Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 juin 2008 2 10 /06 /juin /2008 20:26




                                     




                                                                       


                             

                La Mairie

Image:Municipality.JPG

Tomar est une ville du Portugal. La ville s'étend sur 351km² et regroupe environ 43000 habitants.

La ville se compose de seize paroisses et est située dans le district de Santarém.


Image:Vista de Tomar.JPG

Elle a été fondée comme quartier général des Templiers au Portugal au douzième siècle et on peut encore y voir parmi les plus significatifs monuments des Templiers en Europe : le château de Tomar. Tomar a surtout pris de l'importance au XVe siècle quand la ville est devenue le centre de l'expansion portugaise sous le règne de Henri le Navigateur.

la Riviére Nabão à Tomar
Image:RioNabao.JPG


                      tomar.jpg


            

Image:Our Lady.JPG





Image:Tomarcastle.jpg

Vue du château de Tomar avec le couvent de l'Ordre du Christ à l'intérieur. La citadelle avec le donjon est au centre de l'image et l'église ronde (avec un beffroi) est sur la droite.

Image:Castelo de Tomar (16).JPG

Image:Castelo de Tomar (8).JPG


Le Château de Tomar fut construit par l'ordre du Temple vers 1160, sous l'impulsion du maître de la Province, Gualdim Pais (1156-1196), pendant la Reconquista.



Image:Castelo de Tomar (2).JPG








Image:Castelo de Tomar (9).JPG

Forteresse templière à Tomar au Portugal.


Image:Castelo de Tomar (7).JPG

Image:Castelo de Tomar (11).JPG

Le château de Tomar a été construit sur un emplacement stratégique, au-dessus d'une colline et à proximité du fleuve Nabão. Il possède un mur externe défensif de forme pentagonale et une citadelle (alcáçova) également fortifiée avec un donjon à l'intérieur. Le donjon, une tour centrale à vocation résidentielle et défensive, a été introduit au Portugal par les templiers, et celui de Tomar est parmi les plus vieux du pays. Une autre nouveauté apportée au Portugal par les templiers sont les tours rondes dans les murs externes, qui sont plus résistantes aux attaques que les tours carrées. Quand la ville a été fondée, la plupart de ses résidents ont vécu dans des maisons situées à l'intérieur des murs protecteurs du château.

L'église ronde (rotunda) du château de Tomar a été construite durant la deuxième moitié du XIIe siècle. L'église, comme quelques autres églises du Temple en Europe, a été bâtie sur le modèle de la mosquée d'Omar à Jérusalem, que les croisés ont cru, à tort, être un vestige du Temple de Salomon. La Basilique du Saint-Sépulcre à Jérusalem pourrait également avoir servi de modèle

La forteresse faisait partie du système de défense créé par les Templiers pour sécuriser la frontière du jeune royaume chrétien contre les Maures, frontière qui, au milieu du XIIe siècle, correspondait à peu près aux rives du fleuve Tage. Une ville s'établit peu à peu autour. Quelques années après, le château fut choisi comme siège de l'ordre au Portugal.

Selon les chroniqueurs chrétiens, en 1190, le château de Tomar où s'était réfugié la population chrétienne, a résisté pendant six jours aux attaques du calife almoravide Abu Yusuf Yaqub al-Mansur, qui avait auparavant pris d'autres forteresses portugaises dans le Sud du pays. Une plaque près de l'entrée de l'église du château commémore cette victoire et une porte de la forteresse fut appelée "la porte du sang".

Lorsque l'ordre du Temple fut dissous, les châteaux d'Almourol et de Tomar furent donné à un nouvel ordre, l'ordre de la chevalerie de Notre Seigneur Jésus-Christ, fondée le 14 mars 1319.

Le siège central de l'ordre du Christ fut transféré de Castro Marim à Tomar en 1357.


Image:Castelo de Tomar (3).JPG


Image:Castelo de Tomar (10).JPG



                          Image:Castelo de Tomar (14).JPG

                        Le couvent du Christ de Tomar est inscrit au patrimoine de l'UNESCO depuis 1983.

                                                                         Vue de l'église ronde

                          Image:Tomartemplarschurch2.jpg

Image:Convento de Cristo.JPG


Image:TomarConvent-Cloisters2.jpg

Image:Convento-de-Cristo claustro-do-cemitério.jpg



       La Cuisine du Convent

Image:Kitchen.jpg

Image:Kitchen2.JPG

                         

                         Image:TomarConvent-LavagemCloister1.jpg

                          Image:TomarConvent-Portal1.jpg

                          Image:TomarConvent-Church2.jpg

                          Image:RotundaTomar2 .jpg



                          Image:RotundaTomar1 .jpg





    Les Fenêtres  style "Manueline" à Tomar



                                     Image:Convento-de-Cristo manuelina.jpg

Le style manuélin se développe à la fin du XVe siècle alors que le Portugal connaît la prospérité ; il est alors la première puissance maritime du monde.

Le style manuélin vient du roi Manuel Ier dit Manuel le Fortuné régnant alors. Le roi investit dans des voyages d'exploration vers les Indes où se fabriquent les épices les plus convoitées par les Européens.

Le style manuélin se caractérise par une abondance de motifs décoratifs sur les édifices religieux et autres monuments de l'époque, il peut venir s’ajouter à une architecture antérieure. C'est un mélange d'éléments liés à la marine assez complexe et que les historiens ont toujours du mal à définir. Ce style naît à la suite des découvertes.

L’un des éléments les plus significatif est la fenêtre ouest du Couvent du Christ à Tomar.


                                           Image:Tomar2.jpg

                        


        L'Horloge Centenaire

                         Image:Theclockoftemplars.jpg



    les Jardins  à TOMAR

Bois National

Image:Mata Nacional dos Sete Montes - Tomar.JPG

Image:Vista da Mata Nacional dos Sete Montes em Tomar.JPG

Image:Charolinha - Mata Nacionaldos Sete Montes em Tomar.JPG

       Aqueduct à Tomar
Image:Convento de Cristo (4).JPG



Image:Tomar Aquadukt 0.jpg

la Fontaine

Image:Castelo de Tomar (5).JPG








                      


            

Repost 0
Published by le jardin du portugal
commenter cet article
11 mai 2008 7 11 /05 /mai /2008 21:34
                                       
                                                                

                                                        




                                             




Silves est une ville et une municipalités portugaise situé dans le district de Faro.

