Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 juillet 2008 1 14 /07 /juillet /2008 13:17

Image:Cerro da Velha.PNG




Les îles de Berlengas, un archipel de 3 groupes d'îles portugaises, est un des sites les plus jolis à voir depuis la ville de Peniche.Elle sont localisées à 5,7 milles de Cabo Carvoeiro.Berlenga Grande, l'île principale, fait environ 1500 m sur 800 m avec une altitude de 85 m et comporte un ancien fort et un phare.Estelas et Farilhões (Forcadas).Sa roche de granit rose est baignée par des eaux limpides et transparentes emblématiques des îles tropicales de notre imagination.
Subissant à la fois les influences climatiques de l'océan Atlantique,et de la mer Méditerranée. la richesse de sa faune et de sa flore font de cet archipel un écosystème unique.
Archipel das Berlengas.
Les Berlengas est un archipel granitique portugais ce situant à 10 km de Peniche.
L'île principal est Berlenga Grande et ses récifs adjacents et ses trois îlots.Berlenga Grande et Cerro da Velha ,Estelas,Farilhões-Forcadas.Berlenga Grande fait environ 1500m de long sur 800 mètres de large avec une hauteur de 80 mètres par rapport au niveau de la mer.
Elle est séparée en deux par une érosion.L'île possède une très jolie plage "praia do Carreiro do Mosteiro"d'une eau limpide d'un vert transparent faisant penser aux plages tropicales du pacifique.Sur l'île on trouve un quartier de pêcheurs dans un des flancs de l'île,un espace pour camper avec une réservation à la mairie de Peniche "camara municipal de Peniche", quelques restaurants pour un petit repas,et aussi le fort "Forte de S. João Batista",qui a une capacité pour des réservations de chambres et le pavillon "Pavilhão Mar e Sol".
Un phare garde toute l'île.
Un voyage en bateau dure environ moins d'une demie heure.L'archipel de Berlengas, est déclaré Réserve Naturelle et Réserve Biogénétique du Conseil de l'Europe.Les îles exhibent une impressionnante nature sauvage.La couverture végétal du sol est dominé par des plantes herbacées botaniques,comme la Armeria berlengensis et à Herniaria berlengiana, ainsi que deux populations, également endémiques, de reptiles, à Lagartixa-de-Bocage et le Lagarto-comum, divers de leurs parents continentaux.



Image:Berlengas-fr.svg


Image:Nau dos Corvos.jpg



Imagem:ForteBerlengas-CCBY.jpg



          BERLENGAS

          

   Imagem:Berlengas Porto e casas.jpg
   Imagem:Berlengas campismo.jpg
   Image:Cerro da Velha foto.jpg

    Image:Berlengas elefente.JPG



Image:Berlengas.JPG

  
Construit en 1841, le phare baptisé de "Duc de Bragança" a, comme dans toute île côtière, la fonction d'informer les possibles bateaux qui se trouvent dans cette zone. D'une hauteur de 29 m, il rend visible par beau temps, l'horizon jusqu'à 50 km

       Image:Berlenga Island bay.jpg

Les îles de Berlengas, un archipel de 3 groupes d'îles portugaises, est un des sites les plus jolis à voir depuis la ville de Peniche.







Depuis Lisbonne par la A8, la traversée à partir de Peniche permet d'atteindre les îles de mai à septembre.








          



             

Les promenades de bateau par les nombreuses grottes sont une des plus fortes attractions de l'îleAinsi, en dessous de la forteresse, la grotte bleue par l'orientation propice des rayons solaires, est éclairée jusqu'à son fond et colore en bleu l'eau dans laquelle on plonge sa main.Furado Grande, est la grotte la plus impressionnante de Berlenga. Elle traverse l'île d'une côte à l'autre, par un tunnel naturel de 70 mètres de longueur et de 20 de hauteur. À son extrémité opposée, une crique comportant la Cavité du Rêve et du Percé Petit, où le bateau n'entre pas.Seulement accessible à marée est basse ou en kayak (que l'on peut louer dans le Caramusteiro).La grotte du Flandres est accessible aussi en kayak et se traverse de part en part et révèle en son centre une caverne, où 300 ans marins, des soldats ont cherché abri, et également des pirates renouvelant les espoirs de trésor caché.Il existe dans Berlenga de nombreuses autres grottes à explorer seulement accessibles par la plongée dont les accès sont submergés.

