Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 mars 2008 6 29 /03 /mars /2008 16:53


                                         
                                                               


                                           



Le district de Castelo Branco est un district du Portugal. Sa superficie est de 6 675 km², ce qui en fait le 4e du pays en termes de superficie. Sa population est de 208 069 habitants (2001). Sa capitale en est la ville éponyme de Castelo Branco.

Image:Pt-cb-castelo-miradouro.jpg
                                                                Le Chateau
                     
                     

Géographiquement le district s'étend des contreforts sud de la Serra da Estrela, de la Serre da Malcata, prolongé dans son ensemble sur le beau massif de Serra da Gardunha, plus à l'est au delà de Rio Ponsul s'étend la planicie d'Idanha a Nova, plaine cultivée, et portant parfois des bosquets d'eucalyptus qui tranche l'horizon qui s'étend jusqu'en Espagne toute proche, plus à l'ouest, au delà de la Ville de Castelo Branco le paysage chaque, et les chênes vert, olivier, et eucalyptus laisse place à la pinède, dont les plus belles sont d'Oleiro et de Vila de Rei, dans les massifs montagneux de Muradal, Alvélos, de Lousã, créant avec la Serra de Gardunha et d'Estrela le paysage en toile de fond des citadins de Castelo Branco, au delà des terres cultivées. 

Image:Nt-castelobranco1.jpg

Historiquement le District correspond approximativement à l'ancienne province Beira Baixa. Le région est sous un climat quasi méditerranéen, il y fait très chaud en été.


Image:Nt-castelobranco-parque.jpg

               Centre Ville

Image:Nt-cb-parquecidade.jpg

                Le Musée

Image:Nt-cb-museu.jpg

              La Cathedral
Image:Nt-se-castelobranco.jpg

               Le Jardin de la Municipalité
                   
Image:Nt-cb-pacoepiscopal.jpg
                      
                                    
                                    
                                           

               Idanha a nova et Velha 

Idanha, nom provenant du latin Civitas, Igaeditanorum, avec une « étape » par pt:Egitânia, peut désigner :
au Portugal : Idanha-a-Nova, municipalité située dans le district de Castelo Branco et la région Centre ;
Idanha-a-Nova, paroisse civile ayant donné son nom à la municipalité d'Idanha-a-Nova ; Idanha-a-Velha, paroisse civile de la municipalité d'Idanha-a-Nova, située dans le district de Castelo Branco et la région Centre ; le château d'Idanha, situé dans la paroisse civile d'Idanha-a-Velha.



                               

            Les Ruines du Chateau de Idanha a velha


RUINES DE UNE VILLE WISIGÓTHIQUE, POSTÉRIEUREMENT OCCUPÉE PAR LES ROMAINS. À VOIR LA CATHEDRAL D'ORIGINE WISIGOTHIQUE, ET FAIRE UNE PROMENADE PAR LA VILLE (1,5 Km 45 Mnts) , EN VOYANT LES RESTS DU TEMPLE ROMAIN, LA MURAILLE, LE PONT PARMIS AUTRES CHOSES INTERESSANTES.



       
       
          
Ce village fut construit par les Wisigoth puis détruit et reconstruit par les Romains .Les fonds de l'Europe permettent une restauration nécessaire 

       

            Le Chateau de Idanha a Nova

Image:Segura -Idanha-a-Nova- (Portugal).jpg

le village de Idanha-a-Velha où des fouilles archéologiques ont encore lieu. Ce village rassemble des vestiges romains, une tour des Templiers, une cathédrale d'origine paléochrétienne, un pont  romain


                            



















un peu partout sur le territoire, dont les plus beaux exemplaires sont localisés en Alentejo et

 superbe village romain











                
Maison de l'huile
 l'ancien pressoir ou l'on pressait les olives .



Meules pour écraser les olives




      Barrage de I D A N H A

 




 

Repost 0
Published by le jardin du portugal
commenter cet article
29 mars 2008 6 29 /03 /mars /2008 09:29





                                            

                 La Mairie

                                            
      


                                                              


Abrantes (en français Abrantès) est une ville et une municipalité du Portugal située dans le district de Santarém. Elle s'élève sur une colline à 800 m de la rive droite du Tage. Elle est le Chef-lieu d'un canton de 45.000 habitants.


                                     
                                                                Le Chateau                  

                   

                  
                  

                                       

                                        

   Abrantes vue du Chateau


Image:Castelo de Abrantes, da Igreja de São Vicente.jpg
Image:Abrantes-chateau 01 082006.JPG
Image:Abrantes Château 082006.JPG

    La Tour de ABRANTES
Image:Torre de menagem Abrantes.jpg


         Le Jardin de la Ville

Image:Abrantes jardin 082006.JPG



                     Notre Dame du Chateau de Abrantes

                             Image:Nossa senhora do castelo - Abrantes.JPG

           Le Centre Ville
                             Image:Casa florida em Abrantes.jpg
                          
                          
                              Image:Rua em Abrantes 5.jpg
                                            
                                          

                                                    

                   Histoire


Laure Junot, duchesse d’Abrantès, née Permon le 6 novembre 1784 à Montpellier et morte le 7 juin 1838 à Paris, est une mémorialiste française.
Fille d’un pourvoyeur de vivres pour l’Armée d’Amérique , administrateur en Corse, et de mademoiselle Panoria Comnène, Laure Permon se prétendait issue par sa mère d’une branche déchue des empereurs byzantins. Mariée à Junot, un soudard violent et ivrogne qui la bat et qui, devenu fou, finira par se suicider en 1813, elle commença une carrière littéraire pour pallier ses multiples revers de fortune, et grâce à la collaboration d’un jeune écrivain encore méconnu : Honoré de Balzac .

Laure d’Abrantès a rapporté dans ses Mémoires que le jeune Napoléon Bonaparte avait demandé sa mère en mariage après son veuvage. Il est certain qu’il a beaucoup fréquenté sa famille une fois qu’elle s’est, après diverses vicissitudes, installée à Paris après la chute des Jacobins le 9 thermidor an II.

Mariée au général Junot au début du Consulat, elle entre bientôt dans l’animation de la vie parisienne où sa beauté, son esprit caustique et son extravagance ne tardent pas à la faire remarquer. Le premier Consul la surnomme petite peste, mais la traite, ainsi que Junot, avec la plus grande générosité, fait qui ne l’empêchera pas de se répandre en sarcasmes et calomnies à son endroit dans ses Mémoires. Elle fait montre, durant la mission diplomatique de son mari à Lisbonne, d’une telle prodigalité que celui-ci se retrouve à son retour à Paris en 1806 surchargé de dettes que ses propres intrigues ne font rien pour arranger. Elle le rejoint à nouveau à Lisbonne après son entrée victorieuse dans cette ville fin 1807, mais même les libéralités et le butin acquis à Lisbonne ne satisfont pas ses exigences. Elle accompagnera Junot durant une partie de la guerre d’Espagne.