Silves fut jadis la capitale de l'Algarve, reconquise par Sanche Ier de Portugal en 1189, puis reprise en 1191 par les Almohades et définitivement rattaché au Portugal en 1242 avec l'Algarve.



                                 Image:Castelo Silves Sancho.JPG

Sanche Ier , dit le Laboureur, le Fondateur, le Colonisateur ou le Populaire,deuxième roi de Portugal et roi des Algarves à partir de 1189, est né le 11 novembre 1154 (peut-être en 1153) à Coimbra, est décédé le 27 mars 1211 (ou 1212 ) et est enterré au monastère de Sainte-Croix de Coimbra. Il était le fils d'Alphonse Ier et de Mathilde de Savoie.

En 1181 (ou peut-être 1174), il épousa Douce d'Aragon, décédée le 1er septembre 1198 qui était la fille de Pétronille d'Aragon et de Raymond-Bérenger IV, comte de Barcelone.


                                 Image:Castelo Silves 3.JPG

En 1170, Sanche fut armé chevalier par son père et devint son bras droit aussi bien du point de vue militaire qu'administratif. Durant ces premiers temps de l'indépendance, la Couronne avait beaucoup d'ennemis, à commencer par les rois de Castille et León qui avaient été les maîtres du Portugal. En outre, l'Église catholique ne bénissait toujours pas l'indépendance du Portugal. En compensation, Sanche rechercha des alliés dans la péninsule Ibérique, en particulier chez l'ennemi traditionnel de la Castille, le royaume d'Aragon, qui fut ainsi le premier à reconnaître le Portugal. Un accord fut scellé avec l'Aragon par le mariage de Sanche, qui était alors prince héritier, avec l'infante Douce d'Aragon.

Lors de la mort d'Alphonse Ier en 1185, Sanche devint le second roi du Portugal. Avec Coimbra comme centre de son royaume, Sanche croyait avoir terminé les guerres de frontières par la conquête de la Galice et intensifia la guerre contre les Maures dans le sud. Avec l'aide des croisés, en 1191, Sanche conquit Silves, un important centre administratif et économique du sud, avec une population de 20 000 personnes, à l'époque (en 1193, sa population était de 10 500 habitants). Sanche fit fortifier la ville et construire le château qui est encore visité aujourd'hui. La possession de Silves fut éphémère parce que, lorsque le roi de Castille et de León menaça de nouveau le nord, les Maures reprirent la ville.

Sanche Ier travailla beaucoup à l'organisation politique, administrative et économique de son royaume. Il accumula un trésor royal et incita à la création d'industries et au développement de la classe moyenne de commerçants et de marchants. Il fit fonder diverses villes et peupla les endroits retirés du royaume par des émigrants de Flandre et de Bourgogne. Ce roi est aussi connu pour son goût des arts et de la littérature. Il a laissé quelques livres de poésie.



Panorama de la Ville Silves
Image:Silves.JPG

Silves ancienne capitale d'un royaume arabe et longtemps rivale de Lisbonne est aujourd'hui une cité bien tranquille . Le Chateau Al Hamra trone au sommet de la ville et le rouge le rose et l'ocre sont des couleurs dominantes ici 

                          Le Chateau
Image:Castelo de Silves.jpg

La ville de Silves, attachée à son passé de ville exemple du rayonnement de la civilisation arabo-musulmane du temps de l’Andalousie

Image:Castelo Silves Geral.jpg

    Dominant la petite Ville de Silves, Al Hamara,

                                    Imposante Forteresse de coleur rouge,

                                 construite par les Maures au  XIIIème siécle

Image:Almedina de Silves.JPG

VILLE MURAILLÉ TRÉS BELLE QUI MERIT UNE VISITE, SPECIALEMENT LE MUSÉE D' ARCHEOLOGIE DE SILVES - QUI EST UN DES MEILLEURS DU PAYS

Image:Castelo Silves 2.JPG





                           Image:Castelo Silves Cisterna.JPG


                           Image:Castelo Silves 1.JPG

           les Murailles
                           Image:Castelo Silves 4.JPG

                           Image:Castelo Silves Stone.JPG

       Cathedral de Silves
Image:Silves 1a.jpg


                                     Image:SilvesCathedral-facade2.jpg

                              Silves est une ancienne ville fortifiée, avec une cathédrale du 12ème siècle.

                                    Image:SilvesCathedral-facade1.jpg


Image:SilvesCathedral-IPPAR.jpg








   Centre Ville de Silves



Image:Algoz Lavadouro 269.jpg









             

               

               Maison Tipique à Silves

                                      Image:Silves 2.JPG
     Montaigne,Monchique
                                       Serra de Monchique ...collines de Serra de Monchique. Distance 33km.
                            

                                          Foia (885m), le sommet le plus haut dans la Serra de Monchique.

                                  


Frontière entre l’Algarve du Nord et le reste du Portugal, la Serra de Monchique représente le lieu idéal où se lancer dans de belles randonnées. Son point culminant, Fóia, s’élève à 902 m. Toutefois, un second pic – Picota, 773 mètres – se veut plus attractif car plus luxuriant. Une randonnée, au départ de la commune de Monchique, permet d’y accéder. 4 kilomètres de paysages boisés – châtaigniers, chênes-lièges, pins et eucalyptus – et fleuris – rhododendrons, mimosa – se succèdent avant d’arriver au sommet de Picota.

 







Silves, entre la montagne de Monchique et le littoral. Cité maure de Xelb sous les Omeyades, célèbre école philosophique ; somptueux patrimoine andalous ; épargnée par tourisme de masse et modernité. Forteresse mozarabe (7 ha au sol), remparts puissants, 11 fortes tours carrées, ruine du château fort, citernes (60m profondeur). Cathédrale gothique XIII° s. (portail, abside). Égl. de la Miséricorde (partie manuéline). Calvaire dit du Portugal manuélin (3 m ht). Vieille ville : maisons polychromes d'époque maure (cheminées ajourées). Musée archéologique : collections chronologiques ; époque maure très représentée (objets, chapiteaux, armes, puits almohade).

Image:Serra de Monchique.jpg

 Picota (773m)., le second plus grand de tous les sommets des collines environnantes. L'itinéraire inclut un grand nombre de pistes fantastiques avec des chemins rocailleux et des croisements de courant rapides (de cours d'eau).

