique, la Côte de l’Algarve est la station balnéaire la plus recherchée du Portugal où vous pourrez jouir de sensations uniques. Orgueilleuse de son climat doux tout au long de l’année, elle offre 150 km de paradis en bord de mer, les plus belles plages et des eaux chaudes et cristallines entre dunes et falaises. Recherchez un port de refuge dans une des Marinas de l’Algarve et venez découvrir la terre des caravelles portugaises qui franchirent caps et tourmentes, arrivèrent aux Indes et marquèrent l’Histoire avec le clou de girofle et la cannelle. Les Marinas de Vilamoura, célèbre pour son glamour et son raffinement, Albufeira, Portimão ou Lagos, possèdent d’excellentes infrastructures de loisir, d’animation et de shopping à ne pas perdre.Surprenez-vous avec les contrastes et la diversité que cette destination touristique a à vous offrir : l’expérience unique de visiter les villages et petites villes piscatoires aux rues étroites, aux maisons blanchies à la chaux et aux cheminés d’influence arabe, aux personnes simples et affables. Découvrez les villes remplies d’histoire, ses églises, ses forts et ses murailles sous des falaises escarpées sur la mer. Restez dans un des raffinés Resorts de l’Algarve et essayez les très bons spas avec le plus personnalisé des services, confort et technologie.Étant donné que vous êtes déjà dans le paradis des golfeurs laissez-vous tenter et essayer de faire la meilleure frappe de votre vie. Avec une localisation sans égal, à côté de la mer, vous avez à votre disposition de prestigieux terrains de golf aux designs fantastiques, œuvre d’architectes réputés.
Les amants de la nature connaîtront sur les rives du Fleuve Guadiana d’importantes zones protégées de végétation exubérante et abri de nombreuses espèces animales.La délicieuse gastronomie régionale est un mets divin. Recherchez les restaurants de cuisine régionale et dégustez les succulents et aromatiques plats de poisson et de fruits de mer de l’Algarve....

Repost 0
Published by le jardin du portugal
commenter cet article
7 avril 2014 1 07 /04 /avril /2014 04:42


                                      

                                                           

PETITE VILLE À L'ENTRÉE DE LA "RESERVE DE LA COTE VICENTINE".

À VOIR LE CHATEAU ARABE



Pour les Fans d'histoire, d'architecture, d'art et de culture en général, Amoureux de la nature et des belles plages. Pour atteindre Aljezur, il faut emprunter depuis Monchique une route sinueuse à travers des forêts de pins et d’eucalyptus. Avec ses maisons blanches et ses ruelles discrètes, Aljezur est un petit village typique de l’Algarve.Aljezur est une municipalité (en portugais : concelho ou município) du Portugal, située dans le district de Faro et la région de l'Algarve.Cette tranquille petite bourgade coupée en deux par une vallée verte La ville est séparée en deux par la rivière Aljezur. D'un côté, le bourg ancien possède un riche patrimoine. Il est surmonté par les ruines du château du Xe siècle, remanié aux XIIIe et XIVe siècles. Sur l'autre rive, la ville nouvelle s'est développée après le terrible tremblement de terre de 1755, suite à l'édification de l'église neuve. Les ruines de la forteresse d'Arrifana, construction arabe du XIIe siècle, surplombent une très jolie plage particulièrement appréciée les amateurs de surf et de body surf.


Imagem:2007.03.23.pt.Aljezur.Odeceixe.RibeiraSeixe.jpg



La spéculation immobilière bat son plein dans les environs que les étrangers nordiques affectionnent, créant presque un ressentiment de la population locale envers ces mêmes étrangers, principalement allemands. Dans l'arrière-pays, de vieux cabanons sont rachetés par des agences spécialisées du littoral, sont retapées, décorées voire cachetées, prêtes à dégager toute la mémoire du pays et revendues ensuite à un prix décuplé.

