Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 mars 2010 7 07 /03 /mars /2010 07:57




Au Nord du Portugal, la beauté sauvage du Gerês...

...l'un des plus beaux itinéraires. Cependant, la nuit a été adoptée par de fortes pluies dans le nord du Portugal faisant prédire le pire pour ce jour. Le paysage ici est magnifique, presque comparable à des paysages alpins.



 ... un chemin pavé par les enclos de curral da velha avec des horizons d'une beauté très élevé...



...C'est un endroit unique, où le silence vient compléter d'une manière parfaite les contours et les formes de la montaigne...



...abri de berger trés ancien au "curro da velha" gerês...



Ici sont visibles à plusieurs styls  de petites maisons abandonnées.

.....Le chemin, continue vers le plancher de la roche où divers refuges et maisons des pasteurs , avec les prairies tout le long de la montaigne.



Cela  ressemble à une cazelle ,abri de Berger en Aveyron...







Repost 0
Published by lejardinduportugal - dans videos
commenter cet article
2 août 2009 7 02 /08 /août /2009 11:05








Au Moyen Âge, la ville de Mêda fut le décor de grandes luttes entre chrétiens et musulmans, elle était alors une localité frontalière, sa Tour (actuellment,Tour de L'Horloge)étant un des points stratégiques de défense de la région comme les Châteaux de Longroiva et de Marialva, dans les environs.




Actuellement c’est une ville paisible, dont l’activité principale est l’agriculture, avec une attention particulière pour la production vinicole. 






Histoire


 D. Alphonse Henriques Premier roi du Portugal (1112-1185) a trouvé la population abandonnée. Pour stimuler son repeuplement et défense, il lui a passé Lettre Charte, en garantissant des privilèges non seulement ceux qui par initiative royale là s'établissaient à l'occasion, mais à tous ce qui ainsi le faisaient à l'avenir. Bien que ce document ne présente pas date, il se croit que ce ait été passé ultérieurement à 1158, en s'admettant la date de (1179). Il se croit que la primitive façon de son château retrace à cette phase, à partir du commentaire des caractéristiques constructives de l'appareil de la paroi et d'une des tours. Dans la transition pour le siècle XIII, le roi D. Sancho I (1185-1211) a continué les oeuvres de construction du château, à s'lui lui en élargir les parois qui ont commencé à impliquer le village. Son fils et successeur, D. Alphonse II (1211-1223), lui a confirmé le charte (1217). Dans 1296 D. Dinis (1279-1325) est parti de Château Rodrigo à l'invasion de Castille, en revendiquant les terres outre le Côa, qui efficacement sont venues à être incorporées au Portugal par le Traité d'Alcanizes (1297). Dans ce contexte, Marialva s'incluait dans le petit pain des populations faites attention par ce monarque, et ainsi il a été procédée reconstruction du château. Ce souverain a institué, dans 1286, la foire mensuelle de trois jours, en offrant privilèges lesquels là pratiquait le commerce, en visant au même objectif d'incitation au peuplement. Au temps, le village déjà s'éparpillait des extramuros, dans la direction Norde. Quand de la crise de 1383-1385, de Marialva et de son ils château ont pris le parti du Maître d'Avis. Dans le siècle XV, D. Alphonse V (1438-1481) a accordé lui le titre de comté en ayant D. Vasco Fernandes Coutinho reçu le titre de comte de Marialva (1440). Dans le siècle XVI plusieurs interventions ont été promues : par D. Manuel I (1495-1521), qui a passé le Charte Nouveau au village (1515), par l'Infant D. Fernando (frère de D. João III (1521-1557) et mari de D. Guiomar Coutinho, fille du dernier comte de Marialva), et par D. Sebastião encore sous la régence de D. Catherine d' ; Autriche (1557-1562). De cette dernière intervention c'est témoigne la date de 1559, inscrite sur les Murailles




Le Château de Marialva
se localise dans le village de Marialva,Paroisse de Commune de Mêda, de District de la Garda, au  Portugal. Dans le dessus d'une penedo granítico, dans la position dominante sur le village et la plaine coupée par l'ancienne route Romaine, il se trouve stratégiquement placé dans la région frontalière du fleuve Côa (Ribacôa). Vrai complexe médiéval, leurs racines plongent par le passé description du Portugal, en se liant à la tragique destination du Távoras. Le château Marialva présente plante dans le format quadrangulaire, dans maçonnerie de granit, abondant dans la région. La paroi implique la place d'armes, où il s'érige, au centre, Torre de L'Horloge de plante aussi quadrangulaire, Dans la paroi se déchire la barrière, dans arc de retour parfait. L'ensemble englobe, au total, un secteur approximatif de 2.115 hectares.










Longroiva




Castelo(Châteaux )de Longroiva




Castelo de Longroiva ,Ancienne fortification des Templiers restaurée par Gualdim Paes. Il en subsiste une tour et une enceinte qui fonctionne comme cimetière.









Merci de Votre Visit 








Merci  de vos Coms


Repost 0
Published by lejardinduportugal - dans videos
commenter cet article
19 janvier 2009 1 19 /01 /janvier /2009 23:34
 
                                                  vidéo     vidéo

("Cão da Serra de Aires é uma raça de cães portuguesa, que como o nome indica, é oriunda da Serra de Aires. Tem um excelente instinto de pastoreio, sempre pronto a agrupar cabras, gansos, galinhas e até mesmo crianças.

É no seu todo um animal inteligente, rústico, robusto, desconfiado perante estranhos e vigilante, especialmente à noite. Devido a certas atitudes e até expressões faciais, é por vezes apelidado "cão macaco".

A sua pelagem é desprovida de sub-pêlo e deve ser comprida, lisa ou ondulada, com fartos bigodes, barbas e sobrancelhas, mas não encobrindo os olhos.

Os machos medem de 45cm a 55cm, e as fêmeas 42cm a 52cm. O peso deve situar-se entre os 12 a 18kg.")

PASTOR PORTUGUÊS DA SERRA DE AIRES
(Cão da Serra de Aires)

 

SUMÁRIO HISTÓRICO: às vezes se considera os atuais cães da Serra de Aires como descendentes de um  casal de cães da raça pastor de Brie, importada pelo Conde Castro Guimarães em princípios de século. Os cães que existem na atualidade são numerosos, e possuem características tão claramente arraigadas e tão diferenciadas, que se assemelham mais à raça de pastor dos Pireneus; o qual nos faz pensar que são um ramo desta raça que se quis melhorar através do pastor de Brie. Se assim não for, não compreendemos porque se escolheu como cão pastor em Alentejo uma  raça que dificilmente se adaptaria ao clima desta região.


  le Chien Berger 
              de la "Serra de Aires"

Le Berger de la Serra de Aires est originaire de la plus grande province du Portugal " L' Alentejo". L’Alentejo est un gigantesque océan de plaines avec des collines de faibles altitudes. Le climat y est rude, glacial et venté l’hiver, torride et poussiéreux l’été.


