Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 mars 2008 2 25 /03 /mars /2008 13:12

                             Image:BJA.png

                                                       Image:Pt-bja1.png


       Beja est une municipalité et ville du Portugal, capitale du district de Beja, dans la region de l'Alentejo et sous-région du Bas Alentejo. C'est l'une des plus grandes municipalités du Portugal, avec plus de 1 140,21 km² de superficie.La municipalité est limitée :
au nord par celles de Cuba et Vidigueira,à l'est par Serpa,au sud par Mértola et Castro Verde,à l'ouest par Aljustrel et Ferreira do Alentejo.

Située sur une éminence de 277 mètres, commandant une position stratégique dans les plaines du Bas Alentejo, Beja a été une place importante dès l'antiquité. La ville a été nommée Pax Julia par Jules César en l'an 48 avant J.C. en l'honneur de la paix qu'il conclut avec les Lusitaniens. Durant le règne d'Auguste son nom devint Pax Augusta.
Quanq les Wisigoths s'emparèrent de la région, la ville alors appelé Paca devint le siège d'un évéché. Saint Aprígio (mort vers 530) en devint le premier évêque. La ville fut ensuite envahie par les armées Omeyyades en 713.
A la mort du dernier calife de Cordoue en 1031, Beja devint une Taïfa, une principauté musulmane indépendante. En 1144 le governeur de Beja, Sidray ibn Wazir doit faire face à une rebellion orchestrée par Abul-Qasim Ahmad ibn al-Husayn al-Quasi. En 1150 la ville est prise par les Almohades, par l'armée du roi Alphonse Ier, à nouveau par les Almohades en 1175, et définitivement récupérée par le roi Sanche II en 1234.
Toutes ces guerres avaient décimé la population. C'est seulement en 1521 que Beja retrouve le statut de cité.
La ville sera à nouveau attaquée et occupée lors de la Guerre de restauration opposant les portuguais aux espagnols (1640-1667).

La ville retrouve son évêché en 1770.

En 1808, les troupes françaises du général Junot  massacrent les habitants. Peuplée de 35 762 habitants (2001), elle est subdivisée em 18 freguesias (paroisses civiles).

Image:Castelo de Beja 2.JPG

             



                                             
                          
                                        
                                       
                     
                   



                                       
                     

                   

                    
                    

                  
                               
                

                  


                      

                                


                  
                

Image:ConceiçaoConvent-Beja-CCBY.jpg



 

           
            

                        
                    Image:Beja30.jpg

                     Image:Beja26.jpg

                      Image:Beja31.jpg



                                       


                               Image:Beja41.jpg

                    
                     
         Image:Beja24.jpg

Image:Beja21.jpg

Image:Beja23.jpg

Image:Beja, Alentejo, Portugal, 27 September 2005.jpg



Image:Beja46.jpg

Image:Beja50.jpg

Image:Beja51.jpg







      

                         
          



Barrg Odivelas-Descarga.JPG





Image:Vista de Beja.JPG





















Imagem:Fire Portugal summer2005.jpg
                       

          


 
                            





           








         


Repost 0
Published by le jardin du portugal
commenter cet article
24 mars 2008 1 24 /03 /mars /2008 20:34
LE PARC NATUREL D'ALENTEJO





















Du sport sur la côte du Alentejo
 Avec une côte bien conservée, entre l’embouchure du Sado et l’Algarve, le littoral réunit des plages très fréquentées et d’autres à l’état sauvage.

De Tróia à Sines, il y a une bande de sable continue, avec des plages si agréables, comme celles de Galé, Melides ou Santo André, alors qu’à partir du port de Sines, le paradis naturel de sable et de mer continue par Porto Covo, Milfontes, Almograve et Zambujeira do Mar, en présentant soit par des ouvertures suaves soit plus escarpées.