Repost 0
Published by le jardin du portugal
commenter cet article
30 avril 2008 3 30 /04 /avril /2008 22:28



                                   

                                           

      Alvor est une paroisse de la municipalité de Portimão, avec 15,25 km² de aire et 4 977 habitante                  


                                                           

                                                            

  Alvor, village typique où se sont succédés Phéniciens, Grecs, Carthaginois, Romains, Goths et Arabes est aussi une station balnéaire réputée dotée d'une immense plage de sable.
            

                        

                    


L'Eglise de la paroisse Alvor
Image:Igreja Matriz de Alvor.JPG

ALVOR. Commune portugaise de la ville de Portimão, en Algarve. Avec une grande tradition maritime et pêchière, - aujourd''hui à caractère artisanal - la restauration, le commerce et surtout, le tourisme, sont actuellement les activités économiques principales. La tradition religieuse est marquée par l''Église Matrice, où se détache son porche principal de grande richesse décorative. Les plages d’Alvor, et la proximité du centre de Portimão (6 km) sont appréciées par les touristes qui visitent ce lieu pendant les mois estivaux.Autres points d''intérêt sont le Château d''Alvor et la Ria d’Alvor.

Imagem:Igreja Matriz de Alvor - Torre.JPG


       Chateau à   Alvor
Image:Castelo de Alvor 1.JPG

Image:Castelo de Alvor.JPG
le Fleuve et Lagune "Alvor"

Image:Alvor Quinta da Rocha.JPG


Alvor un des plus beaux villages de pêcheurs d'Algarve


Image:Alvor Riverside.JPG


Image:Alvor river.JPG

Image:Alvor.jpg

La plage et le Rio lagunaire d’Alvor ; son petit port de pêche.


Image:Alvor port.jpg


les Plages à Alvor

Image:Praia de Alvor.JPG


Image:Praia do Paraíso.jpg

Repost 0
Published by le jardin du portugal
commenter cet article
29 avril 2008 2 29 /04 /avril /2008 20:28



                                 
Il reste de véritables petits coins de paradis notamment à  Burgau. Mais il faut reconnaître que les villas somptueuses se succèdent aux villas somptueuses et que la population des plages est typée blonde, rouge vif au soleil et avec un parler anglo-saxons-danois quelque chose. Assez dépaysant en somme. Il circule même une légende urbaine comme quoi certains bars ne travailleraient qu'en Anglais sans comprendre les commandes en Portugais.
          Il est assez courant d'entendre des critiques sur ces touristes de luxe qui construisent maison et piscines et qui sont à l'origine de golfs tous plus verdoyants les uns que les autres. Je suis plus circonspecte de peur de tomber dans la caricature. D'abord, parce qu'il faut le reconnaître en matière d'immobilier, les Anglais s'y connaissent pour restaurer et faire de petites merveilles à partir de ruines. Ce qui change le paysage urbain. 


                 

        


    
    
Plages avec des roches dans une reserve naturel ) , Praia da Luz (petit ville typique et jolie plage ) , Burgau ( ville de pêcheurs et plage

Tout est propre, encadré, lissé. Un peu trop peut-être pour ceux qui recherchent le "genuine" mais quand on arrive de ma route en terre, le changement est stupéfiant. De plus, ces nouveaux arrivants sont de plus en plus jeunes amenant leurs enfants pour vivre ici. Ecoles internationales, économie locale, le développement de la région passe aussi par ces personnes qui vivent de plus en plus à l'année dans leur maison.



Plage de Burgau.Cette plage a gardé son caractére sauvage,inexploité et sincére:Chemin de terre pour  y acceder
plage de galets...un charme sauvage et roustique

 Il devrait être possible de veiller aux ressources en les intégrant dans les décisions. Le plus difficile étant à mon sens de permettre aux locaux de continuer à vivre dans cette région, les prix ayant connu une ascension vertigineuse.

                  

   

             
    

Image:PraiadaLuzAlgarve3.JPG

Image:Luzcliff2.JPG

Repost 0
Published by le jardin du portugal
commenter cet article
29 avril 2008 2 29 /04 /avril /2008 07:27







                                      



                     

L'Algarve (de l'arabe الغرب Al-gharb, l'Ouest) est la région la plus méridionale du Portugal continental. Elle comprend une sub-région statistique homonyme et correspond totalement, à l'ancienne province du même nom et au district de Faro. La capitale est .....FARO. Sa superficie est de 4.960 km², sa population en 2001 était de 395.208 habitants. Outre Faro, sont aussi considérées des villes Albufeira, Lagoa, Lagos, Loulé, Olhão, Portimão, Quarteira, Silves, Tavira et Vila Real de Santo António.

                                                             

Du VIIIe au XIIIe siècle ce pays, qui s'étendait alors sur les deux rives de la Guadiana, appartint aux Maures. Alphonse III de Portugal le prit en 1250, et céda en 1254 au roi Alphonse X de Castille la portion orientale, à l'ouest de la Guadiana, d'où les noms d'Algarve espagnole (depuis absorbée dans l'Andalousie) et d'Algarve portugaise.

                                


Faro est la ville principale de la côte d'Algrave au sud du Portugal. Elle est ornée d'un port, de vieux monuments et château.




                 Image:CamaraMunicipalFaro.JPG

Faro est la capitale de l'Algarve, avec près de 58 300 habitants. Faro est très célèbre pour la vaillance de ses congénères.


                 Image:GovernoCivilFaro.JPG

Faro est limité au nord et à l'Ouest par la municipalité de São Brás de Alportel, à l'est par Olhão, et à l'ouest par Loulé et au sud par l'Atlantique. La ville constitue, grâce à l'aéroport de Faro, la deuxième plus grande entrée du pays

Image:Faro Paço Episcopal.jpg

Faro est une ville du Portugal, et le chef-lieu de l'Algarve, la région touristique qui se trouve à l'extrême sud du Portugal. Le nom de cette région est d'origine arabe (Al gharb) et signifie l'ouest. Faro abrite un aéroport international qui accueille chaque année de plus en plus de touristes (essentiellement du nord de l'Europe) mais qui ne restent pas à Faro, préférant Portimão (deuxième ville de l'Algarve), et les nombreuses stations balnéaires de la côte.

Image:FaroSquare.jpg

Image:Old Faro.jpg




Une grande partie de la ville est aujourd'hui composée d'appartements, mais aussi de beaucoup de petits magasins, restaurants et surtout de théâtres artistiques. La plage est à environ 7 km de la ville ainsi qu'une très large bande de sable à laquelle on peut accéder par un pont et qui est situé près de l'Aéroport International.