                           

A la fin du XIX, il y avait d’immenses propriétés dirigées par une poignée de seigneurs tout puissants. Dans le district de Portalegre, dans le haut Alentejo, vivait une race locale de chien de berger. Elle faisait partie de la grande famille des chiens de berger européens continentaux comme: le Berger des Pyrénées, le Gos d’Atura, le Polski Ozwarek Ninzinny, le Bergamasque, Shapendoes ou le Bearded, etc... Le Comte de Castro Guimaraes, propriétaire d’un grand domaine dans la Serra de Aires, a cherché à améliorer les chiens de berger locaux. Il s'est essayé à des croisements (probablement avec le Berger de Brie). Ces croisements ont donné l’origine de l’actuel type du Serra de Aires. La race doit son nom au « Monte da Serra de Aires » prés de la Serra de Aires, située dans la commune de Monforte.
 

 



                     














Apparence générale :

Chien de taille moyenne (mâles : 45 => 55 cm & femelles : 42 => 52 cm). Pour faire la comparaison entre nos chiens de berger à poils longs il est entre le Berger de Brie et le Berger des Pyrénées. Avec une tête forte et large, des yeux de couleur foncée à l'expression douce et des oreilles tombantes. Son dos est droit avec une croupe de longueur et largeur moyennes.









Il a des cuisses bien musclées, sa queue au repos tombe entre les fesses, elle doit toucher les jarrets. Sa robe est longue, formant de longues barbes, moustaches et sourcils laissant voir les yeux. Il a des attitudes et apparences simiesques, c’est pourquoi dans sa région natale les portugais l’appelle : « Cão Macaco / chien singe »


                                         
















Pelage et couleur :
















La texture du poil du Serra de Aires varie entre la texture du poil de chèvre où le poil est plus court mais plus dense et une texture plus souple où le poil est plus long. Les deux textures doivent être dépourvues de sous poil. Les couleurs sont le jaune, le marron, le gris, le fauve, le louvet et le noir plus ou moins marqué de feu avec ou sans poils blancs mélangés. Les marques feu sont localisées aux babines, joues, paupières, gorge, poitrine, pieds mais aussi sur l'avant et l'arrière des cuisses. Ces marques typiques sont souvent très prononcées à la naissance et s'estompent malheureusement, en s'éclaircissant au cours de la croissance. Il est accepté juste une petite tache blanche au poitrail.                                                                      

Caractère :

Certes le Serra de Aires est à la base méfiant et timide comme beaucoup de races bergères, il doit être correctement socialisé (d’abord par l’éleveur dès son plus jeune âge puis par son maître), il devient alors un chien très agréable à vivre. Il adore sa famille, c’est un super compagnon de jeux pour les enfants avec lesquels, il aura une complicité naturelle. C’est aussi un très bon chien de garde pour la maison de jour comme de nuit, attention aux rôdeurs !!! La vie avec lui est remplie de bonheur et de douceur, il partage votre vie de tous les jours mais sait aussi rester seul à la maison. 


 Les Portugais disent fièrement que c’est le chien le plus intelligent, je vis avec depuis 12 ans est je dois dire qu’il m’ a beaucoup surpris, car effectivement il est doté d’une intelligence exceptionnelle qui permet tous les apprentissages : agility, obéissance, troupeau… _ Sa fidélité fait de lui un compagnon idéal. _ Sa taille moyenne qui lui permet d'accompagner ses maîtres partout. _ Son allure légère et suspendue, typique à cette race. C'est un chien d'une très grande endurance. _ Sa robustesse, il voit le vétérinaire juste pour les vaccins, ce n’est pas avec lui qu’il s’enrichit.





Chien de berger et d’utilité :Troupeau Au Portugal, c’est le chien de berger dans l’Alentejo. Il peut travailler avec différents troupeaux de moutons, chèvres, cochons, vaches & chevaux, c’est une des caractéristiques de la race, qui le différencie des autres chiens de bergers européens.






Comme tous chiens de bergers c’est un chien très intelligent. Il le doit à son travail solitaire dans les collines où il fait face à de multiples problèmes avec le troupeau, ce qui lui a permis de développer cette qualité. Très apprécié par les bergers pour sa faculté à pressentir plusieurs heures à l’avance orages et tempêtes, ce qui permet de mettre le troupeau en sécurité. Il sait prendre des initiatives et s’impose face au troupeau. Dans son travail il est infatigable, alerte et vif. Ce petit berger a de multiples facettes, il sait guider, rechercher mais aussi protéger et garder le bétail.

Au Portugal, pour le voir travailler il faut avoir l’œil, car c’est au milieu de nulle part que vous voyez dans une oasis de verdure un berger avec soit ses moutons soit ses chèvres, il est accompagné souvent d’un Rafeiro do Alentejo et de un ou deux Serra de Aires. Vous avez beaucoup de chance si vous apercevez au loin ce cavalier avec son troupeau de vaches et ses chiens. Mais quel régal pour les passionnés comme moi …






En France, je me bats pour que le Cão da Serra de Aires trouve sa véritable place en tant que chien de berger. Mes efforts sont récompensés car en Auvergne 6 chiens travaillent sur troupeaux de moutons, chèvres et vaches. Il y a même une chienne « Pop des gardiens de la Houlette » qui a participé à un concours sur vaches !!!

Agility Physiquement le Serra de Aires a des aptitudes pour pratiquer l’Agility. Cela est dû à un bon rapport poids / taille lui permettant d’avoir une course rapide et légère. De plus la puissance de ses cuisses lui permet de franchir les différents obstacles sans peine. Grâce à son allure énergique et sa grande facilité à changer de direction, il exécute rapidement et sans peine un parcours. Sur le terrain il est toujours en éveil, attentif aux ordres qui lui sont donnés. Une dizaine de chiens ont leur brevet ce qui est une bonne moyenne vu le cheptel en France.
















Obéissance Sa docilité et son attachement à son maître en font un chien doué pour l’obéissance. Intelligent, calme, équilibré il apprend très vite. Il est soucieux d’accomplir au mieux les ordres qu’on lui donne. Il aime par-dessus tout faire plaisir à son maître. Trois chiennes : Panaka, Six-Trouilles, Up, Utops & Avelã des Gardiens de la Houlette ont obtenu leur brevet, là aussi c’est un bon début.
















Cavage

Notre berger a plus d’une corde à son arc, mais bien sur qu’il peut le faire et même elle l’a fait « Sintra des Gardiens de la Houlette »









et son maître le Docteur J-B Mortier partent tous les ans à la recherche des truffes. Il l’a éduquée dès son arrivée chez lui et maintenant ils sont complices dans leur recherche. 
    

                             Image:Serra D'Aire.jpg


                                    

                                 A Serra de Aire est une montaigne de Portugal , avec 679 métres d'altitude.