              

Subissant à la fois les influences climatiques de l'océan Atlantique et de la mer Méditerranée, la richesse de sa faune et de sa flore font de cet archipel un écosystème unique.

              

Les promenades de bateau par les nombreuses grottes sont une des plus fortes attractions de l'île

Ainsi, en dessous de la forteresse, la grotte bleue par l'orientation propice des rayons solaires, est éclairée jusqu'à son fond et colore en bleu l'eau dans laquelle on plonge sa main.

Furado Grande, est la grotte la plus impressionnante de Berlenga. Elle traverse l'île d'une côte à l'autre, par un tunnel naturel de 70 mètres de longueur et de 20 de hauteur. À son extrémité opposée, une crique comportant la Cavité du Rêve et du Percé Petit, où le bateau n'entre pas.

Seulement accessible à marée est basse ou en kayak (que l'on peut louer dans le Caramusteiro).

La grotte du Flandres est accessible aussi en kayak et se traverse de part en part et révèle en son centre une caverne, où 300 ans marins, des soldats ont cherché abri, et également des pirates renouvelant les espoirs de trésor caché.

Il existe dans Berlenga de nombreuses autres grottes à explorer seulement accessibles par la plongée dont les accès sont submergés.


                


                     


Le fort de S. João Baptiste


               

.


La forteresse de S. João Baptiste a été érigée par le roi D. João IV comme élément fortifié de défense du territoire portugais.

Parmi de nombreuses batailles la mettant en jeu, la plus célèbre est celle du 28 de juillet 1666 où le fort, avec 28 soldats, António Avelar a subi l'attaque d'un escadron castillan de quatorze navires et une caravelle.

Attaqué et bombardé pendant deux jours, le fort a été pris par les Castillans, après une résistance héroïque de la garnison portugaise.

 

António Avelar, qui est mort à bord d'un bateau de l'escadron pour sa conduite en Espagne, est devenu un héros historique pour ces faits.

Le bateau qui fait la liaison depuis Peniche porte son nom.

Pendant deux siècles le fort a été impliqué dans de nombreuses stratégies militaires, jusqu'à ce son total abandon en 1847.

Au milieu du XXe siècle, il a été restauré et reconverti en auberge, mais abandonnée après la Révolution des œillets du 25 avril 1974.

      Imagem:Berlengas1-CCBY.jpg

Aujourd'hui, le fort S. Julião Baptiste est redevenu une auberge tenue par l'association "Amis du Berlengas".


           


                             
                             Imagem:Berlenga Fort.jpg


                                            

Repost 0
Published by le jardin du portugal
commenter cet article
14 juillet 2008 1 14 /07 /juillet /2008 11:26

        Image:MFR.png

                 





Mafra est une localité touristique portugaise située à 28 km au nord-ouest du centre de Lisbonne. Elle compte 11 000 habitants.


Cette ville aux environs de Lisbonne, dans la région appelée "saloia", qui approvisionnait la capitale en produits horticoles, est connue pour son imposant palais couvent, le plus grand édifice portugais, construit au XVIIIè siècle à la demande de D. João V. 

         Image:Palácio Nacional de Mafra2.jpg

Annexe au couvent, la Tapada de Mafra, acquise par D. João V à la moitié du XVIIIè siècle, pour valoriser le cadre de l’édifice, fut utilisée comme réserve de chasse, et est aujourd’hui ouverte au public. 

Image:Palácio Nacional de Mafra.jpg

Le Roi qui n’avait pas encore d’enfants, trois ans après son mariage avec D. Maria Ana de Áustria, promit aux frères franciscains de leurs construire un couvent dans la ville de Mafra, lorsque ses prières pour avoir un héritier seraient entendues.



À l’occasion de la naissance de sa fille de D. Maria Pia, débuta la construction de l’édifice, dont le projet initial était plutôt modeste. Cependant, après les travaux de construction réalisée par l’architecte allemand Ludovice, il subit de profonds changements motivés par le faste que vivait le Portugal à cette époque en raison des richesses provenant du Brésil.


 
Ainsi fut construit ce monument grandiose, (qui au-delà du couvent pour 300 moines, comprenait une basilique et un palais royal avec 666 divisions), en un temps record entre 1717 et 1730 afin qu’il soit inauguré pour le quarante et unième anniversaire du Roi.