De retour en France, la vivacité de ses remarques et la réception d’invités exécrés de l’Empereur suscitent le mécontentement de Napoléon. L’aggravation des troubles mentaux de Junot le menace ensuite de ruine, ce qui explique peut-être pourquoi elle a trempé dans les intrigues visant à restaurer les Bourbons au trône en 1814. Elle ne se ralliera pas à Napoléon pendant les Cent jours.

Après 1815, elle passe la majeure partie de son temps à Rome, dans le monde artistique qu’elle anime par la vivacité de sa conversation. De retour à Paris, sous la Restauration, elle devient monarchiste et traite Napoléon Bonaparte de monstrueux usurpateur, puis tente de combler ses dettes et de retrouver son rang en vendant meubles et bijoux. Mais surtout, elle rêve d’écrire pour ajouter à ses maigres revenus des droits d’auteur. C’est ainsi qu’elle devient la maîtresse du jeune Honoré de Balzac vers 1828, après s’être longtemps refusée à lui. L’auteur de la Comédie humaine lui sert d’abord de conseiller, de correcteur et d’homme à tout faire[4]. C’est lui qui la pousse à rédiger ces Mémoires qu’il corrigera inlassablement et dont, le succès acquis, elle niera impudemment qu’il y eût mis la main.

La Duchesse connaît cependant un triste fin de vie, jalonnée de difficultés financières et littéraires. Après quelques années de succès, les échecs se succèdent : Balzac ne travaille plus pour elle, elle le perd comme amant et elle doit louer un rez-de-chaussée rue de la Rochefoucauld où elle tente de reconstituer un salon avec des amis fidèles aux souvenirs de l’ Empire. Juliette Récamier, Théophile Gautier (qui la surnommait la duchesse d’Abracadabrantès), des acteurs mondains et des douairières sont de ceux-là. Les journaux parlent de la Société des polichinelles au sujet des acteurs mondains. Mais le pire est à venir. Le libraire Ladvocat refusant ses manuscrits, la duchesse tombe dans l’indigence, doit vendre son mobilier, et finit sa vie dans un hôpital où, faute d’argent, on la place dans une mansarde.Junot  s'en empara en 1807 , et reçut en récompense le place dans une mansarde  titre de duc d'Abrantès.







ABRANTES , Durant l'été 2005 elle fut durement touchée par les incendies.
Vue délicieuse, superbe église de St-Vincent. Grand commerce en blés, huiles, fruits. Cette ville est un des boulevards de Lisbonne. Fonderies.
     




 
                         
                          

 

Repost 0
Published by le jardin du portugal
commenter cet article
28 mars 2008 5 28 /03 /mars /2008 21:09
                                         

         Vila Velha de Rodão
        (Vieille ville de Rodão)

c'est un pays qui semble difficilemant abordable lorsque l'on y est de passage...mais tellement beau dans cette saudade que le peuple portugais transpire...un pays où le noir est couleur...c'est ce que j'aime dire lorsque l'on me demande "comment c'est". Je pourrais en parler pendant des heures, il me tarde de le rejoindre cet été et de le vivre aussi joliment qu'au travers de vos clichés.

                                         

                                                                  


                 Le Chateau
                       "La Porte de Rodão"


                                                       
                                            
        



       Panorama du Tage à V.N.de Rodão





Vila Velha de Ródão cette une ville Portugaise District de Castelo Branco, avec 2 100 habitants.Municipalité de 329,93 km² de aire 4 098 habitants (2001), Avec 4 Paroisses.
 
                      
                      

                Le Tage et laVille de Rodão
                      
                      

                                         Vila Velha de Rodao d'où nous avons une vue superbe sur le Tage,

                      
                      

Voila un endroit avoir absolument .Le Tage s'écoule majestueusement entre les colline .Des aigles tout proches répondront à vos coup de sifflets 


Le tage le plus grand Fleuve du portugal et toute sa Beauté à V.N.de Rodão



La Plage Fleuvial


          La Porte de Rodão
                 "Chateau"




portes de Ródão, une formidable ouverture au cœur de la montagne des Talhadas, à travers de laquelle le Tage s’est forgé un passage. La montée du fleuve à cause de la construction de ce barrage a privé le paysage d’un certain dramatisme mais toutefois cela reste une vision extraordinaire.Un peu auparavant, un observateur attentif distinguera par la fenêtre de gauche, là haut, la tour des Templiers Vila Velha de Ródão. Passer près des batteries du XVIIIème et Xième siècle dont les pièces défendaient cette zone du Tage des éventuels envahisseurs. La tour, située juste au-dessus de Vila Velha de Ródão, a été un poste de surveillance des Templiers qui surveillait le fleuve et les mouvements sur l’autre rive. Depuis Ródão, le voyage peut être prolongé jusqu’à Castelo Branco.

      Panorama vue de la Porte de Rodão


                        
        



Repost 0
Published by le jardin du portugal
commenter cet article
28 mars 2008 5 28 /03 /mars /2008 20:19

 

                                        

Melgaço est une municipalité (en portugais : concelho ou município) du Portugal, située dans le district de Viana do Castelo et la région Nord.

                       
                
                    


                        


Melgaço .Municipalité située dans le district de Viana do Castelo et la région Nord avec un très bon complexe sportif qui aceuille de grand athlètes chaque année ce qui la rend très dynamique au mois de juillet/aout 

                                                           


               Centre Ville


              Le Chateau
O Minho

La petite et tranquille Melgaço s'est développée autour d'une forteresse construite sous les ordres de Dom Afonso Henriques, le premier roi du Portugal (1139–1185).
Le château, aujourd'hui un monument national, a une tour impressionnante et domine un labyrinthe d'anciennes rues et ruelles se croisant entre elles dans ses murs.



Castro Laboreiro, sur les limites du comté, est principalement connu pour une race de chiens bergers, à laquelle il a donné son nom, qui sont traditionnellement considérés entre les meilleurs pour protéger les troupeaux des attaques des loups.Les ruines d'un château médiéval peuvent aussi être vues dans cette ville à neuf cent cinquante mètres de hauteur, fière de ses curieuses traditions, encore bien conservées par ses habitants.

.Toute la région est caractérisée par la proximité de la rivière Minho et la voisine province de Galice, en Espagne, en outre qu'un climat rigoureux avec un hiver sévère a influencé l'architecture des petits villages.