                                   
                                        
                                   


Image:Serra de Aire.jpg



 Monument Naturel des Empreintes des Dinosaures, dans le Parc Naturel de la Serra de Aire, où survécut un grand nombre de registres fossiles de ces géants qui ont autrefois peuplés la planète. C’est le plus ancien et plus long registre d’empreintes au niveau mondial. Et ne manquez pas de faire un saut à Lourinhã, pour visiter le musée de cette ville, où se trouve un nid d’œufs de dinosaures d’une dimension unique au monde. Tous les ingrédients pour une promenade pleine d’émotions.


Image:Jardim Jurássico - vista geral.JPG

Image:Jardim Jurássico (2).JPG

Image:Painel Evolução (2).JPG

Image:Painel Evolução (6).JPG

Image:Painel Evolução (5).JPG

Image:Painel Evolução (3).JPG

Image:Painel Evolução (4).JPG

Image:Pegadas da Serra de Aire - vista.JPG

Image:Pegadas da Serra de Aire - trilho.JPG

Image:Pegadas da Serra de Aire - vista (2).JPG

Image:Aramossáurio.JPG

Image:Trilho de pegadas.JPG

Image:Pegada de dinossáurio na Serra de Aire.JPG

Image:Pegada.JPG

Image:Pegadas 1.JPG

Image:Pegada 2.JPG



                                      
             Riviére Almonda

Source à  Montaigne de aires " Fonte na Serra de Aires"



Image:Rio Almonda em Torres Novas 5.JPG

Imagem:Rio Almonda em Torres Novas.JPG

Imagem:Torres Novas.JPG

Image:Rio Almonda em Torres Novas 1.JPG

Image:Ponte romana em Torres Novas.JPG

     Les Grottes deMiraD'AIRE
      
L'Entrée des Grottes à:
                  Mira de Aires
        
                       


Découvertes en 1947, l’entrée de ces grottes se trouve à 300 mètres d’altitude, mais à l’intérieur la profondeur atteint 180 mètres. Sa formation remonte à 150 millions d’années en arrière, au Jurassique moyen, quand les dinosaures peuplaient cette région, en laissant leurs empreintes au sol, encore visibles aujourd’hui.

Les grottes sont éclairées avec des effets de lumière qui rehaussent la beauté des formes modelées en stalagmites et stalactites. Le long du parcours, le guide attirera votre attention sur les étranges formes calcaires moulées durant des millions d’années, comme l’"Alforreca", le "Marciano" ou le magnifique "Órgão". Le "Rio Negro" descend en cascade jusqu’au "Grande Lago" où a lieu le féerique spectacle de Sons et de Lumière.

Éclairage, escaliers, passages, un ascenseur et de la musique d’ambiance font de la descente dans ce monde caché une expérience inoubliable.


Imagem:Grutas de Mira Daire4.jpg
                
           
Image:Grutas de Mira Daire.jpg

    les Grottes de Alvados

    
       Panorama de la Vile de: 
  Porto Mòs ,et Alvados
        
                                                           
                                                                         

                                                     

En 1964 un groupe de travailleurs de pierre de la Montagne de Candeeiros entendit un bruit étrange, comme si une pierre était tombée dans un abîme très profond. C’est ainsi que les grottes de Alvados furent découvertes, plus de 150 millions d’années après leur formation au Jurassique moyen, quand les dinosaures peuplaient cette région.

L’entrée se fait à une altitude de 440 mètres et à l’intérieur le dénivelé total atteint les 100 mètres, dans une succession de salles ornementées de stalactites et de stalagmites qui forment des figures de contes de fées comme celles que l’on trouve dans les salles de “Estátuas”, “Bela Adormecida”, “Ciprestes” ou dans la “Planeta Maravilhoso” et au “Lago das Maravilhas”.

Un éclairage approprié, des escaliers, des passages, une musique d’ambiance et une agréable température de 17 degrés Celsius, nous invitent à pénétrer dans le merveilleux royaume de l’une des plus belles oeuvres de la Nature.






   
                                                                  



 les Grottes de ST Antoine

         

    
Panorama du Mont de,
            " Saint Antoine"
oû ,se trouvent les Grottes

               
                         
                         
                         
                         
                          
                         

    les Grottes da "Moeda"


                                          






Repost 0
Published by le jardin du portugal - dans videos
commenter cet article
15 juillet 2008 2 15 /07 /juillet /2008 16:26


                                        Image:VNB.png
                                                               Imagem:Pt-vnb1.png



                                                       



Municipalité avec , 48,95 km² de aire et population, de  7 610 habitantes
 
   




Située juste au bord du fleuve Tage, dans une zone extrêmement verte et fertile, Vila Nova da Barquinha est une localité très pittoresque.

Devant elle, sur une petite île au milieu du fleuve, se dresse l’un des plus beaux châteaux portugais – le château d’Almourol – construit par les Templiers en 1171, auquel se rapporte des légendes de Maures enchantées et de princesses emprisonnées sauvées par des chevaliers errants. Ce château, qui est très souvent le décor de spectacles qui tirent profit de sa localisation, en utilisant des effets de jeux de lumières et de couleur, peut être visité, la traversée du fleuve s’effectuant à bord d’un bateau partant de Tancos.

À Vila Nova da Barquinha se trouvent les secondes plus anciennes arènes du Portugal, ce qui témoigne bien la tradition de la fête taurine, indispensable aux plus importants évènements de la municipalité, comme les Fêtes de la Ville en juin, et la Fête du Fleuve et des Villages le 15 août, où les festivités se répartissent sur les deux rives du fleuve, dans les villages de Tancos et Arripiados.

Aux alentours, l’Église Matrice d’Atalaia du XVIe siècle, dont la façade est un des meilleurs exemplaires de style Renaissance au Portugal, mérite une longue visite.

En gastronomie locale, citons les plats de poisson d’eau douce, comme les bouillabaisses, la soupe de poisson, la "fataça na telha" (muge), la panade d'alose ou les anguilles à la pêcheur. 


                    





















Aujourd'hui, Le château est en bon état de conservation. Il se trouve sur l'île Rio Tejo (Ilhota do Rio Tejo) dans la municipalité de Vila Nova da Barquinha et peut être visité gratuitement. Les visiteurs ont juste à payer un prix modique afin d'accéder au site en bateau




Le château d'Almourol 

Le Château d’Almourol
Situé sur un îlot au milieu du Tage, le Château d’Almourol est un des monuments les plus emblématiques du Portugal, par sa symbolique et son paysage environnant.

Son histoire rappelle la Reconquête du territoire pendant le Moyen Age. Quand les chrétiens sont arrivés ici, en 1129, le Château existait déjà sous le nom d’Almorolan, et faisait partie des terres remises à la garde des Templiers, sous les ordres de Gualdim Pais. D’après une inscription qui se trouve à l’entrée du Château, les travaux de reconstruction datent de 1171.

