Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 septembre 2009 5 18 /09 /septembre /2009 18:43



Château de Sortelha 
L’enceinte emmuraillée, dont les portes sont flanquées de tours, encercle entièrement le bourg.
  Couronnée par un château bâtit sur un formidable ensemble rocheux à 760 mètres d’altitude, Sortelha conserve son apparence médiévale intacte dans l’architecture de ses maisons rurales en granit.




Elle faisait partie d’une importante ligne défensive de châteaux frontaliers, édifiés ou reconstruits en majorité sur des “castros” d’anciennes civilisations ibériques et son nom vient de la configuration du terrain en rochers escarpés qui entourent le village en forme d’anneau (sortija, en castillan), les murailles ayant également été érigées en forme circulaire.








L’entrée se fait par une porte gothique sur laquelle on voit un balcon (Varanda de Pilatos), avec des ouvertures (mata-cães) d’où des projectiles étaient lancées sur les attaquants.
Avant l’entrée, un joli pilori, achevé par une sphère armillaire, symbole de D. Manuel I et l’édifice de l’Hôtel de Ville, tous deux datant de l’époque de ce roi, méritent que l’on s’y attarde. Sur le seuil d’une autre porte, tournée vers l’occident, deux rainures sur la pierre représentent des mesures métriques (la plus grande, une "vare" et la plus petite une "coudée"), qui servaient d’étalonnage aux commerçants médiévaux, à l’époque où les systèmes métriques n’étaient pas uniformisés.




Dans l’église matrice, du XIVè siècle, on trouve un intéressant travail de plafond hispano-arabe, et la sculpture dorée du maître-autel, ajoutée à l’époque baroque.





Le charme de ce village réside dans l’atmosphère médiévale, où toutes les maisons, construites en granit et généralement avec un seul étage, se fondent solidement dans la roche et suivent la topographie du terrain. À l’extérieur des murailles un autre village moderne s’est développé, malheureusement selon des modèles architectoniques coupés de la tradition.



Autour de Sortelha le paysage a la beauté rude des grandes pierres de granit et des bois de châtaigniers qui les accompagnent. Dans la ville de Casteleiro, sur la route de Belmonte, se trouvait la station médicale de Águas Radium, considérées parmi les eaux les plus radioactives du monde. Vous pourrez aussi faire un salutaire parcours à pied en suivant l’ancienne ville romano musulmane, où passaient les pèlerins se rendant à Saint Jacques de Compostelle.





MERCI DE VOTRE VISITE ET DE VOS COMMENTAIRES
       
Repost 0
Published by lejardinduportugal
commenter cet article
6 septembre 2009 7 06 /09 /septembre /2009 10:35

 




Santana est célèbre pour ses maisons traditionnelles de forme triangulaire avec le toit recouvert de toits de chaume sont renouvelées tous les 4 à 5 ans.



Ces maisons ont des murs peints en blanc avec les portes rouges et les fenêtres sur la périphérie en bleue.
 C'est avant tout une maison rurale et les agriculteurs vivent dans ces logements dans les temps les plus anciens. 

                         

 Les maisons traditionnelles . Santana. Portugal. L'île de Madère





 Ex-libris de la municipalité de Santana, Maisons typiques avec de couleurs vives



 Sont des vestiges de constructions primitives,   La plantation de bois dans la region a pernis des ressources pour construire leurs maisons.








Techniquement, cette construction pourrait être appelée une maison en pignon, sous la forme de V inversé, dans lequel la tige atteint, dans certains cas, le niveau du sol.













Merci de Votre visite et de vos Commentaires

Repost 0
Published by lejardinduportugal
commenter cet article
5 septembre 2009 6 05 /09 /septembre /2009 09:06

                                                       
 

         Histoire de la Broderie de Madère

     
                                                                      
                                       




L’île de Madère fut découverte au XVème siècle et on estime que, dès cette époque,  les femmes nobles commencèrent à réaliser des broderies afin d’orner le linge de maison et les vêtements –des broderies influencées par les travaux conventuels.

Jusqu’à la moitié du XIXème siècle, il n’existe aucune référence concernant la vente ou l’exportation de Broderie de Madère. L’année 1850 marque un tournant pour la Broderie de Madère au niveau commercial. En effet, une exposition  des industries madériennes est organisée, cette année-là, au Palais São Lourenço. Le potentiel économique du produit y devient évident.