 Melgaço, où vous pourrez apprécier plusieurs monuments de cette période. C’est le cas de l’Église de S. Salvador de Paderne, de la Chapelle de Nossa Senhora da Orada, de l’Église de Santa Maria de Fiães et de l’Église Matrice de Castro Laboreiro, une construction romane primitive.



  • De l’ensemble monastique subsiste l'église qui conserve des éléments architecturaux intéressants. Sur la façade, le portail de quatre archivoltes est le portail primitif et dans la partie supérieure, refaite au XVIIe siècle, Saint-Bernard, le fondateur des Cîteaux, Notre-Dame de l’Assomption et Saint-Benoît, surmontés du blason de l’Ordre, nous tiennent compagnie dans ce lieu isolé, mais superbe. Le chevet du temple est divisé en trois parties formées de chapelles quadrangulaires, révélant l’architecture typiquement cistercienne. L’intérieur, formé de 3 nefs, sans transept, a subit beaucoup de transformations à l'époque moderne.
    Dans les dépendances monacales qui se développaient vers le sud et dont plus rien ne subsiste, séjourna Filipa de Lancastre lorsqu'elle arriva d'Angleterre pour épouser João Ier.






    Récemment inauguré, au milieu de l'enceinte historique et en plein air, le Noyau Muséologique de Melgaço inclut une fosse médiévale et une petite partie des murs fortifiés.

                   melgaco.jpg

    Le canton entier évoque un passé lointain, ce qui peut être confirmé sur le plateau frontalier avec l'Espagne, où l'on trouvera la plus grande collection de monuments mégalithiques du Portugal.Melgaço fournit aussi une entrée commode au paysage dramatique du Parc National de Peneda-Gerês, avec sa faune abondante, ses sommets indomptés et ses belles vallées boisées


    Cousso
    est un village portugais (fréguesia) situé au nord du Portugal ,et qui existe depuis l'année 1567 . Il fait parti du "concelho de Melgaço" (équivalent d'une circonscription en France) et du "districto de Viana do Castelo" (équivalent du département) ainsi que de la région du "Minho" Ce village est traversée par le fleuve "Rio Mouro" affluent d'un grand fleuve ibère,"o Rio Minho



     le fleuve...MINHO

Image:Tui Miño 060415 1.JPG

Le Minho ou Miño est un fleuve du Nord-Ouest de l'Espagne et du Portugal qui traverse les provinces galiciennes de Lugo, Ourense et Pontevedra. Il constitue la frontière entre les deux pays entre Melgaço et Caminha.

Long de 307 km, de Fuentemiña (Lugo) à La Guardia (Pontevedra)





O Minho

Melgaço,
VILLE THERMAL AVEC UN DONJON ASSEZ JOLIE. EAU FAMEUX DANS TOUT PAYS EXCELLENT POUR MAL DU FOIE ET TRÉS DIGESTIF
 .

                                                           

               

Repost 0
Published by le jardin du portugal
commenter cet article
27 mars 2008 4 27 /03 /mars /2008 06:39




                                                         

        VILLE SETUBAL

Setúbal est une ville portuaire du Portugal, située dans le district de Setúbal moins de 50 km au sud de Lisbonne, sur l'estuaire de Sado



          
Setúbal est le lieu de naissance du poète satirique portugais Manuel Maria Barbosa de Boccage. du chanteur classique Luisa Todi,
Setubal









    
Eglise  São Julião













Le port de pêche.





Le port de pêche.

Image:Fishing harbour Setubal.JPG


Le fort S. Filipe sur les hauteurs


Le fort S. Filipe sur les hauteurs


     








église gothique et manuéline de la fin du XVe siècle.São Julião
   











                        


                  La Riviére SADO et les DAUPHINS        

Au début du XXe siècle, Setúbal était un important centre de pêche au Portugal, en particulier pour les sardines. Aucune des nombreuses entreprises d'alors n'est encore en activité aujourd'hui. Toutefois le tourisme pourrait bientôt redynamiser l'économie locale car la côte du parc naturel d'Arrábida, offre de magnifiques plages. Une colonie de dauphins vit dans la rivière Sado, alors que sur la rive opposée à Setúbal se trouve la péninsule de Tróia.

           


           







         PLAGE    TROIA

                  


         PLAGE    TROIA



















La ville abrite aussi une usine automobile, qui est le premier employeur local, Autoeuropa, d'abord une coentreprise entre VW et Ford destiné à produire 3 modèles, et après, à partir du 1 janvier 1999 Volkswagen passe à détenir 100% du capital et l'usine passe à se dénomer Volkswagen Autoeuropa, qui a continué tout de même, à produire les modèles de Ford et Seat.

                                        Autoeuropa,
                                       
                                     






















                                                                 
   Alcacer do Sal




Alcácer do Sal est une municipalité (en portugais : concelho ou município) du Portugal,, située dans le district de Setúbal, et la région de l'Alentejo.


à l'ouest, encore de Grândola, dont elle séparée par l'estuaire du fleuve Sado



.au nord-ouest, de Setúbal. dont elle séparée par l'estuaire du fleuve Sado.

     


La Nuit à Alcacer du Sal









                                                ALENTEJO 
  •  

























    

Repost 0
Published by le jardin du portugal
commenter cet article
27 mars 2008 4 27 /03 /mars /2008 06:11



            ALENTEJO

                                                       





RESERVE NATUREL SADO




            


   L'ESTUAIRE DU SADO

Au sud de la péninsule de Setubal, I'estuaire du Sado prolonge ses bras en un paysage très diversifié où se trouvent de grandes fermes auxquelles sont associées d'importantes surfaces d'exploitation agricole et forêstière, aires de pêche aux mollusques et crustacés, aires de saliculture et d'aquaculture extensive, aires d'occupation urbaine, de loisir et de grande importance architectonique, historique et surtout des aires naturelles de caractéristiques différentes: dunes littorales, étangs, prairies salées, roseaux, entre autres.

Promouvant la protection de la nature et la vitalisation des valeurs qui encadrent ce bel estuaire, la Réserve Naturelle de l'Estuaire du Sado, a été créée en 1980, recouvrant une vaste surface de 23.160 hectares, englo bant ainsi une grande partie de l'estuaire et de ses bords environnants. Du point de vue naturel, cette zone protégée possède une richesse énorme qui s'étend de la végétation d'eau salée qui borde l'estuaire, la prairie salée, aux côtes qui couvrent et découvrent, par la dynamique des marées, ce qui est le support d'innombrables espèces présentes. Outre les sympathiques dauphins, les hérons, les cigognes blanches, les flamands roses, les canards, les oiseaux rapaces et aussi la loutre européenne, les daims, parmi d'autres espèces, montrent l'intensité avec laquelle la vie s'épanouit dans un estuaire. Dans la réserve botanique des dunes de la péninsule de Tróia, la flore caractéristique et diversifiée qui occupe le relief de la mer à l'estuaire fait l'objet d'une protection spéciale.