Près de Mafra, découvrez une célèbre œuvre du sculpteur José Franco : un village de paysans, grandeur nature, fait entièrement en argile.

C’est dans le village de Sobreiro, près de Mafra, que le sculpteur José Franco a dédié sa vie entière à l’art de mouler l’argile. Il a entre autres construit un village entier grandeur nature, qui comprend divers magasins, des maisons meublées respectant l’architecture de la région, un moulin, une boucherie, un atelier de forgeron et un de menuiserie, une aire, un moulin à eau, une taverne … On trouve de tout dans ce village qui rappelle la manière dont on vivait à Mafra à l’époque où c’était encore une commune plus rurale et où il y avait des offices divines, qui ont disparues avec le temps.

C’est toute l’histoire de la région qui est ici racontée et qui éveille sans aucun doute la curiosité de nombreux voyageurs de tout âge.

Sur le même site, on peut également découvrir une exposition permanente des travaux de José Franco.



  
Près de Mafra, en bord de mer, le traditionnel village de pêcheurs de Ericeira est très recherché comme station balnéaire et par les surfeurs attirés par les excellentes conditions que cette plage et ses voisines (Ribeira de Ilhas, Lizandro)  offrent pour la pratique de ce sport.



     Plage da " Baleia"


Plage do " Barril "



Image:EriceiraSunset.jpg








          Image:MFR-ericeira.png

                 Image:Armas marqueses marialva.png

Ericeira est une localité touristique portugaise située à 35 km au nord-ouest du centre de Lisbonne, à 18 km de Sintra et à 8 km de Mafra. Paroisse civile de la municipalité de Mafra, elle couvre 12,19 km² et regroupe 6 597 habitants




Ericeira est le siège d'une municipalité de 1229 à 1855. Elle était constituée à l'origine d'une seule paroisse civile et comptait, en 1801, 2 548 habitants. En 1839, elle est rattachée à la paroisse de Reguengo da Carvoeira. Elle comptait, en 1849, 4 249 habitants

 

   
   


                         Plage de surf à Ericeira où se déroule en septembre le championnat du monde.


              
                 


45 km au nord de Lisbonne et à 35 km d'Estoril, Ericeira est un ancien village de pêcheurs, avec des maisons blanches, des rues pavées et des petites ruelles. Aujourd'hui station touristique, Ericeira est dotée de 3 belles plages et d'un port animé.




                                 


       






Ville traditionnelle de pêcheurs, Ericeira s’est énormément développée durant le XXè siècle en raison de son attrait croissant en tant que lieu de vacances, bien qu’elle conserve ses caractéristiques originales et une atmosphère qui lui est propre.





Situées à près de 50 Kms de Lisbonne, dans une zone facile d’accès, ses plages sont très recherchées pendant l’été, étant considérées comme les meilleures au niveau européen pour la pratique du surf. Une mention spéciale pour la Plage de Ribeira d’Ilhas, où se déroule tous les ans une des épreuves du Championnat Mondial de Surf.






Également connue comme Plage de Algodio, la Plage de Norte est une plage urbaine limitée par le môle de Ericeira. Ayant un accès depuis le centre de la ville, c’est l’une des plages les plus courues de la région, avec une fréquentation très diversifiée. 
 

  

Une promenade dans Ericeira est également une excellente occasion de savourer les différents plats de fruits de mer et de poissons frais, spécialités de la région.


             


                             

                                                                 


                        

Le Cabo da Roca (le cap de Roca) est le point le plus occidental du continent européen.
Il est située dans le district de Lisbonne à Sintra.

Luis de Camões

                         

 décrivait le cap dans les Lusiades

                           


 comme : l'endroit où la terre s'arrête et où la mer commence.

                           





 


Il se trouve dans le Parc Naturel de Sintra-Cascais, c’est pour cela que beaucoup de randonnées pédestres se font le long de la côte

           


Imagem:Portugal Faro da Roca desde Guincho 3.jpg

 Le point le plus occidental de l’Europe métropolitaine, le Cabo da Roca.




Situé sur la latitude 38° 47´Nord et sur la longitude 9°30´Ouest, le Cabo da Roca possède un couple de coordonnées très important pour toute personne naviguant le long de la côte.