L’intérêt des Britanniques pour cette exposition fut si grand que Madère fut invitée à participer à l’Exposition Universelle de Londres qui se déroula l’année suivante. Cette participation fut un grand succès et les pièces présentées firent l’objet d’éloges en raison de leur pureté et de leur perfection artistiques.

Pendant le XIXème siècle, les principales exportations se faisaient vers l’Angleterre et l’Allemagne. Au XXème siècle, la Broderie de Madère était exportée dans le monde entier. L’Italie, les Etats-Unis, l’Amérique du Sud et l’Australie devinrent des marchés importants. La France, Singapour, la Hollande, le Brésil et d’autres pays contribuèrent également à l’expansion du commerce et de la notoriété de la Broderie de Madère. Actuellement, les plus grands marchés d’exportation sont les Etats-Unis, l’Italie et l’Angleterre.

Reconnues au niveau international, les pièces de Broderie de Madère ont une histoire et une tradition associées au segment « luxe » et de nombreuses tables de l’aristocratie européenne étaient décorées, et le sont encore, avec des pièces de Broderie de Madère.




                                                              

                                           








Madère conserve toujours la même authenticité qu’à ses débuts – il est entièrement artisanal. Le secteur de la Broderie a clairement choisi de conserver et de mettre en valeur l’authenticité d’un travail réalisé avec perfection et rigueur par les mains des brodeuses madériennes. La brodeuse est la clé principale de la Broderie de Madère. Chacune est consciente de son rôle et que la perfection est la norme.

À Madère, broder n’est pas seulement enrichir et embellir le tissu. C’est également une manière de personnaliser une pièce de lin, de soie ou de cambrai, et d’en faire une pièce d’art se transmettant de génération en génération.

Généralement, les brodeuses travaillent dans l’agriculture avec leur mari et apprennent à broder avec leur mère, également brodeuse.

À Madère, il existe actuellement environ 4.500 brodeuses qui se consacrent quotidiennement à l’art de broder. Toutes sont inscrites à la Sécurité Sociale et appartiennent au Syndicat des Brodeuses. Travailler à la maison est un choix des brodeuses.

Aucune pièce de Broderie de Madère n’est identique à une autre. Chaque article porte la marque personnelle des mains de la brodeuse qui, pendant de longues heures, s’y est consacrée pour réaliser un travail parfait et minutieux.







 



    Dessin de la Broderie de Madère    

                             

                    

Le dessin est l’âme de la Broderie de Madère. La nature prête ses mouvements à la broderie, lui donnant un caractère unique, romantique, raffiné et respectable.
La variété et la beauté des dessins naissent de l’inspiration des dessinateurs madériens, véritables artistes qui tout au long du siècle dernier et de ce siècle ont composé des milliers de dessins « à haute sensibilité », sous l’influence déterminante d’une île où règne la beauté, mais également sous des influences multiculturelles et de nombreux mouvements artistiques.
Plusieurs caractéristiques confèrent aux dessins utilisés dans la Broderie de Madère une identité unique. Remarquons, à ce sujet, les mouvements fluides et gracieux et la composition de motifs naturels où les fleurs abstraites et imaginées donnent aux pièces une grâce et un raffinement, ainsi que les figures géométriques.
Tous les éléments utilisés dans la Broderie de Madère et qui lui donnent un caractère hors du commun sont agencés avec une grande liberté artistique et une créativité intense qui s’adaptent à l’évolution des tendances de la mode et de la décoration.





                                   

                                               
    
 
Points de Broderie"Bordados" à Madére  

Ornement en Dentelles

Sur la surface du motif, on fait le comptage des fils du tissu. Les fils sont extraits, non seulement à la verticale, mais aussi à l’horizontale. Les trous formés seront attachés avec le fil à broder.


Ana
Il s’agit d’un point où l’on extrait les fils du tissu et qui est attaché à un seul côté avec le fil à broder.


Escalier
Il s’agit d’un point où l’on extrait les fils du tissu et qui est attaché aux deux côtés avec le fil à broder.

Corde
Il s’agit d’un point simple qui partage, lors de son exécution, le même trou, dans lequel s’achève le point dernier.


Arrière
Il s’agit d’un point de l’envers du point de corde.


Basti
Ce point est produit en relief par l’ourdissage (des séquences d’alignement sur la surface du motif) et il finit par une couverture.