Mais il n’y a pas que la plage sur cette côte. Il y a beaucoup plus à faire. Si vous êtes un adepte du surf et des autres pratiques adjacentes, l’endroit ne manque pas de vagues parfaites. Si vous désirez apprendre, vous pourrez le faire, par exemple, à Comporta et à Santo André. Ces eaux vives offrent aussi une grande richesse de paysages subaquatiques et sont très recherchées pour la plongée. Vous pourrez aussi vous initier à cette activité, si vous êtes dans la zone de Milfontes.

Pour ce qui est des eaux douces, le canotage est une option sur les lagunes de Melides ou Santo André, le Barrage de Santa Clara-a-Velha et sur le fleuve Mira.

Sur terre, il y a plusieurs possibilités à partir de S. Torpes, pour des parcours pédestres sur la côte, incluse dans le Parc Naturel du Sudoeste Alentejano et la Costa Vicentina.

Repost 0
Published by le jardin du portugal
commenter cet article
24 mars 2008 1 24 /03 /mars /2008 06:31


  ALENTEJO   LITORAL







   Lagoa de Albufeira



plages, prairies salées ou monts, entre Trafana et la Lagoa de Albufeira, surgit le paysage protégé de "Arriba Fossil da Costa da Caparica''



                        

lagoa do albufeira : Le spot de kite et aussi de Windsurf. Lac marin ouvert sur l'océan au sud de la Costa de Caparica à 40 km au sud de Lisbonne,

                            

               

Séparée de la mer par d’énormes dunes, situées à l’extrémité sud de la grève qui s’étend sur des kilomètres, et débute à la Costa da Caparica, la Lagune de Albufeira, entourée de pinèdes, possède des eaux calmes, idéales pur les enfants et pour la pratique du windsurf, de la voile et du kitesurf. 

Alimentée par l’eau de mer, le renouvellement des eaux de la Lagune se fait par un petit canal où se forment parfois des courants dangereux. Côté mer, se trouve une plage au sable plus gros et aux vagues plus fortes, excellentes pour la pratique du surf et du bodyboard.



  Le Pecheur du lac 



                                                  

                                                  




Sesimbra est une petite ville,(en portugais : vila, portugaise,du district de Setúbal,  sous-région de la Péninsule de Setúbal,ayant environ 21 000 habitants. Sesimbra est jumelée avec Granville.

          LE PORT

                              



         

    




     PLAGE du PORT
         


    
Plages (en portugais : praias,de Sesimbra : praia das Bicas, praia do Moinho de Baixo, et praia da Foz(pour les trois précédentes, praia da lagoa de Albufeira, praia da Califórnia et praia do ouro à Sesimbra  




  •    LE CENTRE VILLE




         SESIMBRA  VUE sur MER

Le 15 août 1201 le For, fut concédé aux habitants de Sesimbra, document royal qui met en pratique les droits et les devoirs.
Ce fut sous le règne de Denis Ier de Portugal, sixième roi de Portugal, que fut créé Ribeira de Sesimbra, petit village de pêcheurs, au bord de l'océan.Le village s'est largement agrandi, et est devenu une ville à l'époque des Grandes découvertes, portugaise.
Le CHATEAU SESIMBRA



SESIMBRA,Ville,de,Peche

Le 31 mai est commémoré le jour du pêcheur. Cet évènement festif est prolongé de plusieurs jours par diverses initiatives. Il est possible de s'en informer sur la page d'informations de la chambre municipale. Il y a également un monument au pêcheur.



                                   

















 
 

                           

La fête municipale se déroule le 4 mai, en l'honneur du Seigneur Jesus das Chagas
En 1534, l'épouse de Henri VIII d'Angleterre, Reine d'Angleterre, ordonna que soient jetées à la mer toutes les images sacrées à cause des luttes religieuses d'alors.

On dit que cela aurait été le début de la légende et de la croyance en le Seigneur Jesus das Chagas. Mais l'océan, et, à l'image de Jésus crucifié, apparut sur la plage de Sesimbra.

Le peuple depuis lors nomma le Seigneur Jesus das Chagas patron des pêcheurs et du peuple de Sesimbra.