Image:Faro Igreja do Carmo.jpg

Faro possède quelques ruines maures et romaines datant du XIIIe siècle, mais la plupart de ses beaux bâtiments datent de la seconde partie du XVIIIe siècle, après le tremblement de terre de 1755 qui a dévasté toute la ville. En plus de sa beauté architecturale Faro offre un grand choix de restaurants et de cafés, de superbes plages, de beaux théâtres. Cette région est aussi un paradis pour les golfeurs avec environ 19 terrains sur la côte allant jusqu'à Albufeira.


Image:FaroCathedral.jpg

Admirer les magnifiques azulejos portugais dans la Sé, la cathédrale et son immense orgue rouge surplombant l’entrée avec ses tuyaux sonores qui ressemblent à des trompettes.

La partie la plus belle de la ville est encore entourée d'une enceinte romaine. A l'intérieur s'y trouve une place ouverte spacieuse qui était autrefois l'emplacement d'un forum romain, on peut aussi voir une cathédrale du XIIIe siècle qui fait face à un palais épiscopal. Un autre monument intéressant est le couvent du XVIe qui est maintenant transformé en musée archéologique de la ville.



                                       Image:Faro Bell edit.jpg

L'église de Nossa Senhora do Carmo à Faro, possède des chapelles célèbres pour leur collection d'os de plus de 1200 moines. Faro est une des seules villes d'Europe faisant frontière avec une réserve naturelle. La première capitale de l'Algarve était Silves, ensuite Tavira, et enfin Faro.




                                            Image:ArcoMuralhaFaro.JPG

 l’arche de Vila du XVIIIème siècle. Elle marque l’entrée dans la vieille ville,  entourée d’une enceinte romaine. Dès l’arche passée, les bruits de la ville semblent s’estomper comme par miracle.

                                            Image:ErmidaSrPeCruzFaro.JPG

                                            

La gastronomie de l'Algarve est très riche en traditions, et c'est à Faro où l'on peut rencontrer la plupart des plats de cette région magnifique. Son origine remonte à l'époque de la présence des Romains et des Maures et incontestablement du fait que les portugais ont exploré le Monde et à cette l'occasion, ils ont apporté d'autres ingrédients provenant d'autres contrées. Les ingrédients utilisés, originaires de la région, reflètent les goûts frais de la mer et les arômes forts et agréables de la campagne. Voici une liste de certains des plats typiques et des sucreries régionales qui peuvent être rencontrées dans les restaurants, dans les cafés et dans les foires de la région :

Cataplana (est un plat fait à base de fruits de mer et de légumes dans une casserole unique en Algarve, il y a plusieurs genres de cataplanas, il y en a même avec de la viande)

Perdiz com ameijoas na cataplanas (plat fait à base de palourdes, perdrix et des légumes)

Carapaus alimados (chinchards vinaigrés)

perna de carneiro no tacho (gigot d'agneau au four)

Carne de porco com ameijoas (viande de porc avec des palourdes)

Ervilhas com ovos à Algarvia (petits pois avec des œufs à la façon de l'Algarve)

Perdiz estufada (perdrix etuvée)

Coelho frito (lapin cuit et sauté à la façon de l'Algarve)

Lulas recheadas à Algarvia (calmars farcis)

Polvo no forno com entrecosto poulpe au four avec des entrecôtes)

Bifes de atum com tomatada (biftecks de thon avec une sauce tomate)

Favas à moda do Algarve (fèves à la façon de l'Algarve)

Canja com conquilhas (soupe faite avec des tellines)

Gaspacho estrémadurien (gaspacho à l'ail)

Arroz de marisco (riz aux fruits de mer)

Arroz de lingueirão (riz aux couteaux (fruit de mer))

Arroz de tamboril (riz à la lotte)

Caldeirada (soupe de poissons)

Feijoada de búzios (plat fait à base de haricots et de bigorneaux)

Feijoada de marisco (plat fait à base de haricots et fruits de mer)

Caracóis à Algarvia (escargots la façon de l'Algarve)

             


L'Algarve est très célèbre par sa richesse culturelle et la qualité d'un patrimoine naturel sans aucun doute un des plus importants du Portugal. L'Algarve a un climat à la fois méditerranéen, tempéré dans son côté ouest) et même subtropical ce qui fait qu'il soit privilégié par rapport aux autres régions. L'Algarve est le plus grand producteur d'agrumes du Portugal ainsi que d'amandes et de figues, il produit aussi de l'huile d'olive, des caroubes (plus pour le bétail),il possède aussi une grande diversité de fruits et de légumes dont la plupart entièrement biologiques (si on va dans les marchés populaires, on peut trouver des fruits et légumes provenant de la Serra de Monchique)

Image:Faro224.jpg



               Image:MarinaFaro.JPG



Faro est un havre de paix sous le soleil de l’Algarve. Tout y invite à la flânerie : ses cafés en terrasse, sa vieille ville surplombant la mer ou sa magnifique lagune peuplée d’oiseaux aux noms « exotiques ».


vue Panoramique de FARO

A quelques encablures du port et de la ville s’étend la lagune de Ria Formosa, un  espace naturel unique et préservé. La  réserve a été crée en 1987 et s’étend sur 170 kilomètres carrés. Plus de 30000 oiseaux  visitent le parc chaque année principalement pendant les périodes migratoires en automne et au printemps. Des oiseaux du Nord de l’Europe s’y installent en hiver.  Prenez un ticket pour aller faire une excursion de deux heures et demie en bateau dans l’un des stands installés sur les quais du port.  Nous avons utilisé les services de la compagnie Ilha Formosa.


Image:Faro aerial view.jpg

Image:IlhadeFaro.JPG


Laguna de FARO
                  Ria FORMOSA





En ce qui concerne les produits venus directement de la mer l'Algarve occupe la place la plus privilégiée car il ne possède pas seulement du bon poisson provenant de l'Atlantique, mais aussi une grande richesse en fruits de mer (crabes, tourteaux, crevettes, écrevisses, palourdes, tellines, bigorneaux et plein d'autres bivalves et crustacés) dû à la Ria Formosa.