Conjointement avec les Châteaux de Tomar, de Zêzere et de Cardiga, il formait la ligne défensive du Tage.

A la suite de la cessation de l’Ordre des Templiers et de la fin de la nécessité d’une défense territoriale, il a fini par tomber dans l’oubli. Il a finalement été récupéré par le courant Romantique du XIXème siècle, qui a orienté sa restauration et lui a donné son aspect actuel.
 


                            



                                       Il a servi de forteresse aux chevaliers de l'Ordre du Temple pendant la Reconquista.



                                        

                

Le site a été confié aux chevaliers de l'ordre du Temple qui en ont fait une base pour leurs opérations entre le Mondego et le Tage. Comme ils étaient également chargés de la protection de la capitale d'alors, Coïmbr, le château a été reconstruit et les éléments architecturaux qu'ils y ont apportés sont toujours visibles à ce jour.

Grâce à une épigraphe placée sur la porte principale, on sait que la reconstruction a été achevée en 1171, soit deux ans après la construction du château de Tomar. Il existe de nombreux points communs entre ces forteresses qui appartiennent au même style d'architecture militaire templière. Les deux châteaux sont construits selon une disposition quadrangulaire. Les remparts sont protégés par neufs tours circulaires et il y a également une tour servant de prison au centre de la structure.

Les dernières caractéristiques représentent deux innovations à l'architecture militaire portugaise apportées par les templiers. La prison qui n'apparaît à Tomar qu'au XIe siècle et qui représente le dernier rideau de défense templier, est inhabituelle dans les châteaux de la même époque. La tour prison du château d'Almourol possède trois niveaux et a été largement modifiée au long des siècles, même si elle garde d'importants témoignages de son architecture première. D'un autre côté, la conception de murs avec des tours de taille équivalente sur les côtés est une caractéristique apportée par les templiers dans la péninsule Ibérique.

Lorsque l'ordre du Temple fut dissous, les châteaux d'Almourol et de Tomar furent donné à un nouvel ordre, l'ordre de la chevalerie de Notre Seigneur Jésus-Christ, fondée le 14 mars 1319.


    Image:Castelo Almourol Portugal 3.JPG Image:Castelo de Almourol 6.JPG      
Image:Almourol 034.jpg


            
      
     
   
    
    
     
      

     
      





       Imagem:VNB-atalaia.png



   A Atalaia paroisse de Vila Nova da Barquinha,avec 14,39 km² de aire et 1 735 habitants       
           "EGLISE" Matriz da Atalaia 
Église du XVIe siècle de style Renaissance.
Imagem:Igreja atalaia.jpg






                   








                                                    Image:Armas duques tancos.png


      


                Tancos
paroisse,Portugaise ,de Vila Nova da Barquinha, avec 1,56 km² de aire, et 295 habitants

    Mapa de Tancos




    
     
      
                                                                                                       


                                        








Image:Rio Tejo e Tancos visto do Castelo de Almourol.JPG


Imagem:Tancos.JPG





  le Tage et son Habitat
à Vila Nova da Barquinha     













    










   

  Cours d'envol sur le Tage


Repost 0
Published by le jardin du portugal - dans videos
commenter cet article
13 juillet 2008 7 13 /07 /juillet /2008 19:21

    
                               



                                                     Imagem:Pt-esp3.png


                                     




          

 
Clique na imagem para fechar a janela                                     
Espinho, jumelée,             Blason de Brunoyavec ,
 Brunoy: Brunoy est une commune française, située dans le département de l'Essonne, et la région,  Île-dFrance.
La ville de Brunoy est située au sud-est de Paris, à environ 22 km de la capitale et à 17 km d'Évry.(Prefecture),
 Porte de la Brie française, elle est traversée par la rivière l'Yerres, affluent de la Seine, dont la vallée forme à cet endroit des méandres marqués, et bordée dans sa partie sud par la forêt de Sénart.
.  La ville s'est peuplée essentiellement sur deux lieux : la sablière, en forêt de Sénart, et dans les boucles de l'Yerres. Ainsi, lors d'une période de fouilles, on a trouvé de nombreux outils en pierre à la sablière, dont certains sont exposés au musée Robert Dubois-Corneau, signe que l'endroit a été habité en continu depuis le paléolithique. Les nombreux monuments mégalithiques à Brunoy.                   
                                           L’Hôtel de ville - 17.8 ko 
                                                                                       L’Hôtel de ville                                  
                           Le parc Reigate and Banstead - 32.2 ko 
                                                               Le parc Reigate and Banstead

                      La Place Saint-Médard - 27.6 ko
                                                                     La Place Saint-Médard
                      La frondaison d’un chêne d’âge vénérable en forêt de Sénart - 66.1 ko
                                         La frondaison d’un chêne d’âge vénérable en forêt de Sénart
                     Chevreuil - 46.6 ko
             Peut-être rencontrerez-vous, vous aussi, un chevreuil au détour d’une allée de la forêt de Sénart
                   Le Pont Perronet sur l’Yerres - 32.4 ko
                                                                    Le Pont Perronet sur l’Yerres
                  Une passerelle en bois sur l’Yerres - 53 ko
                                                                         Une passerelle en bois sur l’Yerres
                    L’Yerres comme un miroir - 32 ko
                                                                              L’Yerres comme un miroir
                     Le pont Perronet à Brunoy sur l’Yerres - 55.6 ko 
                                                            Le pont Perronet à Brunoy 
                                                                                     sur
                                                                                  l’Yerres 
La ville de Brunoy est une ville-canton du département de l’Essonne (91) de 23 937 habitants (1999) en Brie française. Située au sud-est de Paris, à environ 22 km de la capitale, elle est distance de 17 km d’Évry, sa préfecture, et 20 km de Melun. Ses habitants sont des brunoyens.
                      Le pont de Soulins (plus vieux pont de Brunoy) - 36 ko
                                            Le pont de Soulins (plus vieux pont de Brunoy)
La ville de Brunoy est jumelée avec Wittlich (Allemagne), Espinho (Portugal), Reigate and Banstead (Royaume-Uni). Elle parraine également le village de Corbi (Roumanie) et, au delà de l’Europe, a signé un pacte d’amitié avec la ville de Mendoza (Argentine).
           Villeneuve st Georges               
                                                                                                                          

                 

         
             ESPINHO
La ville d'Espinho a été fondée par un groupe de pêcheurs de Furadouro, près d'Ovar, qui a commencé à chercher son eau, plus abondante en sardines et finalement ils y ont construit leurs maisons, au début xIx -ème siècle La quantité de poisson disponible a contribué à qu’ils se sont établis au village mais c'était seulement au XXème siècle qu'Espinho a commencé à éprouver un développement et une expansion réels, grâce à ses fines et sollicitées côtes où passer des jours de vacances et au même temps profiter des 
«guères de mer».

le centre multimédia qui regroupe un planétarium, un cinéma de type IMAX et des postes d'accès à Internet. 
                                  