Cette dévotion est vive depuis plus de 500 ans, et les habitants de Sesimbra rendent hommage à leur protecteur chaque année le 4 mai, et un procession part de l'église de Santiago.




  

 
 

Repost 0
Published by le jardin du portugal
commenter cet article
22 mars 2008 6 22 /03 /mars /2008 11:03




                        




Sines est une municipalité (en portugais : concelho ou município) du Portugal située dans le district de Setúbalet la région de l'Alentejo.




 Histoire

Au temps de l'Empire romain, elle était connue sous le nom de Sinus.L'histoire de Sines remonte aux temps de l'Empire romain. Le château sur le ravin a été construit par PierreIer de Portugal losque qu'il a reconquis la ville des mains des Maures,en 1362
Personnages célèbres

Vasco de Gama, explorateur de l'âge des Grandes découvertes

Image:Sines06.jpg
Statue de Vasco de Gama, devant l'église de la paroisse où il a été baptisé



Alberto Raposo Pidwell - Al Berto (Sines, Alentejo, 1948— Lisbonne, 1997, est un poète portugais.

Après des études artistiques, il rejoint la Belgique pour fuir son pays en proie à la dictature. De retour au Portugal après la «révolution des œillets», il collabore à diverses revues et publie plusieurs recueils, dont la Peur et les signes et la Secrète Vie des images, traduits en français en 1993,et 1996. L'essentiel de ses poèmes, rassemblés dans O Medo («la Peur»), a reçu en 1988 le prix du Pen Club portugais de poésie. En France, l'ensemble de son œuvre est éditée par les éditions de l'Escampette.
« Alberto, né en 1948, est une figure emblématique de la poésie portugaise contemporaine. Son œuvre s'affirme explicitement comme héritière du romantisme et du symbolisme. Un classique, en somme. » (L’Escampette)
Il est plus connu sous le pseudonime de Al Berto.


                           


     Le PORT de SINES

Image:Sines01.jpg

      Vue Panoramique du CHATEAUX
Image:Sines.jpg

Les,Canons du CHATEAUX, Protejais
Les ATTAQUES, des PIRATES  

Image:Sines05.jpg

 Vue Panoramique du CHATEAUX


  VUE PANORAMIQUE PORT SINES

LAGUNNE TRÉS JOLIE ET CHARMANT PAYSAGE.PLAGE MAGNIFIQUE
Image:Sines04.jpg

Le Coucher du Soleil à SINES
Image:No alentejo by senalbuquerque.jpg

Hommage en  Azuleios à Vierge marie Sines
Image:Sines12.jpg

  Le CHATEAUX et L'EGLISE
Image:Sines03.jpg
       Le CHATEAUX et L'EGLISE


Le CHATEAUX et L'EGLISE la NUIT
Igreja Matriz de São Salvador - Sines
  Les MURAILLES et la STATUE de VASCO DA GAMA


Sur les Murailles à Contempler là VILLE


   ILE PESSEGUEIRO

Image:Ilha do pessegueiro by senalbuquerque.jpg

                      PETITE ILE EN FACE AVEC CHATEAU FORT MEDIEVAL

 
MERVEILLEUSE LE PANORAMA EST EXCELLENT, ET LA PLAGE...TRES JOLIE



     Les Ruines du chateau de L'ile PESSEGUEIRO


 Marveilleuse Panorama Vue du chateaux
De L'ile du Pessegueiro




Image:SNS-portocovo.png






Pour ceux qui sont de passage sur la « costa vicentina », ils ne peuvent pas repartir sans visiter Porto Covo qui n’est ni plus ni moins que l’oasis de la côte du Alentejo.

Baignée par l’Océan Atlantique du côté du soleil couchant, elle est au sud une zone limitrophe avec la commune d’Odemira, se trouvant ainsi à quelques kilomètres de Sines.