Le fleuve Sado naît dans la Serra da Vigia, près de Beja, et parcourt les plaines de l’Alentejo sur 180kms en direction du nord, pour se jeter près de Setúbal. Son estuaire prend forme à côté d’Alcácer do Sal, zone humide très fertile où le paysage est marqué par des rizières, cultivées en paliers, et par des nids de cigognes blanches, perchées sur les tours des églises ou sur les poteaux électriques. Cet élégant oiseau, choisit toujours les endroits les plus hauts pour nidifier et fait partie des plus de 200 espèces d’oiseaux qui recherchent l’Estuaire du Sado pour sa protection, lequel fut déclaré Réserve Naturelle et zone de protection spéciale.

Symboles de la Réserve, les habitants qui se distinguent le plus par leur sympathie sont les dauphins. Il est rare d’en rencontrer en Europe, nageant librement dans leur habitat naturel, mais dans le fleuve Sado réside une importante colonie de rongeurs de bars, ainsi désignés par les pêcheurs car ils leurs rongeaient les filets de pêche et se nourrissaient principalement de bars. Ne manquez pas l’occasion de faire une promenade à bateau et d’observer quelques exemplaires de ces mammifères taquins.

Très riche en ce que la nature offre à l’Homme pour le transformer, le site protégé inclut un chênaie de chênes-lièges d’où est extrait le liège, les pins, à l’origine des pignons transformés par des mains expertes en pâtisseries régionales très appréciées, et les marais salants, aujourd’hui désactivées, mais qui au fil des siècles ont eu une grande importance économique.

Témoin d’une industrie très ancienne, observez les tanks de salaison de poisson que vous pourrez visiter à Tróia, dans les ruines romaines de Cetóbriga. Avec des dunes de sable blanc et des eaux tranquilles, Tróia est une excellente station balnéaire qui pourra être votre point de départ pour découvrir cette belle région.

















Repost 0
Published by le jardin du portugal
commenter cet article
26 mars 2008 3 26 /03 /mars /2008 20:13
                    


              A ç o r es                

Image:Flag of the Azores.svg


                                  

                   Ponta Delgada comprenait São Miguel et Santa Maria, la capitale se trouvant sur São Miguel.


                          La Capital

                                          
                       


                                                                
                              
                               
                                      
                                        

Image:Ponta Delgada Flores Azores North.jpg


    
          Carte des Açores


  

Les Açores sont un groupe d'îles portugaises qui se trouvent au centre de l'océan Atlantique, à environ 1 500 km de Lisbonne et 3 900 km de la côte est de l'Amérique du Nord. Les Açores font partie des régions ultrapériphériques de l'Union européenne.

                           L'Ile st. jorge

São Jorge est une des cinq îles du groupe central de l'archipel des Açores. Elle est séparée de l'île de Pico de seulement 15 km. Sa longueur est de 55 kilomètres et sa largeur maximale est de 7 kilomètres. Sa superficie est de 237,59 km² et quelques 10 500 personnes y habitent.Administrativement, l'île est divisée en deux communes: à l'est Calheta, avec cinq localités, et à l'ouest, Velas qui compte six localités.


                      

L'île a connu deux éruptions volcaniques historiques, en 1580 et en 1808. Dix personnes furent tuées dans l'éruption de 1580 et huit dans celle de 1808. Une éruption sous-marine a été signalée au sud-ouest de l'île en 1964.


    

São Jorge fut découverte en 1439, mais ne fut peuplée que vingt ans plus tard lorsque des colons issus du nord du Portugal vinrent s'y établir. Les zones les plus favorables de l'île sont constituées des Fajãs sur la côte nord, dont quelques unes n'ont été longtemps accessibles que par la mer.





L'île compte plus de deux cents volcans de nature basaltique, alignés sur des failles orientées nord-ouest sud-est. La zone la plus ancienne constitue le complexe de Topo et se trouve au sud-est de São Jorge. Des datations radiométriques lui confèrent un âge compris entre 550 000 ans et 110 000 ans. La partie la plus récente située au centre de l'île comprend le Pico da Esperança, point culminant à 1053 m, le Morro Pelado, le Pico do Carvão, le Pico das Caldeirinhas etc...

Image:Serra do Topo, Complexo Vulcânico do Topo, ilha de São Jorge, Açores, Portugal.JPG

La côte de l'île est particulièrement difficile d'accès, les falaises atteignant plusieurs centaines de mètres de hauteur par endroit. Les effondrements de ces falaises ont donné naissance à des terrasses basses à proximité de la mer, appelées Fajãs aux Açores.



Celles-ci sont particulièrement fertiles et leurs microclimats permettent des cultures très variées et exotiques, comme le café sur la Fajã dos Vimes.



Image:Interior da Baía da Calheta, Vila da Calheta, ilha de São Jorge, Açores, Portugal.JPG

Les principales sont les Fajãs do Ouvidor, d'origine lavique, de Cubres, de Santo Cristo au nord et Fajã dos Vimes au sud. Les Fajãs de Cubres et de Santo Cristo sont les seuls endroits des Açores renfermant des lagunes.

Image:Caminhos no Parque Florestal das Sete Fontes, ilha de São Jorge, Açores, Portugal.jpg

L'Histoire semble retenir Diogo de Silves comme découvreur de l'archipel en 1427. Mais rien n'est véritablement certain, car des cartes plus anciennes feraient mention de l'existence de ces îles. Leur reconnaissance complète s'effectua sur plusieurs années à partir de 1432 par Gonçalo Velho Cabral pour se terminer en 1452 par Corvo

            L'Ile du Corvo
 

En 1452, Henri le navigateur missionna le navigateur Diogo de Teive, pour aller découvrir et reconnaître la mythique île d'Antilia qu'on imagine située au-delà de l'archipel des Açores.Il aurait atteint, en compagnie de son fils, João de Teive, l'île de Terre-Neuve et sur le chemin de retour passant par les Açores, reconnu les îles de Corvo et Flores.Ces deux îles reçurent les noms de "Ilhas das Flores" et "Ilhas Floreiras". Ces deux îles, assez éloignées des autres îles des Açores, furent considérées comme ne faisant pas partie de l'archipel des Açores




Corvo (« Corbeau » en portugais) est la plus petite île habitée de l'archipel des Açores ainsi que la plus septentrionale.