En effet, c’est le point qui se trouve le plus à l’Ouest du continent européen. Ses visiteurs peuvent même amener comme souvenir un certificat qui confirme ce dire.





A environ 150mètres de la mer, on peut découvrir de splendides paysages, tels que celui de la Serra de Sintra et celui de la côte, qui valent vraiment la peine d’être visités.





Située près du Cabo da Roca, la Plage de Ursa est accessible par un chemin en terre battue, suivi par un sentier sinueux et escarpé qui finit dans cette grève tranquille et peu fréquentée.




Malgré le parcours dangereux, l’effort est récompensé par un superbe paysage que l’on peut enfin apprécier, dominé par d’énormes formations rocheuses présentes sur la Plage, qui doit précisément son nom à un de ces rochers dont la forme rappelle un ours.




Les Registres Historiques se dirigent vers une éventuelle existence d’un fort sur le Cabo da Roca. Celui-ci aurait joué un rôle important au XVIIème siècle, notamment en ce qui concerne la surveillance de l’entrée de Lisbonne, surtout pendant les Guerres Péninsulaires, en formant une ligne défensive le long de la côte. Actuellement, il ne reste plus que quelques vestiges de cette structure, excepté le phare, qui représente encore un point très important pour la navigation.







La visite à la Côte de Sintra n’est pas complète sans un aller au Cabo da Roca, le point le plus occidental d’Europe, “ là où fini la terre et commence la mer »







 

Découvrez les plages de sable fin et doré, baignées par l’atlantique de la Côte de Sintra. Vous apprécierez la promenade aux Plages de São Julião, Maçãs et Praia Grande.










Faites le parcours en tramway de Sintra à la Praia das Maçãs. Vous vous souviendrez des temps passés et apprécierez mieux le paysage.




La Praia das Maçãs, près de Colares, est un centre de loisirs, où vous pouvez prendre des bains de soleil et de mer et contempler le paysage entre la Serra et l’Atlantique.



La Praia Grande est une des plages les plus recherchées par les baigneurs et les surfistes Lisbonne Région. C’est le lieu de diverses compétitions nationales et internationales de glisse, comme le surf, le bodyboard et le skimming. Si vous préférez une mer plus calme, vous pourrez disposer d’une piscine d’eau de mer en haut de la colline.


Repost 0
Published by le jardin du portugal
commenter cet article
14 juillet 2008 1 14 /07 /juillet /2008 09:02





                Imagem:BGC.png



                                                           Imagem:Pt-bgc1.png

                                        

Bragance (Bragança, en portugais) est une ville et municipalité (en portugais : concelho ou município) du Portugal, située dans le district de Bragance et la région Nord;subregion:Alto Tras-os-Montes

                   Municipalité  avec 1 173,93 km² de aire, et une population de 34 628 habitants 

                     




Bragance (Bragança, en portugais) est une ville et municipalité (en portugais : concelho ou município) du Portugal, située dans le district de Bragance et la région Nord;subregion:Alto Tras-os-Montes.


                                     Image:Bragança26.jpg


Fièrement située entre les montagnes de la région du Nord-est, de Trás-os-Montes, l'ancienne ville de Bragança a donné son nom à la dernière dynastie royale du Portugal, laquelle descend d'un fils illégitime du Roi João I, qui devint le premier duc de Bragança en 1442.L'isolée et éloignée citadelle murée date du XIIème siècle et est étonnamment bien conservée; on peut y admirer son château avec ses tourelles et ses cachots, la Domus Municipalis pentagonale, un exemple unique de l'architecture civile romane au Portugal, qui fut utilisée comme un lieu de réunion par les «hommes bons» de la commune, ou le pilori médiéval, formé par une colonne qui se lève sur un porc taillé en granit.



                                                                      

 La dynasti de Bragança (Bragance), qui régna sur le Portugal  jusqu'en 1910et le Brésil depuis 1846 arrière grand-parents du comte de Paris prétendant orléaniste au trône de France, la famille de Bragance descend d'Henri de Bourgogne (1066-1112 qui était capétien ), arrière-petit-fils de Robert II de Franc le Pieux, qui épousa Teresa de Castille-et-León , et se vit attribuer le comté de Portugal par son beau-père ; son descendant Pedro Ier de Portugal eut un fils naturel João de Aviz, qui devint roi de Portugal à l'extinction de la branche légitime.