 

Une fois arrivé à Porto Covo, ne vous privez pas de faire une promenade et de rappeler le refrain de la chanson de Rui Veloso qui fait allusion à cette municipalité. Aujourd’hui, c’est une zone de pêche, très tournée vers le tourisme, avec ses plages et ses eaux limpides qui constituent les principaux attraits.

 

Parcourez les nombreuses plages de la « costa vicentina » comme par exemple la plage « Grande », celle de l’ « Ilha », celle de la « Samouqueira », la plage « Pequena », la baie des « Pescadores » (port de pêche), la plage du « Serro da Águia » et aussi le Fort du « Pessegueiro », l’église principale (« Igreja Matriz »), la place du « Marquês do Pombal », le cimetière des « Mouros », le parc des « Merendas » et la zone du Parc Naturel du Sud-Oest de l’Alentejo.

La tranquillité de l’Alentejo apporte la paix et l’harmonie recherchées pour passer de bonnes vacances ou faire un voyage reposant. C’est une escape à la réalité 
Le Chateaux de Porto Covo


La Porte Du Chateaux


Les MURAILLES



 
  Le panorama vue du CHATEAUX



PLAGE EXCELLENTE QUI A RESTÉE CELEBRE PAR LA MUSIQUE D'UN CHANTEUR DE PORTO. IL Y A UN CHATEAU QUE DÉFENDAIT LES PECHEURS DES PIRATES
Praia da cerca nova
Praia Cerca Nova

praia do burrinho
praia do burrinho

praia perto de porto covo

praia perto de porto covo
Samoqueira


Praia da Samoqueira
   
Samoqueira

Samoqueira

Praia do Salto, Porto Côvo

Praia do Salto, Porto Côvo



La Ville de PORTO COVO


Eglise de PORTO COVO





 Mayson Tipique Porto COVO


Image:PortoCovoJan07-5.jpg
 Mayson Tipique






    
      Feux D'artifice à PORTO COVO

Repost 0
Published by le jardin du portugal
commenter cet article
21 mars 2008 5 21 /03 /mars /2008 23:09






                                            




                                                                 





                                                                       

    
      

MarvãoVille portugaise de la  regiont de l' Alentejo, Avec 645 habitantes.Municipalité avec 154,85 km² de aire et 4.029 habitants (2001)

                                    


                  Marvão...

... est un petit bourg médiéval perchè sur un piton rocheux à 850m d'altitude

                           Image:Marvão(crp).JPG

Entièrement entouré de fortifications, ce petit village est le plus pittoresque de la province, et les amateurs de paysages grandioses ne manqueront pas de s'y rendre. L'attrait principal de cette imprenable cité est donc non seulement son environnement, d'une grande beauté, mais aussi son château, qui domine le site, et ses remparts, qui encerclent le bourg.

Imagem:Marvão 27.jpg

En flânant à l'intérieur de son village paisible (excepté en été, quand les touristes prennent littéralement d'assaut la forteresse), vous pourrez monter, descendre ou escalader l'une de ses ruelles afin d'y contempler de charmantes maisonnettes. Quelques-unes d'entre elles comportent de jolies fenêtres à la décoration manuéline.




Mais cette splendide localisation eut un autre sens dans l’Histoire du Portugal. Les rochers presque inaccessibles firent de cette forteresse «la plus sûre de tout le Royaume» et tout au long de l’histoire elle s’est adaptée aux nouvelles techniques de guerre. Depuis sa conquête en 1116 par D. Afonso II jusqu’aux guerres de la Restauration de l’Indépendance entre le Portugal et l’Espagne au XVIIe siècle, pour devenir finalement ce qu’elle est aujourd’hui: un lieu de paix et de beauté.


Image:Castelo de Marvao.jpg

Si vous appréciez les paysages grandioses, n'hésitez pas à vous rendre dans la seconde enceinte, sur le chemin de ronde ou au sommet du donjon, d'où une vue panoramique à couper le souffle s'offre à vous.