                                                                                
   L'EGLISE
                                 La belle Église Mère mérite une visite                    
                                                         
Clique na imagem para fechar a janela
Image:Espinho vitral.jpg
la promenade le long de la plage avec les maisons de pêcheurs à un côté et des grandes esplanades à l'autre, et au bout de la rue,
 la Chapele de l'Aide,
                         
 la sainte protectrice des marins et pêcheurs, et du marché de la pêche..
                                             
 
Les chapelles à Espinho
                                                                                        

   ,                        

                     
Au sud de la ville, le petit village de Paramos conserve le charme d'une ancienne communauté de pêche.Tout près, l'ancien Châtre d'Ovil qui probablement date du IIème siècle AC, a été découvert il y a peu plus de deux décennies, et aujourd’hui il est ouvert au public.
                                 
  RUE 19 , Centre Ville
                                                                        video
Clique na imagem para fechar a janela
la promenade le long de la plage avec les maisons de pêcheurs à un côté et des grandes esplanades
Image:IMG 2028.JPG


                RUA  23



RUE 2 Vers la Piscine
Clique na imagem para fechar a janela
    Piscine Municipal

PISCINE SOLARIO ATLANTIQUE
Clique na imagem para fechar a janela
              
  CASINO D'ESPINHO

De nos jours, Espinho est un populaire lieu touristique visité par des milliers de vacanciers, principalement arrivés de Porto et ses alentours, non seulement attirés par l'océan et les plages mais aussi par son casino, l’un des principaux lieux de paris au Portugal; 


Image:Espinho 2 (Portugal).jpg

RUE N°2 et la PLAGE
             
Clique na imagem para fechar a janela                     
Clique na imagem para fechar a janela

              
       Le Coucher du soléie

Clique na imagem para fechar a janela

       
        ESPINHO VUE DE La MER
Clique na imagem para fechar a janela
BODYBOARD à ESPINHO
                               video
Clique na imagem para fechar a janela
         SURF à ESPINHO
                             



CHANPIONNAT  MONDIAL 
      BEACH-VOLLEY
         video
     

           
       Espinho
                


video


L'ART XAVEGA
l'art Xavega avant les annees 90
 

                                
    
  
                       poemas_xavega's photo de 20/02/08
                            
           xavega's photo de 18/10/07          xavega's photo de 15/10/07                                                                     
Arte Xávega ou o Barco de Mar
Clique na imagem para fechar a janela
 

                                        


                                       
                                            
     
     
     
     
Repost 0
Published by le jardin du portugal - dans videos
commenter cet article
7 juillet 2008 1 07 /07 /juillet /2008 20:12

                                  



                                                               

                                                                              



                Vila Flor Municipalité du Portugal avec une aire de 265.8 km² et une  population de  7,737 habitants 




                                    

 




Vila Flor (ville fleur) fut ainsi appelée, selon la tradition, par le roi Dinis, au XIIIème siècle, lorsque qu'il fut conquis par la beauté de ces terres fécondes et il y bâtit un château et des murailles avec cinq portes, autour de la ville.



Près de là, on doit s'y arrêter pour observer les vues éblouissantes qu'offre le mirador du Santuário da Senhora da Lapa et à la barrage de Pereirinha, avec des installations touristiques qui incluent un camping, une piscine et un petit parc zoologique.

Image:Vila Flor.jpg


L'agréable siège de la commune a une Église Mère intéressante, avec une façade baroque et des reliques précieuses, et son Musée Municipal loge diverses collections qui incluent une bibliothèque étonnamment riche en manuscrits rares.






En Vilas Boas, le Sanctuaire de Notre Dame de l'Assomption fut construit en granit sur un ancien château préromain, tout en haut d'une colline, et il offre des vues merveilleuses sur un immense paysage.






Au nord, Trindade s'enorgueillit d'une jolie église romane et de pittoresques ruelles alignées par de petites maisons en pierre.






Habité dès temps éloignés, dont un grand nombre de ruines préhistoriques et de petites villes romaines sont les témoins, la commune de Vila Flor montre un joli paysage de montagne et de petits villages de maisons de schiste avec une atmosphère presque médiévale.







LE VILLAGE EST SEULEMENT UNE TRÉS PETIT MAIS IMPORTANT STATION DU CHEMIN DE FER. IL Y A DEUX LIGNES DE CARACTER TOURISTIQUE EXCEPTIONELLEMENT ,VUE PHANTASTIQUE TOUJOURS A COTÉ DU RIVE ET DES TUNNEL COUPER IL Y A 140 ANNÉS À LA MAIN,FAIRE LA LIGNE DE DOURO JUSQUÁ "POCINHO" AU LONG DU RIVE PAYSAGE PHANTASTIQUE
 



Vila Flor produit un huile d'olive excellent, considéré l'un de meilleurs du Portugal et un ingrédient essentiel de la gastronomie locale






                      






                                     



              


                                     







                                      




                                     




                                   



                                   

                                                          




                            


                               









                                               


La ville de Torre de Montecorvo est fière de son labyrinthe de rues médiévales et spécialement de sa magnifique Église Matrice du XVIème siècle, avec un retable du, XVIIème siècle qui montre des scènes de la vie du Christ.
Pas loin de là, au village d'Adeganha, on peut admirer une intéressante église gothique-romane, du XIIIème siècle.
 

                                                               

             


                    

Vue Panoramique Torre de Moncorvo



      Vue Panoramique des Montagnes
                                 à
      Torre de Moncorvo




           Le Musée National D'Archéologie


                                                                              Museu Nacional de Arqueologia

                                     Doutor. José Leite de VasconcelosDoutor. José Leite de Vasconcelos

Le Musée National d’Archéologie

"Institution centenaire de la Culture Portugaise"