Village de Carrapateira, les paysages sont de toute beauté. Une nature à l’état brut, un peu comme les côtes sauvages, en Bretagne. Il faut emprunter la route 268 pour longer le parc naturel. Par endroits, des chemins de terre permettent d’accéder au plus près de la côte, au-dessus des falaises de pierres noires. Le parc naturel s’étend jusqu’au Cap São Vicente, bien connu des navigateurs au long cours. Pointe mythique, autrefois vénérée par les Phéniciens et les Romains et considérée au Moyen-Âge comme la fin du monde, le Cap São Vicente attire aujourd’hui les touristes. Un phare visible à plus de 95 km trône au-dessus des falaises de roches de couleur rouge vin avec lesquelles on fabrique de la poudre de terracotta… 


Image:Carrapateira (Bordeira).jpg

Une succession de falaises de schiste gris et de calcaire blanc ou doré, érodées par les vents et les flots, se déploie face à l'océan Atlantique. L'arrière-pays vallonné, planté d'agaves, est boisé d'eucalyptus et de pins. Le château (X° siècle), la forteresse d'Arrifana, le site du village de pêcheurs de la Carrapateira (XII° et XIII° siècles), le " ribat " de la pointe de l'Atalaia (XII° siècle) sont autant de sites archéologiques qui témoignent de l'importance de l'occupation musulmane de l'Algarve à partir du X° siècle. Aljezur est dominé par les ruines d’un chateau maure du Xe siècle. En haut, sur les vestiges des remparts – dont il ne reste plus grand-chose, la vue plonge dans l’océan Atlantique. Entre terre et mer, Aljezur fait partie des coins les plus authentiques de l’Algarve.


Image:Castelo de Aljezur - entrada.jpg


  Plages à ALJEZUR 


On peut se perdre sur les pistes qui longent les falaises, vous disais-je lors de la visite à Carrapateira. Je n'hésite pas cette fois-ci alors que j'en ai le temps. Un chemin m'amène au dessus de la secrète Praia do Telheiro, bien au-dessus car il me faut procéder à une descente raide à travers les rochers pour saisir la récompense à mes pieds. les battements les vagues sur les hautes falaises, observer les pêcheurs de perceves et de sargos. Plages sauvages, bordées par des falaises de rochers noirs, sont facilement accessibles. Entre dunes et marées, entre le mauve des bruyères et le vert de la végétation sauvage, le littoral est un vrai petit trésor naturel, prisé par les Portugais de la région et les surfeurs en quête d’espaces naturels préservés.
Praia da Amoreira, très accessible et donc relativement peuplée les jours de repos.

Image:Praia da Amoreira - IV.jpg

se baigner nus à la plage d'Amoreira plus connue à l'époque (il y a 15 ans au moins) sous le nom de "praia dos nus ou dos alemães"

Image:Praia da Amoreira - V.jpg


Image:Vale da Telha 1.JPG

Praia " Plage "  Vale dos Homens, modèle de la plage facile
À proximité, en plein vent, la mer se sublime dans des embruns violents qui grimpent à l'assaut des hautes falaises déjà sombres, de quoi vous sortir vivement de vos rêves éveillés.


Image:Praia Vale dos Homens - I.jpg

 magnifique promontoire sur le grand bleu.

Image:Praia Vale dos Homens - III.jpg


Image:Praia Vale dos Homens - II.jpg

     
Arrifana perché sur son promontoire, où une petite route plage vers une plage déjà bien fréquentée, body board et surf obligent. Quelques bons restaurants m'y attendent, le choix est intéressant, puis également de quoi tenter de reprendre ses esprits en tentant de gagner à pied la très isolée Ponta da Atalaia un peu plus au nord. sur un balcon de schiste au ton chaud, lissé et ciré depuis des lustres par le roulement des vagues en colère. Il y a dans les environs un homme d'origine nordique qui fabrique avec une grande qualité et vend en direct différentes sortes de poissons fumés à chaud ou à froid, c'est selon, on y trouve même des anguilles comme dans le nord et qui me rappellent celles que je dégustais à chaque occasion possible du côté d'Enkhuizen en Hollande. 