Imagem:Muralha de Marvão.jpg

Existant déjà à l'époque romaine, augmentées sous l'occupation maure et remaniées peu après la reconquête, les murailles visibles actuellement datent pour la plupart du XVIIe siècle. Aujourd'hui, pour y accéder, il vous faudra franchir pas moins de cinq portes fortifiées.







Le château est si élevé que de ses tours et bastions «les oiseaux qui volent le plus haut dans le ciel peuvent être vus de dos»

Au fur et à mesure que l’on monte au milieu de la forêt de la serra de S. Mamede, les contours du puissant château et les murs de la forteresse apparaissent de plus en plus nettement.





 finalement au Château où l’on est récompensé par une vue que les adjectifs beau, vaste et limpide n’arrivent pas à décrire.



A l’église de Santa Maria, transformée en Musée, les collections archéologiques nous aident à comprendre l’histoire de cette région dont la richesse naturelle attira les peuples depuis la préhistoire.
 
Musée Municipal de Marvão/Église de Santa Maria
Il existe des références à la paroisse de Santa Maria depuis 1321, période où elle a été confiée à l’Ordre do Hospital, dirigée par le Prieuré de Crato dans cette région d’Alentejo.

L’église fut construite près du Château, dans l’un des lieux les plus élevés, marquant un des axes urbains de Marvão. De style gothique, elle fut transformée  durant le XVIIè siècle, fait qui témoigne de l’expansion démographique que la ville atteint et qui ne se répéta pas jusqu’à nos jours, conservant intemporellement ses caractéristiques médiévales.

Transformée en Musée Municipal, en 1987, il est encore possible de reconnaître la fonction religieuse dans la structure et dans une chapelle du XVIIIè, revêtue de panneaux d’azulejos figuratifs et avec un autel de gravure baroque.

L’espace muséologique, présente des pièces archéologiques trouvées dans les environs et des pièces ethnographiques qui aident à faire la lecture historique de Marvão. Le noyau consacré aux croyances populaires et aux clystères, encore présentes et pratiquées de nos jours dans cette région, mérite une référence spéciale.





Le petit monastère gothique de Nossa Senhora da Estrela et un joli pilori en marbre sont notre première rencontre avec le patrimoine de Marvão. En continuant notre chemin, la ville dévoile peu à peu ses ruelles et recoins pittoresques, ses fenêtres gothiques, ses gracieux balcons en fer forgé, ses portails gothiques ou Renaissance, comme celui de l’église de Nossa Senhora da Estrela, son granit austère, comme dans l’église de Santiago, ses écus et sphères armillaires de D. Manuel 1er sur la façade de l’Hôtel de Ville.

 La plage Fleuvial

     

    Le Club de Golf à Marvão
       

    le Parc de la Municipalité
      

Repost 0
Published by le jardin du portugal - dans videos
commenter cet article
21 mars 2008 5 21 /03 /mars /2008 19:52






                                

                                                              

                                         


                        Nisa  ville du Portugal ,avec une aire de 575.8 km²et une population de 8,047 habitants
Sictuè dans la region de Alentejo est une région du Portugal qui comprend une grande partie de la moitié sud du Portugal.
 Au nord–est se trouvent les villes et villages typiques de la Route des Châteaux : Nisa, Castelo de Vide, Marvao
Cette région est caractérisée par le mélange des cultures romaine et arabe ainsi que les témoignages plus récents du christianisme.

Nisa
, chef lieu du conseil, ville de thermes

              

                          Thermes de NISA

                       



 réputés pour le traitement des affections respiratoires et rhumatismales, centre artisanal et gastronomique.
 