Image:Olhao Portugal aerial view.jpg



À Faro est situé le célèbre lagon de Ria Formosa, une réserve naturelle de plus de 17 000 hectares et un lieu halte pour des centaines d'espèces d'oiseaux durant les périodes de migration de printemps ou d'automne.





 Parc Naturel de la Ria Formosa fut créé en 1987 pour pallier la dégradation de l’écosystème inhérente à l’urbanisme de masse et au développement du tourisme international.

Situé dans la partie sud oriental de l’Algarve, il forme une lagune estuarienne, de 60 km de long, entre les communes de Quinta do Lago et Cacela Velha. Il se compose de marécages, marais salants et îlots supportant d’importantes activités salicoles, conchylicoles (80 % des exportations de mollusques) et aquacoles. La richesse en poissons de ces estrans attire également nombre d’oiseaux sauvages (héron, nette rousse, perdrix de mer, poule sultane). Aussi, Ria Formasa constitue également un lieu privilégié pour la reproduction de ces mêmes volatiles.

Un centre d’information sur l’environnement (Centro de Educaçâo Ambiental) est par ailleurs rattaché au parc. Situé à 3 km de Olhão, il se compose de 60 ha de dunes et de pinèdes, d’une ferme restaurée et d’un moulin à marée ainsi que d’un centre de soins pour oiseaux blessés.

Une promenade par le parc naturel da Ria Formosa semble donc indispensable.

Image:Ilha da Culatra.jpg



Nous avons pu observer des hérons cendrés, des cigognes, des aigrettes, des barges à queue rouge.




 

Les Pecheurs

Image:Ilha da Culatra 1.JPG

  L'IL "Ilha" da Culatra

Image:Ilha da Culatra 2.JPG

Le Port à Culatra
Image:Ilha da Culatra 4.JPG

Les Maisons de Location pour  Vacances à L'ile de Culatra

Image:Ilha da Culatra 5.JPG

Le Bar de la Plage

Image:Ilha de Tavira 1.JPG




La plage de l’île est superbe et s'étend à l'infini. Vous n’aurez pas de problème à trouver un espace pour étendre votre serviette loin de la foule,  même en été.



                                " L’ilha deserta ", une magnifique île déserte aux dunes qui s’étendent à l’infini

      


Image:Ilha Barreta 01.JPG

L'ILE "Ilha" Barreta

Image:Ilha Barreta 02.JPG


Image:Ilha Barreta 03.JPG

Repost 0
Published by le jardin du portugal
commenter cet article
27 avril 2008 7 27 /04 /avril /2008 21:07

                                       Image:LSA.png
                                                            
                                    

  Lousã ,ville du district de Coimbra, Portugal ,municipalité, avec une aire de 139,16 km²,et  15,753  habitants    

              la Mairie

                

                L'Èglise
                

       L'Èglise de Piedade
                
                
                
                

                                   A Serra da Lousã "Montaigne" du Portugal Continental , avec 1205 m de altitude









Photo Sharing and Video Hosting at Photobucket

 
                video video video Aldeia do Xisto


    
     Montaigne da " Lousã "

Pour connaître la Serra, commencez en douceur par des randonnées pédestres. Parcourez la Route des Villages de la Serra et découvrez comment l’on préserve au cours des siècles des villages et des coutumes. Ne manquez pas les piscines naturelles de la Senhora da Piedade.

 Recherchez des chemins différents, des descentes, singletracks ou drops, explorant au maximum toutes les capacités offertes par cette activité.  Vous allez croiser de nombreux cours d’eau qui prennent source dans la montagne et rejoignent les rivières Zêzere et Ceira. Des chutes d’eau et de petites cascades seront idéales pour vous rafraîchir. Profitez-en pour observer la nature. Sachez que la région a de nombreuses espèces de champignons et de papillons.

Des parcours en véhicule tout terrain, de jour ou de nuit, peuvent être une bonne option pour parcourir les chemins de la serra. Pour ceux qui aiment les émotions fortes, le Cabeço da Ortiga, à 928 m d’altitude



les Maisons de "Xisto"


Photo Sharing and Video Hosting at Photobucket

Photobucket

       La Serra da Lousã avec ses paysages fabuleux et ses monuments est un lieu de rêve


Photobucket
     le Chateau da Lousã

Imagem:Castelo da Lousã.jpg

Image:Sra. da Piedade vista do castelo da Lousã.jpg
    Panorama du Chateau


Imagem:Vista do Castelo da Lousã.jpg

      Fleuve Zêzere à Lousã






                        
                        
Repost 0
Published by le jardin du portugal - dans videos
commenter cet article
27 avril 2008 7 27 /04 /avril /2008 19:17


                                


                              


  


               

              

Penela est une municipalité (en portugais : concelho ou município) du Portugal, située dans le district de Coimbra et la région Centre.

                              


La tradition populaire dit que le nom de la population se produirait du fait de l'Alfonso Henriques, en étant entré dans la population au moyen d'un arrangement, pour avoir le cri perçant : « Courage ! Déjà nous sommes avec "le pied dans lui"» (Coragem! Já estamos com o pé nela! en portugais). Cependant, les filólogos affirment que le nom devra être seulement un diminutif un de « penha ».






le Chateau de Penela à était construit au siécle XI.Ce trouve dans la Paroisse de st. Miguel, en haut d'une colline ce trouve l'Èglise de st. Miguel.Existent des Tombes Antropomòrfiques  du <Moyen Âge>

 


Ce Château faisait partie de la ligne défensive du Mondego pendant la Reconquête Chrétienne contre les Maures. Après la Reconquête, Penela obtient ainsi une plus grande importance et voit son château s'agrandir - une double muraille est construite et le château primitif est transformé en donjon. Les murailles extérieures datent du XIVème siècle, et le Castelejo et la Porta da Vila (Porte de la Ville) datent du XVème siècle

                           

 A souligner, la « Porta da Traição » (Porte de la Trahison) qui témoigne le goût Mauresque dans les fortifications à la fin du Moyen Âge.
Son église est reconstruite à l'époque du Roi D. Pedro et reçoit de nouvelles œuvres au XVIème siècle. À noter, à l'intérieur les retables baroques dont João de Ruão est l'auteur.
Ce que l'on peut voir est ainsi le résultat de plusieurs interventions au long de son histoire.




 
  les Murailles du Chateau



     et  Panorama du Chateau de Penela


les Maisons,
les rues,les moulins sont,
construites ,avec du granite gris


centre Ville


           les Moulins
                                        MOINHOS_Penela.jpg



                           




Repost 0
Published by le jardin du portugal
commenter cet article
26 avril 2008 6 26 /04 /avril /2008 17:38

                         



                                                              


                                         



                     




                     
                     
                     
                      
                     
                     
                     

Image:CoimbraView-CC1.jpg

En bordure d'un fleuve, comme la ville de Porto, Coimbra est située au sommet d'un monticule où trône la tour de l'université, le symbole de la ville. Capitale du royaume jusqu'en 1385, Coimbra va accueillir dès 1308, en quasi permanence, l'unique université du royaume, et ce, jusqu'en 1911. Réputée dès le XVe siècle pour l'excellence de ses cours de droit romain et de philosophie, l'université a formé de nombreux étudiants devenus célèbres. Le poète Camões en est un des exemples les plus illustres.