L’actuel Musée National d’Archéologie (MNA) fut fondé en 1893 par l’illustre José Leite de Vasconcelos (d’où la désignation officielle complète du Musée, d’après la publication du “Diário da República”: Musée National d’Archéologie de Dr. Leite de Vasconcelos). En plus d’un siècle de vie ce Musée est devenu l’institution de référence de l’Archéologie Portugaise, entretenant un contact régulier avec d’autres musées, des universités et des centres de recherche dans le monde entier.
Les collections du Musée se répartissent en Collections initiales du Fondateur et de Estácio da Veiga et en un grand nombre d’autres collections. D’une part celles qui faisaient partie d’autres départements de l’État et qui intégrèrent le Musée (par exemple : les collections d’archéologie de l’ancienne Maison Royale Portugaise, intégrées au Musée après l’installation de la République ; les collections d’archéologie de l’ancien Musée des Beaux Arts, qui intégrèrent le musée lors de la création du Musée National de l’Art Ancien; etc.), d’autre part celles qui furent léguées ou données par des collectionneurs et des grands amis du Musée (par exemple : donations Bustorff Silva, Luís Bramão, Samuel Levy, etc.), d’autres encore qui proviennent de l’intense activité de fouilles de la part du Musée ou d’autres archéologues; enfin, certains objets intègrent le Musée par décision gouvernementale, à l’abri de la législation en vigueur, quand ceux-ci, trouvés dans
Sculpture zoomorphe représentant un sanglier en granite. Sculpté à partir d’un monolithe, présente un corps court et bas, la tête est démarquée et proéminente, dans laquelle des défenses courbes sont représentées en relief. Présente deux oreilles de petite taille : la droite est partiellement mutilée, formant un carré saillant. La surface de l’oreille gauche, en position symétrique, est légèrement creusée. Les yeux sont petits et elliptiques, celui de gauche est en partie mutilé par des incisions. Les pattes sont traitées comme deux blocs taillés avec peu de soin. Les antérieures sont projetées vers arrière et les postérieures sont reconstituées, car elles sont cassées au ras du corps



                                                 "Berrão"

"Berrão"
provenance: Olival dos Berrões. Torre de Moncorvo. Bragança
chronologie: Période romaine. Siècles I-III ap. J.-C.
typologie: Sculpture zoomorphe représentant un sanglier en granite
dimensions: Hauteur 80 cm, largeur 44 cm, longueur 140 cm
catégorie: Sculpture
nº d’inventaire: E 5249

Les "berrões" sont des sculptures zoomorphiques en granit caractéristiques de la culture des villages fortifiées do nord-ouest portugais à caractère tutélaire ou votif. Cet exemplaire est exposé actuellement dans le cadre de l’exposition "Religions de Lusitânia", avec le numéro 28. Sculpture monolithique représentant un cochon, ou plus vraisemblablement un sanglier.
Sculpté dans du granit, présentant un corps court avec la colonne vertébrale saillante tout au long du torse, tête proéminente et allongée, endommagée dans la partie frontale. Les yeux ne sont pas représentés. Les oreilles sont signalées et présentent des pointes arrondies. La partie génitale est représentée et les pattes reposent sur une base de type piédestal

                                                                 "Berrão"

"Berrão"
provenance: Olival dos Berrões. Torre de Moncorvo. Bragança
chronologie: Époque romaine. Siècle(s) I-III ap J.-C.
typologie: Sculpture zoomorphique représentant un sanglier, en granit
dimensions: hauteur 74 cm largeur 38 cm longueur 98 cm
catégorie: Sculpture
nº d’inventaire: E 5251

                                                                    


                Paroisse de URROS

                             

              Monuments URROS XVII ème Siécle




                        


C'est par excellence la terre des amandes et elle est, littéralement, envahie, à la fin de l'hiver et au début du printemps, par des visiteurs extasiés par la vue du manteau blanc et brillant des amandiers en fleur, renforcé par les ombres,vertes et brunes du paysage



                                                        


Pour les célébrer, aux mois de février et de mars, la Mairie organise la Festivité des Amandiers en Fleur, pendant laquelle on peut aussi savourer l'exquise gastronomie locale




                                             

Dans l'ancienne localité d'Urros, fondée à 1172, il est possible encore de trouver des couvre-lits de laine et de peau, des tapis, des travaux de patchwork et des sacs en lin, des nappes et des serviettes tissées par des patientes tisseuses du secteur.

Mais on ne doit pas penser que celle-ci est la seule époque pour visiter cet endroit.Il ne reste presque rien du château, sauf quelques ruines des murs et le curieux Arc de Notre Dame des Remèdes.

 
C'est par excellence la terre des amandes et elle est, littéralement, envahie, à la fin de l'hiver et au début du printemps, par des visiteurs extasiés par la vue du manteau blanc et brillant des amandiers en fleur, renforcé par les ombres,vertes et brunes du paysage.



     Le Fleuve SABOR



Le Vieux Pont Romain du XVII Siécle





                  

Repost 0
Published by le jardin du portugal - dans videos
commenter cet article
1 juillet 2008 2 01 /07 /juillet /2008 22:37


     videovideo       video         
                                                                             





Image:Madeira island.gif

Funchal, la capitale de l'archipel, est distante d'environ 660 km de la côte africaine, 980 de Lisbonne, 400 de Gran Canaria co-Capitale des Canaries), et 880 de Santa Maria, la plus proche des Açores.

 

                                     Image:Selvagens.png

Madère
(en portugais Madeira) est un archipel dépendant du Portugal, composé de l'île du même no (797 km²) et de plusieurs autres petites îles, situé dans l'océan Atlantique à l'ouest du Maroc et qui constitue une région autonome du Portugal dont Funchal est la capitale. L'île de Madère, qui constitue 90% des terres de l'archipel, est d'origine volcanique, très érodée et son climat subtropical et ses paysages singuliers en font une destination touristique très appréciée pour son exotisme et son authenticité.

D'origine volcanique,

               

Il est probable que l'archipel ait été connu dès l'Antiquité (les Phéniciens le connaissaient sans doute). Son existence est attesté dès 1351 sur un portulan de Florence et dans des documents géographiques arabes. Les premiers navigateurs portugais lancés dans les explorations maritimes organisées par Henri le navigateur (João Gonçalves Zarco et Tristão Vaz Teixeira) se réfugièrent à Porto Santo (qu’ils nommèrent ainsi en reconnaissance de leur sauvetage) en 1419 et en prirent possession au nom du roi du Portugal. Madère fut repéré et abordé l'année suivante par Zarco, Teixeira et Bartolomeu Perestrelo, à l'emplacement actuel du port de Machico. La colonisation par les Portugais démarra immédiatement, Zarco et Vaz se voyant attribuer le gouvernorat de Madère, tandis que Perestrelo devenait capitaine-gouverneur de Porto Santo L'archipel fut un point de relâche important pendant l'époque des grandes découvertes. Christophe Colomb y séjourna, où il épousa Felipa Perestrello Moniz, fille de Bartolomeu Perestrelo. Séjour important, puisque Felipa a pu faire connaître à Colomb les cartes de son père, qui l'ont aidé dans sa découverte.

Image:Madère Cap Girao.png

      FUNCHAL la CAPITAL




         le Port et la Marine

     
             le Centre Ville
     
      Piscine en Pleine Mer
    
     AIRPORT du FUNCHAL
    


               PAROISSE de st. ANTOINE MADERE


   image_9744.jpg
    la cathedral du Funchal
                           Image:Sé church Funchal.jpg

 Le siège du gouvernement régional est situé à Funchal. La région est subdivisée en onze communes (municípios):

Calheta  , Câmara de Lobos , Funchal , Machico , Ponta do Sol  ,Porto Moniz , Porto Santo ,Ribeira Brava ,

Santa Cruz, Santana , São Vicente


Paroisse du Caniçal Madere
               


    



                   Pontinha da Madeira

Imagem:Madère Cap Girao.png

Le cap Girão (hauteur : 580 mètres)

Imagem:Pico-das-Torres-1.jpg

 l'archipel de Madère est un vrai paradis pour le randonneur avide de paysages sauvages. Ses multiples levadas, réseaux de canaux d'irrigation de l'île, offrent des balades inoubliables au travers de tunnels creusés dans la montagne, et de petits chemins perdus dans la forêt. Son climat subtropical lui permet de bénéficier de températures douces tout au long de l'année.