                        
                                        



                                                 

                                                   


                                                                   
                                                    

                

                  


 La Montagne de São Mamede. Teintes dominantes de ce paysage, le vert et le marron doré qui font ressortir la blancheur éclatante des maisons.
La région de l’Alentejo, extrêmement riche en artisanat, offre à qui la traverse du nord au sud, les couvertures et la poterie

décorées de petites pierres de Nisa, le fer forgé de Moura et, partout, le travail sur le liège. Les troupeaux de mouton sont nombreux et le lait de brebis abondant grâce auquel on fabrique le fromage de Nisa

                               




                                                  




                      



                                     
                                                              


                                          

Castelo de Vide c'est une ville portuguaise District de Portalegre, regiont de  Alentejo com cerca de 3 200 habitants
Avec 264,83 km² deAire  e 3 872 habitants (2001), avec 4 Paroisses



Castelo de Vide,

Image:Castelo-de-Vide OUT-07.jpg

Image:Castelo de Vide1.JPG




Image:Nt-castelovide-castelo.jpg


Image:Castelo de Vide2.JPG

Image:Nt-castelovide-panoramica.jpg

vieille ville médiévale fortifiée, très pittoresque et pleine d’animation dont le château a été préservé et est accessible au public. Les petites ruelles encaissées abritent des bâtiments civils et religieux d’intérêt architectural notable et débouchent sur de nombreuses petites places ornées de charmantes fontaines anciennes, entre autres la jolie « Fonte da Vila » de style Renaissance.
             


La ville accueillit au XV ème siècle une importante communauté juive dont les traces demeurent visibles, notamment une des plus anciennes synagogues du pays autour de laquelle s’ordonne tout le vieux quartier juif.

Il faut voir aussi la « Casa Amarela », édifice étroit à deux étages de style baroque et la bonne dizaine d’églises que compte la cité.


                                                                      

                             Image:Igreja-Matriz-de-Castelo-de-Vide OUT-07.jpg


















                                                                                                                                                                                                                                     






 

Repost 0
Published by le jardin du portugal
commenter cet article
20 mars 2008 4 20 /03 /mars /2008 21:34

 

                               

                                                              

                                    

                La MAIRIE

                           

                            

                            

 

                                                          

Portalegre est une ville et aussi une municipalité du Portugal. Elle est la capitale du district de Portalegre situé dans l'Alentejo. La ville de Portalegre compte 15 238 habitants . La municipalité regroupe 10 paroisses formant un territoire de 447,1 km² et comptant 24 756 habitants (2006).

                  Image:Portalegre-CCBY-1.jpg

  

Portalegre a été fondée en 1259, sous le règne de Alphonse III de Portugal date à laquelle le roi lui aurait octroyée une charte l'élevant au statut de village. Par la suite, il a ordonné à l'ancienne population de Portelos de reconstruire la ville qui avait été rasée par les escarmouches entre Chrétiens et Musulmans. La ville de Portelos fût alors renommée en Portus Alacer (ce qui signifie port sec). En 1290, de par son importance stratégique Denis Ier bâtit une forteresse et double les remparts (quelques morceaux importants subsistent encore aujourd'hui). En outre, il aura fait bâtir son château afin de garantir l'intégrité du territoire portugais. Il était constitué de 12 tours et 7 portes (voire 8 selon certains historiens).

                                   Centre Ville PORTALEGRE

                      

                          

                            

                           

                                      Image:PortalegreGate-CCBYSa.jpg

                               

                            

                           

                           

Le 29 mars 1511, le village se voit attribuer une nouvelle charte par le roi Manuel Ier. En 1549, par ordonnance du roi Jean III, la pape Paul III donne l'autorisation de la création du diocèse de Portalegre. L'année suivante, le 23 mai 1550, le même roi élève Portalegre au rang de ville. Depuis tous les 23 mai, on fait la fête en souvenir de cet évènement. Parmi les tours et les murailles du Château, on retrouve les Paços do Conselho et l’Hospital da Misericórdia qui sont des maisons seigneuriales.

Vsiter : la Cathédrale, le Couvent de São Bernardo, l’Église du Monastère de São Francisco (XIIIème-XVIIIème siècles).