                                 

C'est une île formée d'un seul volcan couronné d'une caldeira. Ses flancs à l'Ouest et au Nord ont été largement mutilés sous l'action de l'érosion marine.

Vista panorâmica do famoso Caldeirão da ilha do Corvo, com as suas lagoas e turfeiras.

Le sommet du volcan de Corvo est entaillé par une caldeira de forme légèrement elliptique (la Caldeirão) : son plus grand diamètre (orienté Nord-Sud) est de 2 300 mètres et son petit axe de 1 900 m.

Imagem:Corvo island seen from Flores Azores.JPG

Sa profondeur moyenne est de 250 mètres. Ses parois très érodées indiquent son âge ancien. À son fond elle abrite deux petits lacs de faible profondeur. Le point culminant de l'île est le Estreitinho (720 m), situé sur le bord Sud de la caldeira

Imagem:Corvo traditional windmill.JPG

 C'est sur cette plate-forme, dont l'altitude est comprise entre dix et soixante mètres, qu'est établie l'unique village de l'île : Vila do Corvo.

Imagem:Corvo main street Azores.JPG

Toute l'île est entourée de falaises très abruptes qui peuvent atteindre jusqu'à 700 mètres de haut à l'Ouest et environ 200 mètres de haut en moyenne sur son flanc oriental à l'exception de la côte Sud formée par une plate-forme de lave.

Imagem:East coast of Corvo Azores.JPG


            L'Ile Des"Flores"(Fleures)

L'île est bordée de falaises au nord-est et est constituée d'un plateau central de 700 mètres d'altitude en moyenne. Cette île est aussi composée de quelques sommets. Morro Alto est le haut d'entre eux avec 914 mètres d'altitude, Pico dos Sete Pés (849 mètres), Pico da Burrinha (886 mètres) et Marcela (773 mètres) étant également connus. Le centre de l'île est un volcan aujourd'hui éteint avec sept lacs volcaniques. 

                                                      

L'îlot de Monchique, haut de 32 mètres et situé à 1500 mètres des côtes de Flores, est la terre la plus occidentale de l'Europe



Vila do Corvo, a única povoação da ilha do Corvo, vista do miradouro. No horizonte avista-se a ilha das Flores.

 Le lac Lagoa Funda est considéré comme le plus beau. Águas Quentes est un ensemble de sources chaudes et sulfureuses. Les lacs se sont formés au creux de caldeiras (anciens cratères).



Elle est divisée en deux communes : (vila), Santa Cruz das Flores au nord et Lajes das Flores au sud.



L'île de Flores a une superficie de 141 km2, et abrite quelques 4000 habitants. C'est une île des Açores, un archipel du Portugal.Avec l'île de Corvo, elle constitue le sous-archipel occidental des Açores.
 


 reconnues par le navigateur Diogo de Teive. Ces expéditions furent armées par Dom Henrique (le navigateur), 3e fils du roi Jean Ier du Portugal, qui joua un rôle très important dans les découvertes de nouveaux territoires par les Portugais, et partaient généralement de l'Algarve ou de l'Alentejo. Dès le milieu du XVe siècle, Un gentilhomme flamand travaillant pour Henri le navigateur, Jácome de Bruges, reçoit la mission d'installer des familles flamandes

                                                                     L'Ile Terceira    

    En 1836, l'archipel était divisé en trois départements administratifs (ou districts), comparables (sauf en superficie) à ceux du Portugal même. La division était assez arbitraire et ne correspondait pas aux trois groupes naturels d'îles, mais plutôt à la position des capitales des départements (aucune d'elles ne se trouvait dans le groupe ouest) :


L'île de Terceira fait partie de l'archipel des Açores situé dans l’océan Atlantique Nord à 1 400 km de Lisbonne. L'archipel est un département du Portugal à statut autonome depuis 1976.

                                                      
Image:Praia da Vitória, ilha Terceira, Açores, Portugal.jpg

Les populations vivent surtout sur le pourtour de l'île, le centre étant constitué de collines et quelques petits lacs issus de l'activité volcanique
Elle se situe dans le groupe centrale, sa plus proche voisine est l'île de São Jorge, et doit son nom au fait d’avoir été la troisième à être découverte (vers 1450).

L'île située a 38.73° N de latitude et 27.32° O de longitude, mesure 29 km de long pour 18 km de large, avec une forme elliptique. Sa superficie est de 396 km², ce qui en fait la troisième île de l'archipel en superficie. Son point culminant est à 1 021 m au sommet du mont Serra de Santa Barbara.

Image:Viveiros da Falca, ilha terceira, Açores, Ponte..jpg

Comme ses sœurs c'est une île volcanique avec trois strato-volcans à caldeira en sommeil: Cinco Picos le plus ancien, Guilherme Moniz et Santa Barbara. Le volcan de Pico Alto, dont la caldeira est encombrée de très nombreux dômes et de coulées de lave épaisse de nature trachytique est considéré par certains auteurs comme une excroissance du volcan de Guilherme Moniz. La caldeira de Cinco Picos est la plus large de tout l'archipel avec un diamètre de 7 km.

Image:Lagoinha, Pico Negrão, ilha Terceira, Açores, Portugal.jpg

L'île a connu une éruption volcanique en 1761  au Pico Vermelho et une éruption sous-marine en [1867]]. Entre fin 1998 et l'an 2000 eut lieu une seconde éruption sous-marine au large de Terceira à environ 12 km, la dernière éruption historique aux Açores.

Image:Chã das lagoinhas, ilha Terceira Açores.jpg

Dans les siècles qui suivirent, des colons flamands, mais également français vinrent s'établir sur ces îles. De 1580 à 1640, comme le reste du Portugal, elles furent sous domination espagnole (voir la bataille des Açores) et servirent de relais lors du retour des navires en provenance de l'Amérique et des Antilles, alors que l'escale aller était à Madère. En 1583, Philippe II envoya la flotte hispano-portugaise chasser les marchands français installés aux Açores, pendant les prisonniers aux vergues des bateaux, contribuant à la création d'une légende noire. Les îles redevinrent portugaises après la guerre de restauration du Portugal. 


           L'Ile de Angra du "Heroismo"
                                                          


Angra
comprenait Terceira, São Jorge, et Graciosa. La capitale se trouvait à Angra do Heroísmo sur Terceira. Angra do Heroísmo est une ville et une municipalité portugaise, située sur la côte sud de l'île de Terceira, dans l'archipel des Açores, dont elle fut la capitale entre 1766 et 1832. Elle est classée au patrimoine mondial de l'Unesco. comprenait Pico, Faial, Flores et Corvo, la capitale se trouvant à Horta sur Faial.