       
Image:Praia do Amado - I.jpg

Plage que se trouve entre Falaises et montaignes ideal pour le repos absolut 

Image:Praia do Amado - V.jpg


Image:Praia do Monte Clérigo - I.jpg
Choisir une journée pas très chaude, car en montagne souvent la chaleur est étouffante. Les plages sont seulement conseillés pour des baignades rapides et non pour se bronzer, car le vent est fréquent dans le coin

Repost 0
Published by le jardin du portugal
commenter cet article
7 avril 2014 1 07 /04 /avril /2014 00:27

                              
  
                                                         

                                
Image:Lagos visto do alto.jpg


                 
                               Image:Lagos02.jpg
                               Image:Lagos05.jpg

Lagos ( IPA: /'laguʃ/, littéralement « Les lacs ») est une ville et une agglomération située à l'embouchure de la Bensafrim au nord de l'Algarve, au Portugal. La majorité de la population, établie sur le littoral, vit du tourisme et des activités de service connexes. L'hinterland, agricole et forestier, est comparativement beaucoup moins densément peuplé.

Lagos est situé à environ 35 km à l'est du cap de Sagres, le finistère sud ouest de l'Europe. Au nord de Lagos, la route de Vila Nova de Milfontes et de Sines serpente à travers les côteaux du parc naturel du Sud-Ouest.


Image:Lagos - Canal.JPG

Lagos est un vieux port maritime dont l'histoire remonte à plus de 2000 ans. Son nom de Lagos dérive du gaulois Lacobriga. Lagos fut d'abord un comptoir où les Carthaginois recrutaient des mercenaires gaulois pour combattre les Romains pendant les Guerres puniques. Elle fut ensuite colonisée par les Romains, et dépendit de la province romaine de Lusitanie. Il subsiste quelques vestiges gallo-romains à Lagos même et alentour. C'est probablement à Lacobriga, près du mont Molião, que le général rebelle Sertorius défit avec l'appui d'auxiliaires lusitaniens l'armée de Q. Caecilius Metellus Pius envoyée pour l'arrêter. Lacobriga était déjà un port considérable à cette époque.

Image:Lagos - Docapesca.JPG

Au VIe siècle, la ville fut successivement gouvernée par les Wisigoths depuis le Royaume de Tolède puis par les Byzantins. Les Maures envahirent la région au VIIIe siècle, et rebaptisèrent la ville Zawaia (c'est-à-dire « lac » en arabe). Elle faisait partie de la contrée d' al-Gharb (d'où vint le nom moderne d' Algarve). On doit aux Maures la fortification de la ville et l'ouverture de lignes commerciales maritimes régulières. En 1174 le Wali local autorisa la construction de l'église Saint Jean-Baptiste hors les murs. C'est la plus ancienne église de tout l'Algarve.


Image:Lagos - Muralhas.JPG

La province d'Algarve et d'Alentejo resta sous autorité mauresque même après la Reconquista d'Afonso Henriques et ne fut reconquise que sous le règne d'Alphonse III de Portugal en 1241. Ainsi, lorsque ce souverain eut reconquis l'Algarve en 1249, il s'attribua le titre de « Roi de Portugal et d'Algarve », témoignant que cette province, arabe depuis des siècles, était encore à ce moment une terre étrangère.

Image:Lagos33.jpg

Lagos ne devint une juridiction autonome que sous le règne de Pierre Ier en 1361. C'est à Lagos que le roi João I rassembla une flotte en vue de s'emparer de Ceuta en 1415, première incursion de l'Europe médiévale en Afrique, et prémice des Grandes découvertes des explorateurs portugais à travers les océans.