                             

                               

 la Nuit à Portalegre

A cidade Portalegre

 

                      

 

          

          

         

         

         

         

     

    

         

 

            PORTALEGRE

            PANORAMA "SERRA" de ST. MAMEDE

Image

Image

Image

Image:Portalegre-CCBY.jpg

                Portalegre

                                                      à L'Horizont L'Espagne                 

                             

                            

                            

                             

                             

                              

                              

    L'  Horloge du Soleil année 1648

                              

             PORTALEGRE... BELVER

Belver (qui fait partie de l'Alentejo bien que situé sur la rive Nord du Tage, concelho de Gavião, distrito de       Portalegre petit village situé entre 3 provinces et connu pour son petit château classé monument national.

     
                                   

                                   

                                  

                                                                  

 

 

 

 

Repost 0
Published by le jardin du portugal
commenter cet article
20 mars 2008 4 20 /03 /mars /2008 18:20

                                       

                                                             

      O Gavião est une Paroisse, avec 57,85 km² de aire et 1 814 habitantes (2001). Densité: 31,4 hab/km²
                  Le "FORAL" de la Ville à était donnè par le ROI D.Manuel I, le 23 Novembre 1519.


                                                
                                      
                                    
                     
  




Gavião Ville de l'Alentejo du Nord est encerclée par les montagnes, les vents, les rochers, les oliviers et les chênes-liège, qu'elle est brûlée par le soleil et transie par le froid, et il caractérise ainsi, en les synthétisant de façon singulière, les contrastes de ces terres de transition.





Sur ce territoire qui s'étend entre les contreforts hautains de la Chaîne Mère et les plaines torrides de l'intérieur méridional, les reliefs de la Chaîne dominante de São Mamede vivent en harmonie avec les vastes plaines céréalières, dans un mélange de cultures et de savoirs que la manière singulière d'être et d'être au monde de ces habitants, si clairement reflétée dans leur besoin d'affirmer une identité propre, comme l'exprime la variété des manifestations de leur travail artisanal. 


  

              Prato 2
              Prato


 encontro-de-nacional-de-caminheiros-128.jpg



Il en est ainsi également pour les autres objets qui sont fabriqués ailleurs, mais cela l'est plus en particulier dans les trois façons uniques de travailler certaines matières premières qui abondent ici.l'Alentejo du Nord-Est est une région de nette transition dans le domaine de l'artisanat, on peut la considérer comme un territoire dont l'affirmation et l'authenticité sont uniques, car c'est des mains de ses artisans que naît le témoignage d'une manière et de vivre originale, reflétant l'intimité d'un peuple qui refuse d'être un mélange passif des cultures qui tentent de définir ses horizons






                               
  
                              



                                       


        Chateau de Belver-Gavião

Imagem:Castelo de Belver.JPG
                              


                                  
                                          


                     
                      
                                                  

                     
                                                         
         
                                                               
                     

          Barrage de Belver

                       Barragem Belver - Rio Tejo (01/02/2004)



Barragem de Belver




                         Barragem de Belver



La cuisine du Nord Alentejano est une cuisine saisonnière vi Pour les tueries du cochon (janvier / février), une soupe du cachola: visceras du cochon, sang du même, beurrez, épices, accompagne avec soupes du pain et quartier d'orange " pour couper le goût. Pour la Pâque, le sarapatel - agneau ou chevreau, sang de l'animal, épices et le inévitable pain du blé -; la miette de l'agneau et, dans les fêtes champêtres de lundi et mardi après dimanche de Pâque, l'agneau ou le Biquet rôti (habituellement les jambes). Dans l'été, le gaspachos et les ragôuts sans fin, et les bouilli; plusieurs poissons frits avec les salades et, dans la cuisine fait à la maison, le poulet du champ avec tomate. En hiver, les panades et miettes, la digestive "soupe du pot ", dans cette région avec base dans le dindon et parfumée avec menthe. 


Repost 0
Published by le jardin du portugal
commenter cet article
20 mars 2008 4 20 /03 /mars /2008 17:45

                        
               
                                                              
Santiago do Cacém est une municipalité (en portugais : concelho ou município) du Portugal, située dans le district de Setúbal, et la région de l'Alentejo.