Caseado Liso e Bastido
Caseado liso, o ponto é urdido criando um rebordo resistente para ser recortado nas extremidades das peças ou em aplicações.
Caseado Bastido, desenho com formação de “unhas”que fazem pendentes no rebordo em vez de recto.


Plat
Il s’agit d’un point sans relief, puisqu’il n’est pas ourdi. Son remplissage est formé de longs points qui se trouvent dans une position oblique.


Boutonnière unie et bastie
Boutonnière unie :le point est ourdi en créant un rebord résistant pour être découpé dans les extrémités des  pièces ou dans les applications.
Boutonnière bastie : dessin avec une formation d’ « ongles » qui font des pendentifs sur le rebord, au lieu de droit.


Français
Ce point enveloppe toujours plus d’un tissu, l’un pour le fond et les autres sont appliqués. Ce point lie le tissu à appliquer au premier point et le tissu de fond au deuxième point.


Feuilles ouvertes et Fermées
Ce point peut se diviser en feuilles ouvertes et feuilles fermées.
-    Feuilles Ouvertes : on arrête un point avec du cordon sur le rebord.
Feuilles Fermées : les points sont ourdis et couverts







Merci de Votre Visite et de Vos Commentaires
Repost 0
Published by lejardinduportugal
commenter cet article
3 septembre 2009 4 03 /09 /septembre /2009 16:35



                Madere  
   La Beauté de L'Atantique   




En Décembre 1999, il fut classé au Patrimoine Naturel de l’UNESCO, récompense unique au Portugal et bien bioculturel de toute l’humanité.




Santana - Pico do Areeiro




À Madeira, les merveilleuses tonalités de la végétation qui couvre les versants ne trouvent de rival que dans les fleurs exotiques qui poussent dans tous les recoins.Sur toute l’île vous pourrez rencontrer des parcs et des jardins rigoureusement entretenus avec leurs fleurs exotiques, et des espaces invitant au repos et à la relaxation ou simplement à la contemplation de la nature.Un paysage simultanément rude et suave, entre les hautes montagnes et les profondes vallées remplis par une multitude de fleurs et de plantes.







cette forêt qui remonte à l’Ère Tertiaire et qui ne survécue après les dernières glaciations que dans la zone géographique de Macaronésia, c’est-à-dire à Madeira, aux Açores, aux Canaries et au Cap Vert. Madeira détiend la plus grande surface de ce type de forêt, près de 22 mille hectares, possédant aussi la plus grande diversité de faune et de flore avec certains spécimens rares, comme l’Orchidée de Montagne, unique au Monde.





Dans l’espace européen, le patrimoine naturel de Madeira a été reconnue pour son incroyable richesse, diversité et son état de conservation.




les arbres immenses, appartenants à la famille des Lauracées - le tilleul, le laurier ou le bois jaune du Brésil et découvrez des arbustes, des fougères, des mousses, des lichens et autres plantes de petite taille, caractéristiques de la Laurissilva.




Madeira affiche un vaste espace vert global, que ce soit par la diversité et la quantité des structures vertes existantes, ou par la richesse floristique.Préservée jusqu’à aujourd’hui, l’île offre à ses visiteurs un authentique séjour au paradis.





Merci de votre visite        

Merci de vos commentaires
Repost 0
Published by lejardinduportugal
commenter cet article
3 septembre 2009 4 03 /09 /septembre /2009 09:42



Plage  Fluviale de Vila Cova à Coelheira - 
 Castelo de Paiva Portugal





Une source énorme de richesse, le paysage et le climat.plage assez  courte ,"sauvage",avec un petit pont en pierre




Ici ont trouve un moulin à 'eau , un moulin à foulon et un broyeur de raisin.







Merci de votre visite et de vos comentaires
Repost 0
Published by lejardinduportugal
commenter cet article
1 septembre 2009 2 01 /09 /septembre /2009 10:24


Plage du MECO

se trouve dans un lieu d’une grande beauté.





Près du village de Meco, à qui elle doit le nom qui l’a popularisé, la Plage, fut une des premières à être dûment signalée et licenciée pour la pratique du naturisme



Séparée de la mer par d’énormes dunes, situées à l’extrémité sud de la grève qui s’étend sur des kilomètres,entourée de pinèdes, possède des eaux calmes,Côté mer, se trouve une plage au sable plus gros et aux vagues plus fortes.