Image:Almedina-CCBY.jpg

À 200 km de Lisbonne et à 100 km de Porto, elle est arrosée par le rio Mondego. Elle a été la capitale nationale de la culture en 2003.


Image:CoimbraBridge1.jpg


Imagem:Mondegobasofias.jpg


Coimbra (francisé en Coïmbre) est la ville universitaire la plus ancienne du Portugal. C'est une ville importante, la troisième du Portugal, située au centre du pays et surplombant le fleuve Mondego.


Image:Coimbra Desde Puente Mondego.jpg

Le nom français de la ville est « Coïmbre ». Attestée depuis le haut Moyen Âge, cette appellation connaît de moins en moins la concurrence du toponyme « Coimbra », imposé par la pratique de l'immigration lusophone.



Image:Vista coimbra mondego.jpg

C’est à Coimbra que fut construite la première université portugaise, l'université de Coïmbre. 

Image:Coimbra sehri.JPG

   Université de COIMBRA

                                   Image:University-of-Coimbra.jpg


                                  

Image:Coimbra Saatkulesi.JPG

Dans la cour principale, on peut admirer une série d'édifices qui, bien que de styles différents, se succèdent de manière très harmonieuse. Avant l'exploration des bâtiments mêmes, débutez par une petite flânerie sous la Via Latina. Il s'agit d'une allée couverte, bordée de colonnes, qui longe l'édifice situé à droite de la porte de fer. Le bâtiment attenant date du XVIIIe siècle; il loge dans son aile droite le rectorat et, dans son aile gauche, la grande Salle des Actes, appelée Sala dos Capelos, dont le plafond à caissons mérite admiration. Pour la suite de la visite, rendez vous de nouveau dans la cour centrale afin d'y admirer dans un premier temps l'élégant portail manuélin de la Capela São Miguel puis, son intérieur, entièrement recouverts d'azu lejos.

Enfin, la plus spectaculaire merveille du site est la bibliothèque de l'université, offerte par le roi João V en 1724. L'exubérance de son style baroque en fait une des plus riches bibliothèques du Portugal.


Image:Coimbra-UniversityCourt1.jpg


Elle compte parmi les plus anciennes avec la Sorbonne, Bologne, Oxford ou Salamanque. La ville reste peuplée d’énormément d’étudiants venus de tout le Portugal faire leurs études ici. Il y a beaucoup de rituels et de traditions étudiantes, comme celle appelée la « praxe »







. Le costume traditionnel des étudiants : un complet noir pour les garçons, un tailleur noir pour les filles, tout cela avec une cravate et une cape noires.

Image:Coimbra Queima das Fitas.jpg

À 200 km de Lisbonne et à 100 km de Porto, elle est arrosée par le rio Mondego. Elle a été la capitale nationale de la culture en 2003.


Aujourd'hui, lors de la période des examens, vous aurez encore l'occasion de voir les étudiants en costume traditionnel, tout vêtus de noir et portant sur les épaules une grande cape. Autre curiosité de la vie universitaire, une tradition fait que la plupart des étudiants se regroupent au sein de communautés appelées repúblicas. Ces dernières n'ont d'autre but que le partage du logement et des tâches communes pendant toute la durée des études. L'université accueille encore chaque année jusqu'à 18 000 étudiants.


Image:Solum.JPG



 Histoire

Cité monumentale aux rues étroites, places, escaliers et arcs médiévaux. Coïmbre fut le lieu de naissance des six premiers rois de Portugal et, en concurrence avec Guimarães, la capitale du Portugal avant la prise de Lisbonne. On peut toujours admirer les beaux tombeaux des deux premiers rois de Portugal dans le chœur de l'Église Sainte Croix. À voir également la vieille cathédrale romane (Sé Velha).

Les Romains baptisèrent la ville Æminium. Plus tard, en même temps que l'augmentation de la population, elle (re)prend le nom Conimbriga. En 711, les Maures atteignent la Péninsule Ibérique et Coimbra ne fut pas oubliée et devient un important entrepôt commercial entre le Nord chrétien et le Sud arabe, avec une forte communauté mozarabe. En 1064, la cité est définitivement reprise par Ferdinand le Grand de León. Coimbra renaît et devient la cité la plus importante au Sud du fleuve Douro, et la capitale d'un vaste comté gouverné par le Mozarabe Sesnado. Avec la fondation du comté de Portugal, le comte Henri et la reine Thérèse de León en font leur résidence et le futur premier roi de Portugal Alphonse Henriques, naîtra à l'abri de ses murailles. Le roi en fit la première capitale du pays, ce qu'elle restera jusqu'en 1255 quand Lisbonne la remplacera dans ce rôle.

Au XIIe siècle, Coïmbre présentait déjà une structure urbaine, divisée entre la cité haute désignée par Alta ou Almedina où vivaient les aristocrates, le clergé et, plus tard, les étudiants. Dans la cité basse (Baixa) nous trouvons le commerce, les artisans et les quartiers pauvres.
    Image:Vista coimbra encosta.jpg

   Panorama de COIMBRA




Image:Coimbra04.JPG
      
      Centre     Ville

Image:Coimbra Praça do Comercio.jpg

Poursuivez votre visite en escaladant la Rua Borges Carneiro, qui conduit au Museu Nacional Machado de Castro. Du nom du célèbre sculpteur portugais, ce musée a été aménagé dans l'ancien palais épiscopal, lui même érigé au XIIe siècle sur l'emplacement d'un ancien édifice romain. Il conserve encore aujourd'hui une partie de son cloître originel ainsi que certains éléments datant de la période romaine.