Image:HortaFaialAzores1.jpg

Angra do Heroísmo a une population de 35 581 hab. et une superficie de 239 km². Elle est frontalière avec Praia da Vitória à l'ouest.




FaialFaial signifie hêtre en portugais — est une île portugaise faisant partie de l'archipel des Açores. Sa surface est de 173,1 km², et elle compte 15 063 habitants. La ville principale de l’île est Horta. L’île la plus proche est Pico située à 6 kilomètres à l'est. Le sommet de l’île est le Cabeço Gordo, qui culmine à 1 043 mètres d’altitude et surplombe une magnifique caldeira de 2 km de diamètre et 400 m de profondeur.

                     le Mont Pico (île de Pico)

Découverte avant 1439, elle fut tout d'abord désignée sous le nom de São Dinis. Les premiers habitant s'installèrent à partir de 1460 et son peuplement fut définitivement établi en 1482 avec la fondation de la ville de São Mateus.
 

 

Dans la région occidentale de l'île est cultivée la vigne donnant naissance au fameux « Verdelho do Pico » (vin blanc liquoreux, qui eut son heure de gloire à la cour de Russie), plantées dans des terrasses construites en basalte.



L'île de Pico est l'île principale du groupe central de l'archipel des Açores. Elle doit son nom au volcan qui la domine s'élevant à 2 351 mètresL'ile de Pico est distante d'environ 8 km de l'île de Faial et de 15 km de l'île de São Jorge.



Sa superficie est de 444,8 km² et elle compte une population de 15 500 habitants. Sa longueur est de 42 km et sa largeur de 15,2 km. 
         
 

 Après l'intégration du Portugal dans l'Union européenne, les habitants de Pico ont dû développer un autre modèle économique. Si les activités de pêche, notamment du thon, restent encore fortes, une proportion importante des ressources provient désormais de l'agriculture et de l'agro-alimentaire : fruits, vin,lait,fromage.                                       

                                L'ile GRACIOSA

  
                         

                                                                           Graciosa a été découverte après Terceira.


                

          C'est la plus septentrionale du groupe central ; ses deux plus proches voisines sont l'île de SãoJorgeà  
            environ 37 km au sud et l'île de Terceira à environ 57 km au sud-est.

         

                    L'archipel est un département du Portugal à statut de région autonome depuis 1976.



L'île située a 39.02° N de latitude et 27.97° O de longitude. C'est une petite île de 8 km de long sur 4 km de large et d'une surface de 61 km². Son point culminant se situe à 402 m.

Elle abrite une formation volcanique rare : la "Furna do Enxofre" (la caverne de soufre), une grotte volcanique dans la caldeira
.


 
                   L'ile de st Maria(Marie)

      

Santa Maria est l'une des neuf îles de l'archipel des Açores. Elle se situe au sud-est de l'archipel, occupe une superficie de 97 km² et ses dimensions sont d'environ 17 km sur 10 km. Santa Maria culmine au Pico Alto à 587 m d'altitude.

                      

Morphologiquement, l'île est constituée à l'ouest d'un plateau uniforme, érodé et dénudé dont l'altitude n'excède pas 200 m. Sa partie orientale, séparée de la précédente par une chaîne montagneuse (la Serra Verde), est plus accidentée et relativement boisée; ce contraste se manifeste par un habitat différent, de type villages-rue à l'ouest et dispersé à l'est.

                     

L'île est d'origine volcanique mais son histoire géologique est complexe: c'est l'île la plus ancienne de l'archipel des Açores et elle a connu plusieurs phases d'édification et d'érosion intense depuis la fin du Miocène. Elle a également connu des phases d'immersion liées à d'importantes transgressions marines. Ce contexte explique la présence de quelques formations sédimentaires intercalées dans des formations volcaniques subaériennes ou sous-marines.

     

Son volcanisme s'est vraisemblablement exprimé entre 8 et 2 millions d'années et il est considéré comme éteint aujourd'hui. L'île de Santa Maria est épargnée de l'activité sismique intense qui caractérise sa voisine São Miguel; toutefois elle a connu quelques rares tremblements de terre au cours de son histoire.


                     

L'île aurait été découverte par les navigateurs portugais du XVe siècle; toutefois des cartes portulans mentionnent son existence un siècle auparavant.

                      


Elle a été peuplée la première parmi les îles de l'archipel des Açores, vraisemblablement entre 1430 et 1450. Actuellement sa population regroupe environ 5 400 habitants (chiffre de 2001).




        L'lile de st MIGUEL

São Miguel est la plus grande île de l'archipel des Açores (744 km²) et la plus peuplée (129 434 habitants recensés en 2001). Géographiquement l'île est composée d'un massif ancien à l'extrême est (le Complexe de Povoação - Nordeste), et de 3 stratovolcans à caldeira : Sete Cidades à l'ouest, Fogo ou Agua de Pau et Furnas. Ces massifs volcaniques sont reliés entre eux par des alignements récents de cônes de scories (Région des Pics).


Le stratovolcan de Sete Cidades est surtout connu par sa large caldeira de 5 km de diamètre et de 350 m de profondeur moyenne. Elle abrite deux lacs (Lagoa Verde au sud et Lagoa Azul au nord) ainsi que de nombreux volcans de nature trachytique. D'après les dernières théories, cette caldeira se serait formée en trois phases, suite à trois grandes éruptions paroxystiques datées respectivement d'environ 36 000 ans, 29 000 ans et 16 000 ans. Ce volcan est l'un de plus actifs des Açores puisque depuis 5 000 ans il a connu 17 éruptions très explosives intra caldeira, 4 éruptions stromboliennes sur ses flancs et 3 éruptions de type surtseyen à faible distance des côtes lors de la période historique.





Le stratovolcan de l'Agua de Pau occupe le centre de l'île et son sommet est découpé par une caldeira d'environ 3 km de diamètre. Ses flancs, surtout au nord, sont recouverts d'une multitude de volcans monogéniques : dômes trachytiques et cônes de scories. L'émersion du Fogo date d'environ 200 000 ans et vers 100 000 ans l'édifice central semble avoir déjà acquis sa morphologie actuelle. Depuis 35 000 ans, ce volcan a été le siège de plusieurs éruptions de style plinien qui ont contribué à façonner la caldeira actuelle. Au cours de 5000 dernières années, 7 éruptions très explosives se sont produites dans la zone sommitale, dont la très célèbre éruption dite du Fogo A datée de 4 640 B.P. et l'éruption historique de 1563. Au cours de la même période, 4 éruptions volcaniques stromboliennes se sont produites sur la périphérie du massif, parmi lesquelles figure l'éruption historique du Pico do Sapateiro, aujourd'hui connu sous le nom de Pico Queimado en 1563.