Un fils bâtard de Jean Ier d'Aviz, Alphonse avait été pourvu du duché de Bragance et donna naissance à une branche, qui eut plusieurs alliances avec la dynastie d'Aviz (voir tableau)

Celle-ci s'éteignit en 1580 et la couronne de Portugal attachée aux autres couronnes des Habsbourg d'Espagne, après l'invasion du pays par Philippe II d'Espagne (Philippe Ier de Portugal) mais un fort sentiment national rejetait les Castillans qui étaient vus comme des occupants. Un descendant d'Alphonse, Jean II Duc de Bragance organisa en 1640 la révolte contre Philippe III (Philippe IV d'Espagne) et monta sur le trône. Il fonda la IVe dynastie portugaise ou dynastie de Bragance, encore représentée de nos jours.

Le représentant actuel est Dom Duarte de Bragance né en 1945.

Isabelle de Bragance - Princesse impériale du Brésil (v. 1846 - v. 1921) Parents / Familles : Père : Pierre II Empereur du Brésil (v. 1825 - v. 1889) Mère : Marie Thérèse des Deux-Siciles (v. 1822 - v. 1889)

Famille : Bourgogne et de Bragance

La princesse Isabelle de Bragance fut régente de l’Empire du Brésil et signa la Loi d'Or (Lei Áurea) abolissant l'esclavage au Brésil (13 mai 1888).

En 1864, elle épousa Gaston d'Orléans, comte d'Eu. Par leur mariage, ils fondèrent la Maison d'Orléans-Bragance.

Isabelle de Bragance est l'arrière-grand-mère de l'actuel « comte de Paris » Henri d'Orléans (1933-), prétendant orléaniste au trône de France.



L'isolée et éloignée citadelle murée date du XIIème siècle et est étonnamment bien conservée; on peut y admirer son château avec ses tourelles et ses cachots, la Domus Municipalis pentagonale, un exemple unique de l'architecture civile romane au Portugal, qui fut utilisée comme un lieu de réunion par les «hommes bons» de la commune, ou le pilori médiéval, formé par une colonne qui se lève sur un porc taillé en granit.


Image:Bragança23.jpg

Dans la ville fortifiée, l'Église de Sainte Marie exhibe un portail taillé, restauré au XVIIIème siècle.Hors des parois du château, il y a aussi d'importants monuments religieux, comme l'Église de Saint Benito, avec des plafonds magnifiquement peints, ou l'Église de Saint Vincent, construite dans le XIIIème siècle et reconstruite dans le XVIIème siècle, qui exhibe des sculptures splendides en bois doré et d'intéressants panneaux de carreaux.Le Musée,de l'Abade de Baçal montre des peintures, des statues, des meubles et des costumes traditionnels, et aussi de sinistres instruments de torture.

Image:Bragança38.jpg

 

S'il est vrai que le Portugal possède un nombre impressionnant de châteaux, celui de Bragança compte parmi les plus beaux du pays. Perdue dans l'extrémité nord est du pays, dans une région relativement aride, Bragança fut rapidement abandonnée par ses protecteurs.

Image:Bragança18.jpg

Dès le XVe siècle en effet, soit moins d'un siècle après sa promotion au rang de duché (en 1442), les Bragances lui préféreront Vila Viçosa, moins rude et moins isolée.


Image:Bragança13.jpg

Peu importe, se diront les habitants de Bragança, car la ville, fière de ses libertés communales séculaires, se complaît à rappeler qu'elle possède la plus vieille maison municipale du Portugal. Quant à son isolement, il va aider à la préservation du site, ses fortifications et sa ville médiévale étant aujourd'hui admirablement conservées.



Image:Bragança12.jpg

Édifiée en 1187 par Dom Sancho Ier, la forteresse comporte un beau donjon converti en palais au XVe siècle. En vous promenant tout autour, vous pourrez accéder à diverses tours d'où de magnifiques vues sur la vieille ville et son enceinte s'offrent aux regards.


Image:Bragança40.jpg



Image:Bragança14.jpg

Les décors se distinguent selon les variations du sol et du climat : verdoyants sur la partie occidentale, encore influencés par les brises marines, ils se font plus agrestes et ouverts aux influences continentales dans la partie orientale.