Protégé par une falaise d'argile, bon pour le  traitements à l'argile verte, abondante et pure,avec des ressorts d'eau propre à boire ou de retirer le sel du corps.



La plage Meco est considérée comme la "Mecque" du naturisme portugais et le plus connu internationalement.




cette belle plage sauvage s'étend sur miles & miles le long de la côte atlantique.









Merci de votre visite et de vos commentaires
Repost 0
Published by lejardinduportugal
commenter cet article
30 août 2009 7 30 /08 /août /2009 09:35



Praia Do Magoito,une plage à Sintra ,Lisbonne au Portugal.Le village de Sintra, classé au Patrimoine Mondial de l'Unesco,situé dans la réserve naturelle de Sintra, aux abords du petit village de Magoito.   Panorama d'un Portugal authentique




Située dans une profonde vallée et encaissée entre des falaises énormes, d’où l’on peut profiter d’un paysage magnifique, la Plage de Magoito possède un accès très escarpé, mais sa beauté préservée de la pollution et sa richesse en iode compensent bien la descente.



Ces dunes consolidées, considérée comme un lieu de grand intérêt scientifique et l'enseignement dans le domaine des géosciences, est l'un des monuments naturels les plus importants dans la municipalité de Sintra.



C'est une plage riche en iode, d'une grande étendue.



La Plage du Magoito à Sintra est d'une grande qualité, tant concernant les analyses de l'eau et des infrastructures.



Les sables d'or, les eaux pures de l'Atlantique et la côte avec des falaises magnifiques plage du Magoito à Sintra un vrai plaisir.



Plage balnéaire avec une plage sablonneuse.




L'accès piétonnier à la plage, est situé dans le dépôt épais de dunes consolidées, situé au sud du promontoire.



La côte atlantique est riche en espèces marines, animales et végétales.  Parmi les mollusques, par exemple, sont le poulpe, la seiche et le calmar, moules, les patelles, les palourdes et les balanes, entre autres. Les crustacés trouvées ici incluent différents types de crabes, y compris les araignées et crabes, homards et langoustes, les deux derniers dans les autres zones de la côte.









Merci de votre visite et de vos Cmmentaires
Repost 0
Published by lejardinduportugal
commenter cet article
28 août 2009 5 28 /08 /août /2009 20:03

  
  


 







 


                                          

 



      Histoire  "Azulejo"       



Ces carreaux de faiance vérnissée font véritablement partie du paysage Portugais.Ils ornent les façades des églises,les maisons,l' interieur des brasseries et bars.Ils furent introduits au Portugal,aprés la prise de Ceuta, au Maroc en 1415.Leur nom vient de L'arabe "az zulaïj" qui signifie "petite pierre polie".Les premiers Azulejos Portugais datent de 1584 et sont bleus"Azul".
La "petite pierre polie" (de l'arabe az-zulaïj), introduite par les Arabes en Espagne au XIXème siècle, a trouvé au Portugal sa terre d'élection. Aujourd'hui, l'art de l'azulejo est devenu l'art portugais par excellence et continue d'inspirer artistes et décorateurs.




Des tapis géométriques

Jusqu'au XVIème siècle, les azulejos (prononcer azulèjou) sont importés d'Andalousie, particulièrement de Séville où Manuel I s'approvisionne pour décorer son palais de Sintra. Les épais carreaux de faïence mudéjars sont disposés alors par modules de quatre. Ils répètent des motifs simples (fleurs, sphères armillaires et pommes de pin) à l'infini, et donnent l'impression de véritables tapis muraux dont les reliefs accrochent la lumière. Une polychromie subtile fait côtoyer le vert émeraude, le bleu de Fez, le blanc, le noir au graphite et le jaune orangé.


L'azulejo à la Renaissance


Vers le milieu du XVIème siècle, le Portugal possède ses propres ateliers d'azulejos. Les artisans utilisent désormais la technique dite majolique inventée par Francesco Nicoloso. Les arabesques et les motifs encore géométriques sont désormais peints sur un support lisse.
La technique de l'Italien rend maintenant possible la représentation figurée. Le plus souvent, il s'agit de médaillons allégoriques de style maniériste, mais il peut aussi s'agir de véritables panneaux.