Image:Lagos35.jpg

Devenue le tremplin des expéditions transocéaniques, Lagos fut au XVe siècle un port hauturier célèbre : le prince Henri le Navigateur, fils benjamin du roi João I, y passa l'essentiel de son existence. C'est de là qu'il dirigeait les campagnes contre le Maroc et les côtes orientales de l'Afrique avec ses caravelles,


Image:Lagos01.jpg

 des navires à construction « membrure première » possédant une tenue exceptionnelle à la mer. Lagos est également la patrie de Gil Eanes, premier capitaine à doubler le Cap Bojador en 1434, que l'on considérait à l'époque comme la limite méridionale de la zone habitable (non « torride ») de la Terre. Cet exploit marqua un tournant dans l'exploration de l'Afrique, et l'on peut comparer Lagos à cette époque au Cap Canaveral de l'exploration spatiale. L'ancienne capitale du Nigeria, Lagos, est une colonie de la ville portugaise.

Image:Lagos31.jpg

C'est encore à Lagos que les premiers esclaves furent ramenés en Europe. Un édifice du XVIIe siècle se dresse à l'emplacement exact du premier marché aux esclaves (Mercado de Escravos, ouvert en 1444) d'Europe. Henri le Navigateur, en tant que principal investisseur des expéditions africaines, percevait 20% des ventes. Sa mort marqua la décadence de la ville, la famille royale se désintéressant rapidement de l'Algarve ;

les grandes compagnies de commerce déménagèrent à ce moment pour Lisbonne.


Image:Lagos34.jpg

 

Cette décadence perdura jusqu'à ce que le roi Sebastião, qui rêvait d'une grande croisade permettant de conquérir le royaume de Fez, assemblât une énorme flotte à Lagos (1578). Il perdit la vie avec la plus grande partie de la chevalerie portugaise lors de la bataille de Ksar el-Kébir.

Image:Lagos Fortres.JPG

En 1693, l'amiral de Tourville intercepta le convoi de Smyrne au large des côtes de Lagos, privant la coalition anglo-autrichienne d'importants financements et de dizaines de vaisseaux. Mais au cours de la Guerre de Sept Ans, l'amiral anglais Edward Boscawen donna, toujours devant Lagos, sa revanche à la Royal Navy en détruisant la flotte française de 14 vaisseaux chargée d'assurer un débarquement en Écosse (19 août 1759).

Image:Lagos32.jpg

La ville, avec ses maisons d'un autre âge, acquérait un aspect respectable lorsque le Tremblement de terre de Lisbonne de 1755 la ravagea. Elle conserve toutefois quelques remparts (reconstruits) du XVIe siècle, le château du gouverneur (XVIe siècle).
L'église Saint-Antoine 
                               Image:Lagos30.jpg


                               Image:Lagos18.jpg

                               Image:Lagos14.jpg
                               Image:Lagos12.jpg

Sa façade modeste aux tours dissymétriques, datant de 1715, contraste singulièrement avec l'extravagance de l'intérieur, richement décoré. Ses azulejos blancs et bleus dorés (XVIIIe siècle), ses bois sculptés (talha dourada, qui comptent parmi les plus beaux du pays) couvrent toute la surface des parois de la nef, avec les six toiles baroques de Mestre José Joaquim Rasquinho représentant les miracles de Saint-Antoine. Un coffre de bois peint en trompe-l'oeil  trompe sur la taille de l'objet. Les statues polychromes de chérubins jouant avec des animaux et des poissons sont remarquables.