La Région des Pics, située entre le massif de Sete Cidades et le massif du Fogo se compose de 270 volcans monogéniques. Ce sont essentiellement des cônes de scories basaltiques qui se sont formé au cours d'éruptions de style strombolien ou hawaiien. C'est vraisemblablement la région la plus récente de São Miguel. Les volcans les plus jeunes de cet ensemble sont relativement bien datés : leur chronologie permet de dénombrer 19 éruptions survenues au cours des 3000 dernières années, dont une seule est historique. Il s'agit de l'éruption dite du Fogo 2 survenue en 1652.

   
          
               F U R N A S



Furnas est également un stratovolcan mais à l'inverse des deux précédents, il est formé de deux caldeiras emboîtées : la plus vaste est datée d'environ 30 000 ans, la seconde d'environ 12 000 ans. C'est un volcan très actif qui a connu depuis 5 000 ans 10 éruptions de nature subplinienne au caractère phréato-magmatique marqué, dont deux sont historiques. La première s'achevait lorsque les premier colons s'installaient sur l'île de São Miguel vers 1440 ; la seconde eu lieu en 1630 et provoqua la mort d'environ 200 personnes. Ce volcan a été particulièrement bien étudié dans les années 1990-2000 compte tenu des nombreux risques géologiques qu'il représente.



Image:Caldeiras - Furnas.jpg
Image:Furnas do Enxofre, ilha Terceira, Açores, 3.JPG

Furnas est une localité de la commune de Povoação, sur l'île de São Miguel aux Açores. Sa superficie est de 33,88 km² pour 1.541 habitants (2001). Densité: 45,5 h/km².

L'endroit est connu pour abriter diverses manifestations spectaculaires de volcanisme :

au Lagoa das Furnas, une zone de fumerolles et sables brûlants de boue est située à l'extrémité nord du lac. On y prépare une spécialité locale, le Cozido, un pot-au-feu de poulet.







Image:Pot au feu2.jpg

au village de Furnas, une trentaine de sources chaudes, de température et de composition chimique différentes. une rivière d'eau chaude, colorée de fer, et une rivière d'eau froide confleunt dans la ville. des geysers sis dans de petites vasques fumantes produisent des eaux riches en bicarbonate de sodium, en bore, en fluor et des dégagements de gaz carbonique. Les habitants y cuisent des épis de maïs. des installations de thermalisme sont situées dans un parc aménagé au XIVe siècle.




                              
             

 
      
                              
                         


En 1868, le Portugal a commencé à imprimer Açores sur ses timbres postaux pour l'usage dans les îles. Entre 1892 et 1906, des timbres séparés ont été imprimés pour l'usage dans les trois districts administratifs. En 1976, les Açores sont devenues une région autonome et les trois districts (Angra, Horta, Ponta Delgada) ont été supprimés en 1978.

Repost 0
Published by le jardin du portugal
commenter cet article
26 mars 2008 3 26 /03 /mars /2008 04:21
                                                 



    A L E N T E J O
   





Le Soleil dans l’Alentejo est plus doré. Emerveillez-vous avec cette lumière en explorant la nature de cette région.
    

Barragem Pego do Altar - 2006
Promenez-vous dans la Serra d'Ossa ou explorez le Parc Naturel de la Serra de S. Mamede. Dans l’estuaire du Sado, découvrez tout un habitat unique et admirez la tranquillité des eaux dans les barrages.
Partez à la découverte de la côte sur une plage infinie de Tróia à Sines, et continuez ensuite vers un scénario plus sauvage, fait de recoins idylliques, cachés entre les falaises.
Redécouvrez le passé de l’Alentejo, avec un itinéraire qui inclut les ruines de São Cucufate et de Pisões, voyagez du Néolithique au Moyen Age en faisant le circuit archéologique de Castro da Cola et pénétrez dans les Ruines de Miróbriga.
Connaissez l’identité du Alentejo, dans les entrailles de chaque point de Arraiolos, dans les oeuvres de marbres, les purs chevaux lusitaniens ou les délicieux vins et pains du Alentejo. À Beja, connaissez les secrets de la plaine et à Marvão montez jusqu’au "ninho de águia". À Alqueva et sur le Guadiana, enchantez-vous avec les histoires de la frontière et des terres du bord du fleuve et à Campo Branco, découvrez la richissime faune d’oiseaux des steppes.
Mais si vous cherchez l’émotion, vous ne serez pas déçu: l’Alentejo est aussi un lieu privilégié pour les activités en plein air. Vous pourrez parcourir la région à cheval ou en VTT ou imaginer que vous explorez la savane africaine dans un safari en plein Alentejo.
Vivez le plaisir à fond dans l’Alentejo et n’oubliez pas les délices gastronomiques. Découvrez les fromages de Serpa, de Évora et de Nisa. Faites une route de l’huile d’olive en visitant les pressoirs et les coopératives et collectionnez les herbes et les arômes de la région. Finalement, pour le dessert, savourez le paradis sur terre, en goûtant aux divines sucreries conventuelles.



                  

Vendas Novas est une municipalité (en portugais : concelho ou município) du Portugal, située dans le district,d'Évoraet la région de l'Alentejo.La municipalité a été créée en 1962, par démembrement partiel de la municipalité de Montemor-o-Novo.


                                

                        
JARDIN ,VENDAS NOVAS


                                     

                                       

                                         


                   
  L'église de la paroisse



  CHAPELE HOMMAGE ROI D.CARLOS




           PAYSAGE......... Vendas Novas Alentejo


Découpée dans le vaste horizon de la plaine de l’Alentejo, .... Vendas Novas - Alentejo

Dois Mundos - 85.7 kb

    Le MOULIN à VENDAS NOVAS

                       




           VENDAS NOVAS EN HIVER

                       Lourinhã

                       

                        Vandas Novas.jpg

                  L'Ecole MILITAIRE

 

 


 



surprise... au mois d'octobre dans ce coin perdu de montagne près de 20 CC de toutes nationalités sont là, certains pour plusieurs mois ( anglais , belges, hollandais , ... ) pour jouir à la fois du climat et du cadre magnifique au bord du lac . l'ambiance est sympa les " sédentaires" se connaissent, se rendent de menus services et vous renseignent gentiment si besoin. Le bloc sanitaire est à 500 m avec point d'eau, wc et douche ( rustique mais chaude ), le tout gratuit 



Si vous aimez les activités en plein air, l’un des bras du Barrage du Altar do Pego est tout proche d’ici. Vous pouvez y pratiquer des sports nautiques, pêcher ou tout simplement faire de longues randonnées au bord de l’eau et voir les cigognes se hâtant entre leur nid .


et les champs de riz..