De la polychromie au triomphe du bleu



Au XVIIème siècle, coexistent d'une part des petits carreaux bleus (ou verts) et blancs disposés en damier qui produisent un effet de relief et, d'autre part, des scènes figurées polychromes. Les plus belles ornent les devants d'autel. Elles réalisent de subtils accords de couleurs claires, où dominent le vert, le bleu et surtout le jaune. Leurs motifs (végétaux mais aussi animaux) s'inspirent parfois du monde exotique découvert par les navigateurs. L'azulejo fino, bleu et blanc, dont l'invention est attribuée aux ateliers de Delft, en Hollande, apparaît à la fin du siècle. Très influencé par la porcelaine chinoise, il va connaître une grande vogue au XVIIIème siècle.


L'âge d'or : le XVIIIème siècle


L'apogée de l'azulejo coïncide avec le règne de João V (1706-1750). De grands panneaux monumentaux ornent alors les palais, les églises, les cloîtres ou les fontaines. Style et motifs (scènes de genre, batailles, épisodes mythologiques ou tirés de la vie des saints) reflètent le goût du temps. Dans les églises, les tons froids et bleutés des azulejos se mêlent aux ors des retables, niant la surface des murs par leurs effets de trompe-l'oeil. Ce baroque exacerbé s'exprime aussi dans les bordures dont les entrelacs deviennent de plus en plus envahissants.


Déclin et renouveau (XIXème-XXème siècle)


Le tremblement de terre de 1755, avec son cortège de reconstructions, crée une forte demande à laquelle réponde les fabriques comme celle du Rato à Lisbonne. Les motifs se simplifient, tandis que la polychromie refait son apparition. Le temps des guerres napoléoniennes signe le déclin de l'azulejo, que les émigrants revenus du Brésil remettront à la mode au milieu du XIXème siècle.

A partir de cette date, l'azulejo reflète les grandes esthétiques du temps : l'Art Nouveau d'abord, puis l'historicisme au début de ce siècle. On l'utilise pour embellir les édifices publics - particulièrement les gares (à Aveiro ou Porto) - mais aussi les palais (Buçaco) ou les façades des églises. Les thèmes historiques ou issus de la vie populaire se teintent alors d'un symbolisme un peu mièvre.


L'azulejo contemporain


L'azulejo demeure un art vivant au XXème siècle. Aux artistes dont les compositions bouleversaient la perspective traditionnelle (Almada Negreiros, Vieira da Silva ou Júlio Pomar) s'est substituée une nouvelle génération qui concilie sculpture et peinture, en jouant sur les reliefs.



                              


D'autres personnalités ont créé des oeuvres étonnantes comme ces étranges compositions filiformes exposées au:
 
      Musée de l'Azulejo à Lisbonne.          

                              
                                                      






















 


                                        
  


Merci de votre visite et de vos commentaires

Repost 0
Published by lejardinduportugal
commenter cet article
28 août 2009 5 28 /08 /août /2009 10:16







 Coimbra 



Le fado de Coimbra ou chanson de Coimbra est “… une chanson douce, délicatement nostalgique, jeune par sa vigueur, ses attitudes idéalistes, son espoir en l’amour, spontanée et élaborée, avec une mélodie bien tournée et à la fois un peu recherchée …” (Francisco Faria).
                                      
                                              

Cette chanson typique de Coimbra et de son étudiant est un mélange de jeunesse irrévérente, d’amour et de “saudade” qui traduit bien l’état d’âme à l’âge de vingt ans.

 La guitare caractéristique de Coimbra, avec sa forme singulière (en poire)


                                   

et son réglage particulier, permet l’audition de mélodies inégalables, comme l’ont très bien démontré Augusto Hilário
et Carlos Paredes, entre autres.


                                                                     Portuguese Guitar Variations par Jsome1

Des chanteurs comme António Menano, José Afonso, Luís Goês et autres interprètes de voix et d’interprétation,supérieure ont fait du fado/chanson le fleuron de l’université de Coimbra. 



Consciente de l’importance que la “chanson de Coimbra” a pour la ville de Coimbra et sa région, l’Association Alma de Coimbra souhaite, par son interprétation, la faire connaître et lui apporter une dignité bien méritée."Fado traditionnel de Coimbra, lié aux traditions académiques de l'université de Coimbra. Il est chanté uniquement par des hommes dans la rue ou en société. 
                                    