Cette église, consacrée à Saint Antoine de Lisbonne est l'un des rares édifices laissés pratiquement intacts par le Tremblement de terre de Lisbonne de 1755. Le commandant du régiment d'Infanterie de Lagos ordonna bien quelques reconstructions ce qui explique sans doute pourquoi la statue polychrome de Saint Antoine trônant sur l'autel porte une tenue militaire. On rapporte que c'est dans cette même église que le roi Sébastien Ier de Portugal assista à sa dernière messe avant sa désastreuse expédition marocaine.
Musée régional de l'Algarve

                               Image:Lagos25.jpg

                               Image:Lagos24.jpg

                               Image:Lagos09.jpg
Image:Lagos23.jpg

Image:Lagos06.jpg

Ce petit musée régional se trouve à côté de l'église Saint-Antoine. Il abrite une collection hétéroclite de pièces minéralogiques et de découvertes archéologiques allant de la paléontologie (ammonites, dents de dinosaures ...) à l'industrie du Néolithique (haches de pierre, tessons de poterie...). La section proprement ethnographique du musée est consacrée à l'histoire de l'Algarve, avec de vieilles épées, des mousquets et des boulets de canon. La charte accordée par le roi Manuel Ier de Portugal à la ville est exposée dans ce musée ; mais l'élément le plus curieux est la collection de très anciennes armes et des objets d'art de la colonie portugaise du Mozambique. Le trésor du musée est constitué par les habits de cérémonie portés par le roi Sébastien Ier de Portugal lors de l'ultime messe qu'il fit célébrer avant sa fatale équipée marocaine. On peut également admirer un diptyque daté du XVIe siècle représentant l'Annonciation et la Présentation de Jésus au Temple.

  Le fort de Ponta da Bandeira

                                   Image:Lagos48.jpg

Lorsque le Portugal tomba sous domination espagnole, la côte devint l'une des cibles de la Royal Navy. Lagos, proche de la base navale de Cadix, fut attaquée par Francis Drake, mais les habitants lui opposèrent une défense si acharnée que le corsaire anglais dut renoncer à son assaut, et se retourna promptement vers le port de Sagres. D'une manière générale, la côte était régulièrement la proie des pirates et des corsaires, ce qui incita les autorités à la fortifier. Ponta da Bandeira est l'un de ces forts édifiés au début du XVIIe siècle : il contrôle l'entrée du port. On accède au fortin par un pont-levis. Le glacis offre un panorama splendide sur la cité, la plage et le port tout à la fois. Sa petite chapelle est décorée par des azulejos (carreaux de faïence bleue) d'époque. Plusieurs pièces du bastion abritent aujourd'hui des expositions sur les explorations portugaises outre mer, sur les astrolabes et les maquettes de caravelles

Image:Lagos - Caravela Boa Esperança.JPG

Comme plusieurs villes côtières du Portugal, Lagos a toujours tourné son activité économique vers la mer et la pêche. Mais depuis 1960, elle s'est aussi largement tournée vers le tourisme, devenue l'activité dominante. Ses belles plages, son climat agréable, son architecture et son patrimoine historique sont autant d'atouts. Plusieurs spectacles et fêtes sont célébrés à longueur d'année, avec des spécialités artisanales et gastronomiques, parmi lesquelles : les biscuits appelés Dom rodrigos et morgados, à base d'amandes, de figues et d'œufs. Lagos est également réputée au plan viticole par son muscadet, et pour une liqueur locale, l'aguardente de medronho, à base de fraises.

Lagos s'enorgueillit de quelques sites touristiques fameux :

  • Ponta da Piedade (Mont-de-Piété)
  • Grutas da Costa d'Oiro (Grottes de la Côte de l'Or)
  • Laguna de Alvor (Lagon d'Alvor)
  • Mata Nacional de Barão de S.João (Forêt Nationale du baron Saint Jean)


Image:Lagos - Ponta da Piedade.jpg

  • Meia Praia (plage centrale) - Sable fin et blanc, cette plage s'ouvre sur l'une des plus grandes baies d'Europe et bénéficie, de par son étendue, d'une mer calme. L'absence de récifs en fait un endroit idéal pour les activités nautiques. Par vent fort, on trouve toujours des plages abritées entre les falaises.
  • Praia Solaria (plage du soleil).