Image:Coimbra Portagem.JPG

Image:CoimbraView-CC2.jpg

Image:Centro de Coimbra.jpg

Image:Coimbra-FerreiraBorges.jpg

       Stactue de Jean Paul II

Image:Praça João Paulo II.jpg


        Stactue du Roi D. Dinis
Image:DinisI-UniCoimbra.jpg


Depuis la moitié du XVIe siècle, l'histoire de la ville s'assimile à l’histoire de son université, où officie le mathématicien Pedro Nunes. Ce n'est qu'à partir du XIXe siècle que l’occupation dépasse les fortifications qui disparaîtront avec les réformes du Marquis de Pombal. Durant la première moitié du XIXe siècle, l’occupation par les troupes françaises avec Masséna et Junot et l’extinction des ordres religieux marquèrent une période difficile pour la ville. Cependant, la seconde moitié du siècle vit une récupération en 1856, quand arriva le télégraphe et l’éclairage au gaz ; en 1864, c’est l’inauguration du chemin de fer et onze ans plus tard est installé un pont ferroviaire sur les eaux de la rivière Mondego.

Image:Arco de S. Sebastião - Coimbra (Portugal).jpg

l' Arco de Almedina (littéralement «l'arc de la médina», soit la porte de la ville musulmane), situé sur l'élégante Rua Ferreira Borges. Au temps des Maures, cette porte fortifiée servait d'entrée principale à la ville, protégée par une enceinte. Poursuivez votre chemin tout droit afin d'accéder à une série d'escaliers qui forment la Rua do Quebra Costas, signifiant littéralement «rue de la côte brisée».

Image:Arcos do Jardim - Coimbra.jpg



      l'Ancienne Librairie

Image:Coimbra-Library1.jpg


Image:Coimbra-LibraryCeiling.jpg


Vieille  Cathedral  Coimbra
Sé Velha fut édifiée en 1139 par le premier roi du Portugal. Son aspect de forteresse nous démontre qu'à cette époque encore la crainte des invasions était grande. Au cours des siècles à son merveilleux style roman d'origine, va venir s'ajouter un portique de style Renaissance. En pénétrant à l'intérieur de la cathédrale, vous pourrez observer dans le choeur un très beau retable, réalisé par les artistes flamands Jean de Ypres et Olivier de Gand. Une belle chap elle, ainsi que des fonts baptismaux méritent également votre attention. Aussi, ne manquez pas de faire une petite visite du clo ître, de style gothique.



                                  Image:Se Velha de Coimbra 3.jpg




Image:Karinecyril coimbra cathedrale 1.jpg


Image:Coimbra.jpg



Image:Se Velha de Coimbra 1.jpg



Image:Se Velha of Coimbra front.jpg

Image:Se Velha de Coimbra 4.jpg




Image:Se Velha de Coimbra 5.jpg



    Monastére de st Clara









Image:Pt-coimbra-convento-staclara2.jpg



Image:Pt-coias-mosteiro-staclara.jpg


Image:Coimbra-StClaraVelha-CCBY.jpg


  Monastére de Santa Cruz

Dans la ville basse, autre prodige que l'on ne saurait manquer, le Mosteiro y Igreja de Santa Cruz. Édifié au XVIe siècle, le bâtiment remplace un ancien monastère construit au XIIe siècle et érigé sous le règne du premier roi du Portugal. Le très beau portail, aujourd'hui admirablement restauré, datant de 1523, est l'oeuvre de trois artistes de la célèbre école de Coimbra, soit Diogo de Castilho, Nicolas Chantereine et Jean de Rouen. Étrangement, un arc baroque lui fut ajouté durant le XVIIIe siècle, défigurant ainsi l'oeuvre originale. En pénétrant dans l'église, le visiteur sera immédiatement séduit par les azulejos qui décorent les murs de l'édifice ainsi que par sa magnifique chaire, finement sculptée.


                               Image:Pt-coimbra-mosteiro-santacruz.JPG



Image:Coimbra2.jpg



                           Image:Pt-coimbra-mosteiro-santacruz2.jpg
Image:StCruz-InteriorOrgan.jpg

Tombe de Afonso Henriques


      Premiére Roi du Portugal

Image:AfonsoHenriques-Tomb.jpg

        la Nouvelle Cathedral
                            Image:SeNova1.jpg


        Les Jardins à Coimbra

Image:Nt-coimbra1.jpg

       le Jardin Botanique

                                         Image:Jardim botânico de Coimbra.jpg

Image:Jardim Botânico de Coimbra.jpg

Image:Jardim Botânico de Coimbra2.jpg

Image:Karinecyril coimbra jardin 1.jpg

Image:Coimbra PraçaPark.JPG

Image:Aromáticas.JPG



     le Jardin des Sirenes
Image:Jardim da Sereia.jpg



Image:Jardim da Sereia 2.JPG



Image:Penedo da Saudade2.JPG

        le Parc Municipale
Image:Parque do Mondego - Coimbra2.jpg

Image:Parque do Mondego - Coimbra.jpg


Une tradition locale du fado, qualifié d'universitaire, y est très vivace.


                                              


                         
                         
                                          

Repost 0
Published by le jardin du portugal
commenter cet article
25 avril 2008 5 25 /04 /avril /2008 19:51




                                          



                                                                


                                        

Montemor-o-Velho a reçu sa première charte municipale en 1212.

Montemor-o-Velho est une municipalité (en portugais : concelho ou município) du Portugal, située dans le district de Coimbra et la région Centre.



Montemor-o-Velho est une municipalité (en portugais : concelho ou município) du Portugal, située dans le district de Coimbra et la région Centre.


Imagem:Montemor-o-Velho.jpg

L'Église de Santa Maria da Alcáçova se trouve debout entre ses murs; fondée en 1090 et restaurée au XVème siècle, elle expose des nefs et des voûtes dans le style manuélin.




CHATEAUFOIRT TRÉS INTERESSANT, AVEC UN JOLIE PANORAMA DU HAUT DES TOURS.

Le village de Montemor-o-Velho, fortifié dès le XIe siècle pour barrer la route aux Arabes, est maintenant cerné de toutes parts par le modernisme. Avec des accents baroques, une touche moyennâgeuse ou Renaissance




Château de Montemor-o-Velho
L’ensemble est formé par les ruines du Palais Royal du XVIe siècle, la Porte de Peste, ouverte sur la barbacane, le petit Château avec un Donjon et l’Église manuéline de Sainte-Marie du Château.