    BARRAGE ALTAR DO PEGO

       



Champs Fluries Alentejo



                      

           





     

               
                                              
       DU ROI D.CARLOS

                                                   





      VENDAS NOVAS
Repost 0
Published by le jardin du portugal
commenter cet article
26 mars 2008 3 26 /03 /mars /2008 02:22







Palmela est une municipalité (en portugais : concelho ou município) du Portugal, située dans le district de 
Setúbal,et la région de Lisbonne.




      Chateau de Palmela








castelo de palmela

Traversant le fleuve Tage vers le Sud, nous allons découvrir la belle région de la Côte Bleu.
Ici on met en évidence Palmela dont le château nous pouvons apprécier  toute la région ; la Montagne de Arrábida, un parc naturel avec des merveilleuses plages et des paysages éblouissantes 



Souvent les chateaux ici abritent des pousadas, (hôtels de luxe dans des endroits restaurés appartenant au domaine national) persuadés que c'était le cas du chateau de Palmela nous n'avons jamais poussé la curiosité. Pourtant il est continuellement dans notre champ de vision surtout la nuit quand il est éclairé.
Situé près de l`estuaire du Sado dans la vallée d`Abrunheira, qui fait partie importante de la beauté et de la diversité naturelles exceptionnelles de la commune de Palmela,



Les Moulins D'Arrabida



Les fromages d'Azeitão sont produits à partir de lait de brebis dans les environs de Setúbal, au sud de Lisbonne, et plus particulièrement à Palmela, Sesimbra et Azeitão, bien sûr. Ce sont des petits fromages de forme cylindrique (5 cm de hauteur et 8 cm de diamètre environ), généralement entourés de papier végétal. La croûte se présente fine et tendre, de couleur jaune paille. La pâte est molle et jaune pâle, très crémeuse et a une saveur assez proche du fromage d'Alcains, bien qu'elle soit légèrement plus acide.



Pour beaucoup, ce fromage délectable est considéré comme la "rolls" des fromages portugais. En tout cas, c'est certainement le plus cher (compter entre 7 à 10 € pour un petit fromage). Au Portugal, invité chez des amis, n'hésitez pas à en apporter un avec une bouteille de vin rouge de la même région pour l'accompagner (ici un excellent millésime 2000 João Pires de Palmela). Vous serez non seulement bien accueilli mais également considéré comme une personne de goût...


Parc Naturel d'Arrabida


La Serra de Arrabida se situe en Portugal.Depuis Estuario Sado, la Serra de Arrabida est longue 6 kilomètres, pour 359 altimètres. Le pourcentage moyenne est 6 %.
Regardez s'il y a d'autres flancs à grimper la Serra de Arrabida .
A environ 1h au sud de Lisbonne (60 km), dans le Parc Naturel d'Arrabida, Portinho d'Arrabida est un petit village au bord  de la mer avec sa plage. Si vous voulez passer un moment magique c'est l'endroit où aller. Paysages superbes, plages magnifiques. Un endroit malheureusement surpeuplé l'été. A faire en demi-saison.
Plages avec peu ou pas de vagues.




    



Plage galapos D'Arrabida



Plus au sud de Lisbonne, dans le parc d'Arrabida, les sentiers traversent des paysages calcaires qui rappellent les rivages de la Méditerranée : calanques, lapiaz tourmentés? C'est d'ailleurs pour préserver les paysages de cette région qu'a été créé le parc, qui s'étend sur plus de 10 000 hectares entre Sesimba et Setubal. Deux paysages différents font le charme du parc d'Arrabida : le versant nord se compose de vignes, de vergers, d'oliviers, de brousailles même et de pins secs. Le sud en revanche se compose davantage comme un maquis avec une dominance de pins et de cyprès, de myrtes, et de falaises calcaires blanches ou ocres qui tombent dans le turquoise de l'Atlantique.




Plage Figueirinha Arrabida





         ALENTEJO








Repost 0
Published by le jardin du portugal
commenter cet article
25 mars 2008 2 25 /03 /mars /2008 13:56
                                                            


          





   Sorraia est le nom d’un affluent du Tage, résultant de la jonction des rivières Sor et Raia (Sor-Raia).

          

     LA Riviere Sorraia







     Les Eglises à CORUCHE


            Igreja 1/2

                            Igreja 2/2

Coruche 14.08.2007

Fiesta in Coruche







 Le Marché Municipal

Mercado




Dans cette vallée en 1945, le Dr Ruy D'Andrade découvrit la race sorraia (1945) dont il s’avéra qu’elle est l’ancêtre du cheval de selle ibérique (Andrade, 1954; Loch,1986; Cordeiro, 2002). Le cheval de Sorraia ressemble, excepté son profil, au cheval Tarpan, l’ancêtre du cheval domestique indo-européen (Loch,1986). Des gravures sur roche prouvent que dès avant le dernier âge glaciaire il existait dans la péninsule ibérique un cheval très semblable au cheval de Sorraia. De nos jours il n’y a qu’un petit nombre de chevaux de Sorraia et de haras consacrés à cette race, ce qui mène malheureusement à un taux non-bénéfique d’unions consanguines.








Un chêne-liège peut vivre jusqu’à 500 ans. La récolte du liège s’effectue à intervalles de neuf à douze années, mais il faut quarante ans pour obtenir une écorce commercialement viable. C’est la raison pour laquelle la plupart des exploitations de chêne-liège sont transmises aux générations suivantes, dans l’espoir qu’elles pourront bénéficier un jour de cette ressource unique offerte par la forêt.

Située à Coruche, à une heure de voiture au nord-est de Lisbonne, la capitale, la ferme d’Antonio s’étend sur quelque 3.000 hectares au centre du pays, au cœur des montados, ces subéraies où alternent pâturages et plantations de pins, d’eucalyptus et de chênes-lièges. En été, les montados résonnent de l’écho des haches maniées par les leveurs fendant l’écorce du liège. Les longues et larges bandes prélevées sont ensuite empilées pour former de véritables « murs de liège » avant d’être transportées jusqu’à l’usine de transformation la plus proche, pour en ressortir sous forme de bouchons, matériaux isolants, tuiles ou semelles de chaussures. 





Page dediée à LYDIA,et sa Famille

Amitiés


José








Repost 0
Published by le jardin du portugal
commenter cet article