Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 septembre 2009 6 05 /09 /septembre /2009 09:06

                                                       
 

         Histoire de la Broderie de Madère

     
                                                                      
                                       




L’île de Madère fut découverte au XVème siècle et on estime que, dès cette époque,  les femmes nobles commencèrent à réaliser des broderies afin d’orner le linge de maison et les vêtements –des broderies influencées par les travaux conventuels.

Jusqu’à la moitié du XIXème siècle, il n’existe aucune référence concernant la vente ou l’exportation de Broderie de Madère. L’année 1850 marque un tournant pour la Broderie de Madère au niveau commercial. En effet, une exposition  des industries madériennes est organisée, cette année-là, au Palais São Lourenço. Le potentiel économique du produit y devient évident.

L’intérêt des Britanniques pour cette exposition fut si grand que Madère fut invitée à participer à l’Exposition Universelle de Londres qui se déroula l’année suivante. Cette participation fut un grand succès et les pièces présentées firent l’objet d’éloges en raison de leur pureté et de leur perfection artistiques.

Pendant le XIXème siècle, les principales exportations se faisaient vers l’Angleterre et l’Allemagne. Au XXème siècle, la Broderie de Madère était exportée dans le monde entier. L’Italie, les Etats-Unis, l’Amérique du Sud et l’Australie devinrent des marchés importants. La France, Singapour, la Hollande, le Brésil et d’autres pays contribuèrent également à l’expansion du commerce et de la notoriété de la Broderie de Madère. Actuellement, les plus grands marchés d’exportation sont les Etats-Unis, l’Italie et l’Angleterre.

Reconnues au niveau international, les pièces de Broderie de Madère ont une histoire et une tradition associées au segment « luxe » et de nombreuses tables de l’aristocratie européenne étaient décorées, et le sont encore, avec des pièces de Broderie de Madère.




                                                              

                                           








Madère conserve toujours la même authenticité qu’à ses débuts – il est entièrement artisanal. Le secteur de la Broderie a clairement choisi de conserver et de mettre en valeur l’authenticité d’un travail réalisé avec perfection et rigueur par les mains des brodeuses madériennes. La brodeuse est la clé principale de la Broderie de Madère. Chacune est consciente de son rôle et que la perfection est la norme.

À Madère, broder n’est pas seulement enrichir et embellir le tissu. C’est également une manière de personnaliser une pièce de lin, de soie ou de cambrai, et d’en faire une pièce d’art se transmettant de génération en génération.

Généralement, les brodeuses travaillent dans l’agriculture avec leur mari et apprennent à broder avec leur mère, également brodeuse.

À Madère, il existe actuellement environ 4.500 brodeuses qui se consacrent quotidiennement à l’art de broder. Toutes sont inscrites à la Sécurité Sociale et appartiennent au Syndicat des Brodeuses. Travailler à la maison est un choix des brodeuses.

Aucune pièce de Broderie de Madère n’est identique à une autre. Chaque article porte la marque personnelle des mains de la brodeuse qui, pendant de longues heures, s’y est consacrée pour réaliser un travail parfait et minutieux.







 



    Dessin de la Broderie de Madère    

                             

                    

Le dessin est l’âme de la Broderie de Madère. La nature prête ses mouvements à la broderie, lui donnant un caractère unique, romantique, raffiné et respectable.
La variété et la beauté des dessins naissent de l’inspiration des dessinateurs madériens, véritables artistes qui tout au long du siècle dernier et de ce siècle ont composé des milliers de dessins « à haute sensibilité », sous l’influence déterminante d’une île où règne la beauté, mais également sous des influences multiculturelles et de nombreux mouvements artistiques.
Plusieurs caractéristiques confèrent aux dessins utilisés dans la Broderie de Madère une identité unique. Remarquons, à ce sujet, les mouvements fluides et gracieux et la composition de motifs naturels où les fleurs abstraites et imaginées donnent aux pièces une grâce et un raffinement, ainsi que les figures géométriques.
Tous les éléments utilisés dans la Broderie de Madère et qui lui donnent un caractère hors du commun sont agencés avec une grande liberté artistique et une créativité intense qui s’adaptent à l’évolution des tendances de la mode et de la décoration.





                                   

                                               
    
 
Points de Broderie"Bordados" à Madére  

Ornement en Dentelles

Sur la surface du motif, on fait le comptage des fils du tissu. Les fils sont extraits, non seulement à la verticale, mais aussi à l’horizontale. Les trous formés seront attachés avec le fil à broder.


Ana
Il s’agit d’un point où l’on extrait les fils du tissu et qui est attaché à un seul côté avec le fil à broder.


Escalier
Il s’agit d’un point où l’on extrait les fils du tissu et qui est attaché aux deux côtés avec le fil à broder.

Corde
Il s’agit d’un point simple qui partage, lors de son exécution, le même trou, dans lequel s’achève le point dernier.


Arrière
Il s’agit d’un point de l’envers du point de corde.


Basti
Ce point est produit en relief par l’ourdissage (des séquences d’alignement sur la surface du motif) et il finit par une couverture.


Caseado Liso e Bastido
Caseado liso, o ponto é urdido criando um rebordo resistente para ser recortado nas extremidades das peças ou em aplicações.
Caseado Bastido, desenho com formação de “unhas”que fazem pendentes no rebordo em vez de recto.


Plat
Il s’agit d’un point sans relief, puisqu’il n’est pas ourdi. Son remplissage est formé de longs points qui se trouvent dans une position oblique.


Boutonnière unie et bastie
Boutonnière unie :le point est ourdi en créant un rebord résistant pour être découpé dans les extrémités des  pièces ou dans les applications.
Boutonnière bastie : dessin avec une formation d’ « ongles » qui font des pendentifs sur le rebord, au lieu de droit.


Français
Ce point enveloppe toujours plus d’un tissu, l’un pour le fond et les autres sont appliqués. Ce point lie le tissu à appliquer au premier point et le tissu de fond au deuxième point.


Feuilles ouvertes et Fermées
Ce point peut se diviser en feuilles ouvertes et feuilles fermées.
-    Feuilles Ouvertes : on arrête un point avec du cordon sur le rebord.
Feuilles Fermées : les points sont ourdis et couverts







Merci de Votre Visite et de Vos Commentaires

Partager cet article

Repost 0
Published by lejardinduportugal
commenter cet article

commentaires

Mamago 20/09/2009 21:58

Un magnifique travail et des explications très intéressantes, je regarderai ces broderies avec d'autres yeux. Un grand merci

lejardinduportugal 23/09/2009 10:36


Un grand Merci à vous d'être venue voyager sur mon Blog
Amitiés
José


virjaja 11/09/2009 17:47

félicitation a ces femmes pour les merveilles qu'elles font!ces sont de vrais artistes. encore une chose que j'ignorais sur Madère...ici on en entend parler surtout pour les jardins.

lejardinduportugal 19/09/2009 22:48


Merci pour ce gentil Commentaire
Amitiés
José