Le
paysage du fleuve Mondego domine toute cette région de plaines fertiles où les rizières s'étendent jusqu'à l'horizon, souvent menacés par de grandes inondations qui détruisent tout à leur pas.




L'attirante et historique ville de Montemor-o-Velho s'élève sur les champs de riz et de maïs, couronnée par les créneaux de l'ancien château maure du XIVème siècle, l'un des plus grands et des plus jolis du Portugal.







Imagem:Castelo de Montemor-o-velho (vista exterior da muralha).jpg

Le sympathique et ancien village de Tentúgal a des maisons élégantes des XVIème et XVIIème siècles, bien que cette localité apparaît dans des documents du Xème siècle et elle est fière de ses sucreries et de ses spécialités culinaires, telles que: les gâteaux de Tentúgal, les queijadas (des gâteaux de fromage) et les suspiros (littéralement, des soupirs mais ils sont de petites meringues).






Montemor est aussi le lieu de naissance de Fernão Mendes Pinto (1510 - 1583), célèbre pour la description vivante de ses voyages en Extrême Orient.




L'Église de Nossa Senhora dos Anjos (Notre Dame des Anges) et le cloître ont une façade du XVIIème siècle et un intérieur richement décoré avec des influences manuélines et de la Renaissance; elle abrite la tombe, aussi dans le style manuélin, de l'explorateur Diogo de Azambuja, duquel on dit qui a navigué avec Christophe Colomb au long de la côte africaine orientale.



De l'Église Mère de Reveles on peut admirer un panorama éblouissant de la zone, avec ses champs fertiles et le fleuve, et un peu plus en bas, sur un petit sommet sur le Mondego, la Chapelle de Nossa Senhora da Saúde, Notre Dame de la Santé, peut être vue depuis la mer, en attirant la dévotion des pêcheur

Repost 0
Published by le jardin du portugal
commenter cet article
24 avril 2008 4 24 /04 /avril /2008 21:26


                                       


                                                               


                                   

Ourém est une municipalité portugaise située dans le District de Santarém.La municipalité a une superficie de 416.6 km² et une population totale de 49 269 habitants.Deux villes composent la municipalité : Ourém (12 000 habitants) et Fatima (11 000 habitants).
L'attraction principale de la municipalité est le vieux Château d'Ourém



         le Chateau de Ourém

    

Imagem:Ourem-CCBYSA.jpg

Le château d'Ourem s'élève en haut de la ville, obligeant à monter une pente raide et escarpée qui traverse la partie historique d'Ourem. Le bourg d'Ourem s'appelait autrefois Abdegas, la légende raconte que le nom actuel de la commune est lié à une musulmane, prénommée Fatima, qui est tombée follement amoureuse d'un chevalier et qui s'est alors convertie au christianisme, adoptant le nom d'Oureana (lire ci-dessous).

Alphonse Henriques a conquis le château primitif aux Maures en 1136. Mais le château actuel, en forme triangulaire, a été construit en 1178.



Le château fut fondé entre 1178 et 1180, D. Teresa, la fille d'Alphonse Henriques, attribua une chartre à Ourem qui devint ainsi, grâce à la valeur militaire de son château, l'une des premières communes du Portugal.



Formé de trois tours dans un périmètre triangulaire, on trouve au centre de son parvis une énorme citerne ogivale, alimentée par une source.

La tour du côté nord-ouest est appelée “tour de D. Mécia”, en souvenir de la présence de la reine ainsi prénommée, épouse du roi D. Sancho II.

Du côté nord du château se situe le square “Terreiro de S. Tiago”, au centre duquel se trouve la statue de D. Nuno Alvares Pereira, le 3ème Comte d'Ourém, qui serait parti d’ici lors la célèbre bataille de Aljubarrota.

Du côté sud, tourné vers le château, s’élève le Palais du Comte D. Afonso, suivi de deux grandes tours imposantes. L’architecture du palais et des tours rappelle l’architecture vénitienne, unissant la fonction palatine à la fonction militaire.



Imagem:Castelo de Ourém (13).JPG

Avec l'augmentation de la population, il a fallu agrandir les murailles de façon à protéger le bourg ; aujourd’hui, on peut encore voir les Portes du Bourg et celles de Santarém.

C’est le Comte D. Afonso, petit-fils du roi D. João I, qui a transformé le château en palais résidentiel. C’est également lui qui a fait construire, à l’entrée du bourg, la fontaine gothique en pierre avec ses armoiries.

Le château a été partiellement détruit lors du tremblement de terre en 1755, tout comme la partie ancienne de la ville.





       la Legend du Chateau

D'après la légende, le village d'Ourem doit son nom à une histoire d'amour : Pendant la Reconquête, un croisé espagnol, Gonzalo Hermingues, captura la fille du puissant seigneur musulman d'Alacer do Sol. Cette captive, belle à ravir, s'appelait Fatima, comme la fille de Mahomet.

Gonzalo Hermingues et sa captive furent bientôt amoureux l'un de l'autre et Fatima se convertit librement au catholicisme. Elle fut baptisée sous le prénom d'Ouranea (ce qui donne l'étymologie de la ville d'Ourem) et le mariage fut célébré.

Fatima mourut à la fleur de l'âge. Gonzalo Hermingues, inconsolable, se fit moine à l'abbaye cistercienne d'Alcobaça, fondée par Saint Bernard.

Rapidement, cette abbaye eut un petit prieuré dans la montagne voisine et le Frère Hermingues y fut envoyé. Il s'empressa de faire venir auprès de lui les restes de sa chère Fatima ; le lieu prit alors son nom et s'appelle toujours Fatima.






Image:Castelo de Ourém (12).JPG


Image:Castelo de Ourém (10).JPG

Image:Castelo de Ourém (9).JPG


Image:Castelo de Ourém (1).JPG


Image:Dom Nuno Álvares Pereira no Castelo de Ourém.JPG










                                            

                                                                  


                                         


Pombal ,municipalité de  Portugal ,avec une aire de 626.1 km² ,et une  population de  58,617 habitants

         Chateau de Pombal

     













     Chapelle de Saint Michel

                         Image:Castelo de Pombal - Capela de Sao Miguel.JPG


        Aqueduct de Pombal

Image:Aqueduto do Louriçal.JPG













Repost 0
Published by le jardin du portugal
commenter cet article