Vue du Pico das Torres (à droite) depuis le Pico do Arieiro



Image:Thunder lightning Garajau Madeira 289985700.jpg

       Montagne("serra" )BOAVENTURA





La côte près de Boaventura

               

                     

                                           

                                      Imagem:Interior of Madeira.JPG

                                      
                          
                                      
                           

   Les Maison de la Paroisse de SANTANA


                     


              Caldeirão ILE MADERE

La levada du Caldeirão Verde est une oeuvre impressionnante construit au siècle XVIII, à la force des bras,qui s'initie sur le point d'eau principal du Caldeirão Verde en allant traverser des montagnes abruptes et escarpées et va transporter l'eau qui s'écoule des plus hautes montagnes de l'île, servant d'irrigations aux terres agricoles de la région du Faial .Les abords de la levada servent de chemin aux nombreux promeneurs.

























                                                                  


                                                                           
 
                                

L'archipel de Madère comprend également :

             

        Porto Santo:

et les îlots qui en dépendent (43 km²) ainsi que deux groupes d'ilots déserts qui sontdesréserves naturelles :

les 3 « Desertas » (14 km²) ; Deserta Grande; Bugio ; Chão ; les 3 « Selvagens » (4 km²) ; Selvagem Grande ; Selvagem Pequena ; Fora ;

 

                                     Image:Selvagens.png
       
  




                    


Repost 0
Published by le jardin du portugal - dans videos
commenter cet article
1 juillet 2008 2 01 /07 /juillet /2008 08:11



WWW.ruiveloso.net
Imagem:Rui Veloso.JPG




                Image:PRT.png
   

                                      Imagem:Pt-prt1.png


                        

                         


       VILLE   de    PORTO:
                 Image:PortoCityHall.jpg
                           





Capitale et porte d’entrée de la région nord, Porto est une ville ancienne qui donna son nom au Portugal et au vin connu aux quatre coins du monde : le Vin de Porto.

Avec une situation magnifique près de l’embouchure du Douro et un ensemble architectonique d’une valeur exceptionnelle, le centre historique de Porto est Patrimoine de l’Humanité depuis 1996. C’est la capitale du Nord et la deuxième ville du pays ; sa population entreprenante et avec une vocation mercantile marquée, a toujours affirmer sa volonté contre les ordres et les envahisseurs, la ville de Porto étant de ce fait également connue comme la ville"invincible".

Au-delà de la valeur de son patrimoine, il est intéressant de découvrir Porto pour sa forte personnalité citadine et son très singulier caractère humain.

Pour mieux connaître la ville il est préférable de la parcourir lentement en admirant les maisons typiques et les monuments en granit, d’effectuer un parcours en tramway électrique le long du Fleuve, ou une promenade en bateau sous les six ponts, en profitant d’une perspective différente. Nous vous suggérons deux itinéraires, des choix différents pour deux jours de promenade qui tentent de mettre en évidence les impressionnants contrastes qu’offre la ville. La "Baixa" de Porto, avec son rythme de vie citadine, le mouvement, le commerce intense, son expression particulière qui allie l’atmosphère de la ville nordique et mercantile au baroque spirituel et intense. En contraste, dans le Parc de Serralves, vous trouverez la modernité de l’édifice qui renferme le Musée d’Art Contemporain, et l’atmosphère romantique et bucolique d’un parc touffu









Autour de l’avenue des Aliados se développe la "Baixa" (ville basse) de Porto, le point de rencontre de la ville. Au sommet se trouve le bâtiment de la Mairie, et, à l’autre bout de l’avenue, la place Liberdade avec à son centre la statue équestre de Pedro IV (XIXe siècle), qui fut aussi Empereur du Brésil et partisan du Libéralisme que la ville de Porto soutint. En signe de reconnaissance, le roi lui donna son cœur, gardé dans l'Église de Lapa.

À côté de cette place, visitez la Gare de São Bento avec ses beaux azulejos dans le vestibule, puis la rue Flores, avec ses boutiques d’orfèvres et l’exubérante façade baroque de l’Église de la Miséricorde, une œuvre de l’architecte baroque Nicolau Nasoni.

Autour de cet axe, vous déambulerez dans les rues animées de boutiques et de cafés, comme notamment le magnifique Majestic, et l’agité et coloré Marché Bolhão. Aux rues 31 de Janeiro, la Galerie de Paris et Cândido dos Reis retiendront votre attention par leurs façades aux décorations Art Nouveau.

En remontant la rue São Filipe Néry, vous tomberez sur l’Église et la Tour des Clérigos, ex-libris de la ville et l’œuvre la plus originale de Nicolau Nasoni. Du haut des 75 m de la tour vous pourrez profiter d’une superbe vue panoramique sur Porto. En chemin, entrez dans la Librairie Lello pour admirer la somptueuse décoration en bois.






Image:Cais da Ribeira.JPG


Image:Ribeira Porto Portugal.jpg

  

































    
      
Image:Muralhas Fernandinas2 (Porto).JPG
 
    


Image:Ribeira do porto 2004.jpg




















Repost 0
Published by le jardin du portugal - dans videos
commenter cet article
27 avril 2008 7 27 /04 /avril /2008 21:07

                                       Image:LSA.png
                                                            
                                    

  Lousã ,ville du district de Coimbra, Portugal ,municipalité, avec une aire de 139,16 km²,et  15,753  habitants    

              la Mairie

                

                L'Èglise
                

       L'Èglise de Piedade
                
                
                
                

                                   A Serra da Lousã "Montaigne" du Portugal Continental , avec 1205 m de altitude









Photo Sharing and Video Hosting at Photobucket

 
                video video video Aldeia do Xisto


    
     Montaigne da " Lousã "

Pour connaître la Serra, commencez en douceur par des randonnées pédestres. Parcourez la Route des Villages de la Serra et découvrez comment l’on préserve au cours des siècles des villages et des coutumes. Ne manquez pas les piscines naturelles de la Senhora da Piedade.

 Recherchez des chemins différents, des descentes, singletracks ou drops, explorant au maximum toutes les capacités offertes par cette activité.  Vous allez croiser de nombreux cours d’eau qui prennent source dans la montagne et rejoignent les rivières Zêzere et Ceira. Des chutes d’eau et de petites cascades seront idéales pour vous rafraîchir. Profitez-en pour observer la nature. Sachez que la région a de nombreuses espèces de champignons et de papillons.