                             

                            

 Une localité située au sud de Setúbal, Santiago do Cacém possède un magnifique Château dont l’origine remonte à l’occupation islamique et qui fut reconstruit par les Chrétiens, au XIIIème siècle.

Santiago do Cacém.Castillo

Sur la colline du Château, se trouve la Chapelle de São Pedro, du XVIIème siècle.
L’Église Paroissiale date du XIIIème siècle.

Près de Santiago do Cacém, vous ne pouvez pas perdre la visite du complexe archéologique de Miróbriga, un important centre urbain de l’Époque Romaine, qui englobe dans son enceinte un hippodrome, des maisons de tourisme d’habitation (certaines ornées de peintures murales), une acropole, où l’on distingue bien le forum, et un riche centre thermal, parmi les mieux préservés du pays ; la ville possède aussi une auberge traditionnelle.

 


 
                                        
                  


             
                                          CHATEAUX

                  



                   
CHAPELLE "São Pedro"XIIIème siècle


           ERMITA

              Capela de S.Pedro

Santiago do Cacem.Ermita

            Santiago do Cacem.Ermita

A Santiago de Cacém il y a(vait) dans une vallée très jolie un moulin à huile (en ruine) artisanal.



Autour du moulin une oliveraie, ravissante, magnifique décor d’oliviers

           

           




       MIROBRIGA
              Templo centralizado - vista do podiumMiróbriga Ruines Romaines  mirobrigaSantiago do Cacém
               ruínas romanas de miróbriga

                            Fórum romano em Miróbriga - Santiago do Cacém - Alentejo: Portugal

Pont Romaine(Ruinas Mirobriga)

              Ponte Romana (Ruinas Mirobriga)

Miróbriga
              Miróbriga

Miróbriga

             

Dans les alentours, près des plages, il existe une autre auberge dans une propriété typique de l’Alentejo.
PLAGE TRÉS CALME, DE SABLE FIN ET AVEC UNE BELLE LAGUNNE.

     Lac de MELIDES











          



       PLAGE da GALE

     PAYSAGE TRÉS AGREABLE ET POUR PASSER LA NUIT , DE LA TRANQUILITÉ.







Repost 0
Published by le jardin du portugal
commenter cet article
19 mars 2008 3 19 /03 /mars /2008 21:29
     ESPAGNE/CAMPO MAIOR    
     Frontiére avec L'Espagne

             






                          


                                                         






                                      
                                                     

Campo Maior  District de Portalegre, region Alentejo e subregion du Alto Alentejo, avec 7 900   habitants.247,26 km² de aire e 8 387 habitants (2001), acec 3 Paroisses. 

LIEU DE LA TRANQUILITÉE. VOIR " TORRE DAS AGUIAS" (TOUR DES AIGLES), CHATEAU DU SIEC. XVI. 
AQUEDUC MONUMENTAL AVEC QUATRES ARCADES SUPERPOSÉS.VILLE (ceinte de murailles) ET CENTRE DIGNE D' UNE VISITE ET BIEN AUSSI LE CHATEAU ET LÀ DEDANS LA CHAPELLE DE NOTRE DAME DE CONCEPTION AVEC SES PHANTASTIQUES AZULEJOS, ET LE CLOÎTRE DE L' UNIVERSITÉ, IL Y A 11 DÓLMEN DANS CE DEPARTEMENT, ET IDENTIFIÉES.LE PLUS IMPORTANTS QUE NE LAISSER DE VOIR, EST CELUI DE "BARBACENA"


   

    Le Chateau Campo Maior


     


                                         
                        
                                                 
                                                   



          

clique e veja o vídeo de Campo Maiorclique e veja o vídeo de Campo Maiorclique e veja o vídeo de Campo Maior

                   


                    
          Panorama de Campo Maior
                   

                                       Les Murailles du Chateau    

 

É tempo de Tradições!

             


      FETES DES FLEURES

 

    

Repost 0
Published by le jardin du portugal - dans videos
commenter cet article