Image:Lagos - Meia Praia.JPG

  • Praia da Batata (plage aux patates).
  • Praia dos Estudantes (plage aux étudiants).

  • Dona Ana est sans doute la plage la plus fréquentée : le sable est plus grossier que sur les autres plages, et l'endroit est fermé par des massifs rocheux aux formes évocatrices : le « gâteau d'anniversaire », le « Titanic », et le « Sphynx ». Dona Ana comprend en fait deux plages séparées par une avancée calcaire isolées l'une de l'autre à marée haute.
  • Canavial
  • Camilo
  • Praia da Luz (plage lumineuse), la plage de la résidence balnéaire voisine de Luz. Cette plage comporte des installations sportives et est abritée à l'est par la 'Rocha Negra'.

 

Repost 0
Published by le jardin du portugal
commenter cet article
10 février 2014 1 10 /02 /février /2014 16:41

Je suis Fan de l’ Alentejo.....Monsaraz

 

 

À l’intérieur, la plaine immense, des moissons dorées ondulant au vent; sur le littoral des plages sauvages, d’une beauté rude et inexplorée.

Monsaraz-4-copie-1.JPG

 Des plaines à perte de vue s’accordent avec le soleil et la chaleur et imposent un rythme lent et cadencé...

Monsaraz-2-copie-3.JPG

L’amplitude du paysage est entrecoupée par des chênes-liège ou des oliviers qui résistent au temps. Ici et là se dresse une enceinte de murailles, comme Marvão ou Monsaraz, ou la simplicité d’un dolmen rappelant la magie du lieu.

Monsaraz-3-copie-6.JPG

Des arbres, des fleurs, une faune surprenante, de l’eau balsamique pour l’âme, enivrez-vous des parfums de la nature dans un Alentejo qui offre bien plus que des champs de blé dorés.

 Parce que tout en Alentejo vit au rythme de la terre...

Monsaraz-5-copie-3.JPG

Merci de Votre Visite et commentaires.....

 


Repost 0
Published by lejardinduportugal
commenter cet article
9 février 2014 7 09 /02 /février /2014 17:24

Portel ....Alentejo ....Portugal



Portel commune de 7 100 habitants, se situe dans l'Alentejo central à 39 km d'Évora, ville classée au titre du patrimoine mondial de l'humanité en 1986 par l'UNESCO. Grâce à sa localisation stratégique,




Portel constitue un des pivots du développement touristique de l'arrière-pays.

ville et municipalité située dans le district d'Évora ,et la région de l'Alentejo ,paroisse civile ayant donné son nom à la municipalité ci-dessus ,La Serra de Portel, petit massif montagneux proche de la ville de Portel, culminant à 418 m d'altitude   Un paysage méditerranéen où une apparence de calme, de prospérité et d’immuabilité cache les luttes que les hommes mènent contre la nature ou entre eux. À Portel, dans le sud du Portugal, la grande propriété domine le paysage et la société.

 

Portel-6-copie-2.JPG
Le Château de Portel est un monument exemplaire de l’architecture militaire, rénové par l’architecte Francisco de Arruda en 1510. La construction du Donjon débuta au XIVe siècle et conclut au XVIe siècle, il possède d’amples salles gothiques voûtées.


D'origine romaine, la cité s'est développée au Moyen Age autour de son imposant château, bel exemple d'architecture militaire du XIIIe siècle.




 L'élégante architecture des maisons bourgeoises côtoie harmonieusement les modestes maisons aux façades d'une blancheur éclatante.



La Fortaleza de Vera Cruz (XIIIe et XVIe siècles) figure parmi les plus beaux éléments du patrimoine religieux de la ville.




  Portel fait partie aussi de  la Route de l’Huile d’Olive dans la région de l’Alentejo Interior, Portel, Vidigueira, Cuba, Alvito, Viana do Alentejo, Ferreira do Alentejo ou Beja. Dans n’importe lequel de ces lieux vous trouverez une coopérative ouverte où vous pourrez goûter une huile d’olive mature, avec un léger goût âpre à la pomme ou à la figue. 