Des parcours en véhicule tout terrain, de jour ou de nuit, peuvent être une bonne option pour parcourir les chemins de la serra. Pour ceux qui aiment les émotions fortes, le Cabeço da Ortiga, à 928 m d’altitude



les Maisons de "Xisto"


Photo Sharing and Video Hosting at Photobucket

Photobucket

       La Serra da Lousã avec ses paysages fabuleux et ses monuments est un lieu de rêve


Photobucket
     le Chateau da Lousã

Imagem:Castelo da Lousã.jpg

Image:Sra. da Piedade vista do castelo da Lousã.jpg
    Panorama du Chateau


Imagem:Vista do Castelo da Lousã.jpg

      Fleuve Zêzere à Lousã






                        
                        
Repost 0
Published by le jardin du portugal - dans videos
commenter cet article
5 avril 2008 6 05 /04 /avril /2008 23:27


                                         

                                                             
                                                     


                                       



Guarda
est une municipalité (en portugais : concelho ou município) du Portugal, située dans le district de Guarda et la région Centre, sous-région Beira intérieure Nord

Culminant à 1 056 mètres d'altitude, la municipalité de Guarda a une superficie de 717,88 km² et une population de 44 149 habitants (2004), répartis dans 55 paroisses. Elle en fait la ville recensé la plus haute du Portugal.



Avec environ 30 000 habitants (pour la cité proprement dite), Guarda est la principale ville et capitale du district de Guarda et le chef-lieu de la communauté urbaine de Beira.

    
              la Cathedral
Imagem:Nt-se-guarda1.jpg

                                        
                  
                 
                 

            
           
                                      
                                      


Guarda est limitrophe :

au nord et au nord-est, de Pinhel, à l'est, d'Almeida, à l'est et au sud, de Sabugal, au sud, de Belmonte, au sud-ouest, de Covilhã et Manteigas, à l'ouest, de Gouveia, au nord-ouest, de Celorico da Beira. Elle se situe à l'entrée Ouest du parque naturel de la serra d'estrella.
             le Chateau

                          Imagem:Nt-castelo-guarda.jpg
                                        

Le territoire de la municipalité a été amputé, en 2001, par le détachement de la paroisse de Vale de Amoreira et son rattachement à la municipalité de Manteigas.

1199 - Établie la ville du à travers Charte de D. Sancho I, le 27 novembre. A été établi avec l'intention de servir de centre administratif de commerce, d'organisation et de défense de la frontière du Côté contre les Royaumes du Meseta du centre de la Péninsule Ibérique :

                                       

premier Royaume de Lion, ensuite Castille et finalement Espagne. C'est ainsi qu'elle a donné le nom de Ville de la Garde.

La Sé est une cathédrale de type baroque totalement édifié en granit, son frontont latérale donne sur un magnifique parvis de granit.

Ville fortifié par des murailles dont ne subsistent que les parties situées à l'ouest de la ville " Porta do sol " et dont le donjon encore visible se trouve au point culminant de la ville.

De nombreux bâtiments publics ont conservé leurs aspects originels et notamment le musée.


            Centre Ville

Image:GuardaSquare.jpg
                                     


Guarda est la ville la plus haute du Portugal, perchée sur les hauteurs de la Serra da Estrala, à 1056m d'altitude. Cette chaîne de granit couverte de neige en hiver et baignée de soleil dès le printemps permet ainsi à la région d'avoir plusieurs visages.

Cette ville forteresse fût bâtie en 1197 par le second roi du Portugal, Sancho Ier, afin de garder la frontière, nous sommes en effet à environ 38km de l'Espagne. Sa situation, haut perché, en faisait ainsi une place forte.

De son passé historique, il reste encore quelques belles maisons à l'architecture intéressante et bien évidemment sa cathédrale du XIVème siècle, véritable forteresse vue de l'extérieur.

L'office de tourisme se situe sur la place de la cathédrale et proposera aux touristes curieux d'en savoir plus sur la ville de Guarda, un circuit pédestre dans la ville d'environ 2h. De bonnes chaussures de marche sont nécessaires car la vieille ville est pavé de façon plus ou moins égale. Cette promenade, très agréable, permet ainsi de faire connaissance avec la ville et son histoire. Riche passé historique qui vaut à la ville de Guarda de garder encore aujourd'hui de beaux vestiges de son passé.

                       Image:GuardaStreet.jpg
                                     
                                       

Le ville médiévale offre encore aujourd'hui un pan de son mur d'enceinte, aux détours des différentes ruelles, nous découvrirons la tour dos Ferreiros, des maisons aux portes ogivales, le donjon, dernier vestige du château de Guarda. C'est d'ailleurs du donjon que l'on aura la plus belle vue sur la ville et les alentours. Mais nous verrons aussi les anciennes portes de la ville aujourd'hui au nombre de 3, le quartier juif, l'endroit le plus ancien de la ville où l'on peut encore voir sur quelques murs des croix sculptées par les habitants de la maison et qui était le symbole de la conversion au catholisisme pour échaper à l'inquisition, et bien sûr la cathédrale. Si le Moyen-Age a laissé de nombreuses traces, la Renaissance en a laissé aussi avec notamment quelques belles façades de maisons. On notera le long de notre promenade, une très jolie demeure noble du XVIIème siècle, avec sa chapelle au milieu de la cour. Le XVIIIème siècle et son style baroque sont également très présents à Guarda avec entre autre la très jolie petite église St Vicente, dont la nef est décorée d'Azulejos retraçant la vie du Christ et l'église de la Misericordia qui possède une petite cour fort charmante que l'on découvrira en sortant par la petite porte de droite. Non loin, l'ancien palais épiscopal datant de 1763 avec là encore une très belle cour.


                   

Guarda possède aussi un musée que nous n'avons pas pu visiter car fermé le jour de notre passage. Mais il faut savoir qu'il renferme une collection de peintures ainsi que des objets provenant des différentes fouilles archéologiques des environs. Une section est également consacré au poète de la ville Augusto Gil.

C'est après s'être imprégné de la ville de Guarda qu'il est intéressant d'aller à la découverte des environs. Sans aller très loin, environ 20km, on découvre le barrage de Caldeirao, avec son lac bleu aux reflets argentés, qui donne une autre image de "la montagne de l'étoile", la rendant ainsi un peu magique. Cette chaîne de granit est l'endroit privilégié des moutons qui fourniront la laine à l'industrie textile du pays. De même que le bon lait de brebis qui donne de si bons fromages au Portugal. C'est en faisant cette ballade que l'on aura également l'occasion de traverser quelques villages typiques qui ne manquent pas de caractère. 


                                   


          
              

Repost 0
Published by le jardin du portugal - dans videos
commenter cet article