                                       



                          Fado at Night par Fernando Gomes Semedo


Les chanteurs comme les musiciens sont en général habillés de l'habit académique traditionnel noir, pantalon, habit long et veste de laine. Les chanteurs qui chantent comme les troubadours du temps des rois, s'adressent aux « donzelles » (les étudiantes). Ce chant se pratique le soir, dans les rues et sur les places. Les lieux les plus typiques sont les marches du Monastère Mosteiro de Santa Cruz et de l'église Sé Velha de Coimbra.

                                           Serenata Monumental par The Purple Crow
                                     
                                       

 Il est également courant d'entendre des sérénades, chants au-dessous de la fenêtre d'une dame que le chanteur tente de séduire.Le chant peut se pratiquer en groupe, appelé « tuna ». Ces groupes existent dans toutes les universités portugaises. Il arrive désormais également que de trouver des groupes féminins. Une rencontre annuelle de groupes de chant est organisée à Porto et rassemble des chanteurs provenant aussi bien d'Espagne, d'Italie que d'Argentine.

                          


Le fado de Coimbra peut être accompagné aussi bien à la guitare portugaise qu'à la guitare espagnole. La sonorité des fados de Lisbonne et de Coimbra sont cependant complètement différents.


Les thèmes les plus chantés concernent les amours d'étudiants, l'amour à travers la ville, l'amour dans le voyage, ainsi que les références ironiques et critiques à l'esprit conservateur des professeurs d'université. Parmi les chanteurs « classiques », il faut remarquer Augusto Hilário, António Menano et Edmundo Bettencourt.

Dans les années 1950, les nouveaux chanteurs de Coimbra se sont mis à adopter des thèmes folkloriques. On commença également a chanter les grands poètes classiques et contemporains, comme une forme de résistance à la dictature de Salazar. De ce mouvement, les fadistes les plus connus furent Adriano Correia de Oliveira et José Afonso, qui jouèrent un véritable rôle dans la révolution survenue depuis lors dans la musique populaire portugaise.

En ce qui concerne la guitare portugaise, le renouveau est venu d'Artur Paredes, qui a associé à son nom les chanteurs les plus innovateurs. Son fils, Carlos Paredes, continua à rendre encore plus polyvalente la guitare portugaise.



                   
               

Parmi les fados de Coimbra les plus connus, on notera Fado Hilário, Do Choupal até à Lapa, Balada da Despedida, O meu menino é d’oiro, Samaritana.


                
                       



Merci de votre visite et de vos Commentaires
Repost 0
Published by lejardinduportugal
commenter cet article
27 août 2009 4 27 /08 /août /2009 08:38





Petite plage pleine de roches, essentiellement fréquenté par des pêcheurs. La plage n'est pas surveillé et n'a pas de soutien des infrastructures.Toutefois, il est riche en beautés naturelles.



Une zone de rochers très riche en iode, qui avec une bonne exposition solaire, possédant d’excellentes vertus thérapeutiques, et est très recherchée par de nombreuses personnes qui trouvent ici un soulagement pour leurs maladies des os.



  Une autre plage merveilleuse sur la côte de Peniche,plage das pedras,Un tronçon de sable n'est pas très grand, mais avec un air chaud qui est dû au fait qu'il est niché dans les falaises qui l'entourent.



la beauté de la mer avec le paysage paisible de la végétation naturelle.Elle couvre une petite plage de sable et de la beauté naturelle qui s'appuie sur la végétation environnante.




Avec un tronçon de la grille de sable, c'est l'une des nombreuses plages de la côte de Peniche avec une beauté naturelle très particulière. Ici, vous pouvez vous baigner tranquillement, avec la mer relativement calme



on aperçoit une large et très vaste grève qui se prolonge sur de nombreux kilomètres en direction de Peniche. Un paysage magnifique, qui combine la végétation de la pente avec l'océan à perte de vue.






Comme son nom l'indique est une plage pleine de roches, recherché par les pêcheurs, riche  de poissons et autres produits connexes, de la faune marine comme les baleines et largement répandue que les recours à l'alimentation de leurs espèces préférées, qui était souvent fatals pour eux le courage.Dans ces bassins d'eau chaude , et semi-chaud, il y a  diverses espèces de crustacés et de mollusques. 










Merci de votre visite et de vos commentaires
Repost 0
Published by lejardinduportugal
commenter cet article