        Merci de votre visite et commentaires            

Repost 0
Published by le jardin du portugal
commenter cet article
8 février 2014 6 08 /02 /février /2014 21:52

 

 
 
 




Pendant votre promenade à travers le tracé irrégulier des rues, demeuré intact depuis l’époque médiévale, parcourez des pages de cette Histoire. A la Mairie, la Myrtlis romaine ; au Donjon du château (avec une vue spectaculaire sur les rives du fleuve), l’époque préislamique ; au Musée islamique, un ancien rêve des archéologues devenu réalité avec l’une des collections les plus importantes au monde ; dans une ancienne église, une collection d’art sacré.





A l’endroit où les cigognes viennent faire leur nid et les gracieuses maisons blanches se perchent sur le Guadiana, vous trouverez encore le charme d’un musée vivant qui vous attend.

Mertola-6.JPG

Avoir été ville romaine, capitale d’un royaume arabe, premier siège de l’Ordre de Saint-Jacques montrent bien son importance dans l’Histoire. Et en étant le port le plus au nord du fleuve Guadiana, cette grande route du sud, elle mena jusqu’à la mer les lourds minerais de la région.




C’est pour cette raison que Mértola garde des Romains, des Suèves, des Arabes et des Portugais qui la reconquirent en 1268, de précieux trésors gardés dans plusieurs centres muséologiques.

Mertola-5.JPG

Après quelques temps d’oubli, la ville s’est ranimée grâce à l’intervention d’archéologues qui, non seulement créèrent un concept innovant de musée ouvert, mais y ont aussi intégré le rétablissement d’arts traditionnels.



Église de Notre-Dame de l’Assomption
Église gothique du XIe / XIIIe siècle



A l’église-mère, les arcs brisés et le mihrâb qui appartinrent à la mosquée, le portail renaissance et les tours cylindriques de l’église sont un chef-d’œuvre de l’histoire de l’architecture et d’adaptation d’un même lieu à des fins différentes.


 



Repost 0
Published by lejardinduportugal
commenter cet article
7 février 2014 5 07 /02 /février /2014 17:46

 

 

 

A partir du XVIIe siècle, Elvas est devenue la plus réputée Place du Portugal, en ayant joué un rôle très important pendant la Guerre de Restauration.

Elvas.JPG

 

La ceinture de murailles du XVIe, projet du jésuite flamand Cosmander, construite sous la direction de Nicolau Langres, Correia Lucas et Pedro Fernandes, impressionne encore aujourd'hui par sa grandeur et sa solidité. Elle forme un polygone irrégulier, dont le plus grand diamètre mesure presque 1.100m, et le plus petit, environ 700m, y compris sept bastions, quatre demi-bastions et un redan. Liés par des courtines. Dans ce système défensif, vinrent aussi à s'intégrer les forts de Santa Luzia et de la Graça. Ce dernier n'a été construit qu'au XVIIIe siècle.

Elvas---Castelo-copie-1.JPG
La porte principale, appelée la porte du Dragão (Dragon), est un bel exemplaire de l'architecture de l'époque, profusément ornementée.

la porte intérieure d'accès au réduit central, exhibe les mêmes motifs architecturaux et décoratifs.

Image:Elvas-CCBYSA.jpg

 l'aqueduc de l'Amoreira, le monument Commémoratif de la Bataille des Lignes d'Elvas, qui le 14 janvier 1659, donna la décisive victoire au Portugal, en mettant ainso terme à la Guerre de Restauration.

Image:Elvas aqueduct.jpg


Dans la muraille du XVI, qui absorba l'antérieur enceintre fernandine, existaient trois portes principales d'entrée et de sortie de la ville - Esquina, olivença et S.Vicente - qui, jusqu'au début de notre siècle se refermaient à minuit et se rouvraient au lever du soleil. Dans les années 50, pour faciliter la comunication etre la ville intra-muros et les nouveaux quartiers de la zone d'expansion extra-muros, un viaduct fut construit et une nouvelle ouverture fut créée. C'est près de cette nouvelle entrée, qui de l'intérieur donne sur la Place 25 de Abril, que débute ce parcours.



Image:Elvas Castle, Alentejo, Portugal, 29 September 2005.jpg



Ce fort, stratégiquement placé à une altitude de 368 m, qui fut autrefois prison militaire et accueille encore aujourd'hui une symbolique garnison constitue un belvédère par excellence pour saisir la diversité des paysages de la région d'Elvas.

Image:2005.03.25. (27) Rio Guadiana. Ponte da Ajuda.JPG

Repost 0
Published by le jardin du portugal
commenter cet article
9 mai 2013 4 09 /05 /mai /2013 06:47

 



Ce pittoresque village de pêcheurs, avec une longue histoire de la colonisation, a connu une croissance au cours des dernières décennies dans la principale zone touristique du concelho.Il ya également eu une longue histoire de pirates et les attaques militaires sur l'ennemi de la côte, et un certain nombre de batailles navales ici, et plus particulièrement de la bataille en 1544 entre un escadron de navires D. Petro da Cunha, et le corsaire turc (barbarie pirate ), Xarramet.



Selon des sources historiques, le nom du village dérive de "Caboiere", un ancien nom d'un hameau de pêcheurs de la période islamique médiévale.  Pour la plupart de son histoire, la pêche a été le pilier de l'économie locale.

Le tourisme devient progressivement la base économique de la région,

 




Près d’une falaise, où se répartissent harmonieusement les petites maisons des pêcheurs, la Plage du Carvoeiro est une belle et pittoresque image du littoral “algarvio”. Sur sa petite grève abritée et très recherchée par les baigneurs, attendent les bateaux des pêcheurs également utilisés pour faire des promenades le long de la côte, afin de faire connaître les belles grottes et cavernes des alentours.



Plage du Paraiso

     
La mer d’eaux calmes et limpides,entourée de falaises d’une grande beauté, dans un environnement qui invite au repos et à la détente.



      Entourée,par une falaise, est une petite crique d’une beauté surprenante.



Abritée entre les falaises dorées, de curieuses formations entrecoupées qui cachent parfois des grottes




à laquelle on accède par un long escalier.




Merci de votre visi


       
       
Repost 0
Published by lejardinduportugal
commenter cet article
5 mai 2013 7 05 /05 /mai /2013 12:00



Entourée par une haute falaise sculptée par l’érosion, la très belle Plage de Marinha est considérée parmi les cent meilleures du monde, dans un recoin de nature préservée, presque à l’état sauvage.




Avant de descendre à la plage, émerveillez-vous avec le paysage que l’on aperçoit du haut de la falaise qui lui donne accès, et ensuite prenez le long escalier. Votre effort sera récompensé par la tranquillité qui règne dans cette grève baignée par une mer douce.





Praia da Marinha est l'un des plus beaux et des plus célèbres plages au Portugal et est parvenue à se distinguer avec le prix "Golden Beach" par le ministère de l'Environnement en 1998, en raison de ses valeurs naturelles uniques.




Outre cette honorable distinction, ont augmenté aussi d'être une promotion de l'image "Guide pour le Portugal" distribué dans le monde.
 



Cette plage, située dans la zone côtière de la commune de Lagoa au Algarve est bien connue non seulement pour ses magnifiques falaises, mais aussi la qualité de l'eau qui peut voir le fond de la mer avec un seul profil.





C'est un petite endroit paradisiaque où la plage est encerclée de falaises et où l'eau passe du transparent au bleu ciel puis enfin au bleu nuit en quelques mètres



Repost 0
Published by lejardinduportugal
commenter cet article