Image:Bragança45.jpg


Image:Rotunda Bragança.jpg

Cliquez pour fermer ce cadre




Image:Bragança07.jpg

Bragança, avec sa citadelle murée sur le sommet d'une colline, se situe sur le bord du Parc Naturel de Montesinho, l'un des coins les plus sauvages en Europe, avec des montagnes, forêts du chêne et espèces rares comme les loups, les sangliers et les aigles d'or, aussi bien que des villages d'apparence médiévale.


Image:Bragança59.jpg










                 

De la place de la cathédrale (la Praça da Sé), empruntez la Rua dos Combatentes da Grande Guerra, rue commerçante assez agréable, située dans le prolongement de la place. À l'extrémité de cette rue, vous aboutirez à une jolie place du nom de Largo de São Vicente. Vous pourrez y voir l'Igreja de São Vicente. C'est dans cette église qu'aurait eu lieu le mariage secret d'Inês de Castro et de Pedro Ier. Après cette brève halte, poursuivez votre ascension vers le château en empruntant la Rua Trindade Coelho. L'escalade de cette petite rue pavée constitue une agréable promenade en soi, quoique pas de tout repos. Elle vous mènera directement à la porte fortifiée de l'enceinte. 





                                   Image:Bragança65.jpg

L'attrait majeur donc des lieux est surtout la vieille ville et ses fortifications. À peine aurez vous franchi la porte de la vieille ville que vous serez surpris du calme et de l'atmosphère encore quasi médiévale qui y règnent. Même si nombreuses sont les rues et les places au Portugal ayant un cachet médiéval, peu d'entre elles peuvent, en effet, se vanter d'avoir su préserver leur atmosphère séculaire. Longez la rue principale jusqu'à son extrémité, où se dresse la forteresse. Avant d'entamer l'exploration de celle ci, remarquez sur votre gauche le très ancien pelou rinho (pilori). Sa base est constituée d'une sculpture représentant un sanglier que le pilori transperce. De l'avis des archéologues, la sculpture daterait de la préhistoire.



Imagem:Rua e Castelo de Bragança.jpg


Toujours à proximité du donjon, l'Igreja Santa Maria mérite également une visite pour observer son beau portail baroque, agrémenté de deux colonnes torses. Juste à côté de l'église, la Domus Municipalis, la plus vieille maison municipale connue à ce jour au Portugal, constitue le seul exemple d'édifice civil de style roman du pays.



Image:Bragança08.jpg

Dans la ville fortifiée, l'Église de Sainte Marie exhibe un portail taillé, restauré au XVIIIème siècle.Hors des parois du château, il y a aussi d'importants monuments religieux, comme l'Église de Saint Benito, avec des plafonds magnifiquement peints, ou l'Église de Saint Vincent, construite dans le XIIIème siècle et reconstruite dans le XVIIème siècle, qui exhibe des sculptures splendides en bois doré et d'intéressants panneaux de carreaux.Le Musée,de l'Abade de Baçal montre des peintures, des statues, des meubles et des costumes traditionnels, et aussi de sinistres instruments de torture.

Image:Bragança63.jpg

Inexploré par le tourisme, cet territoire offre encore un paysage vierge et beau, des villages pleins d'associations historiques, une nourriture régionale riche et un style de vie marqué par les traditions.Le climat sévère, un développement limité et une situation géographique écartée ont propulsé l'émigration d'une partie considérable de la population; néanmoins, les petits villages en pierre éloignés et les longues étendues de terres ont leur propre beauté.


               

Le ‘Domus Municipalis’ est un exemple unique dans le pays de l'architecture civile romane et l'ex-libris de Bragança. En forme de pentagone irrégulier, il est formé d'une citerne voûtée surmontant une galerie ample entourée de fenêtres, qui s'est identifié comme le lieu de réunion des gentilshommes de la commune. On a beaucoup débattu sa datation, sans aucunes certitudes, mais on considère que le XIIIe siècle serait la date probable de la construction de la partie supérieure, la citerne pouvant être antérieure.

Il est tout aussi singulier pour le matériau utilisé, la pierre, qui fut l'une des raisons de sa conservation jusqu'à nos jours. Ce type de structure civile était habituellement faite en bois puisque ni le pouvoir municipal ni l’État n’avaient les moyens de financer des travaux civils de cette envergure. 


                                  Image:Bragança64.jpg

En termes décoratifs, on citera la sculpture remarquable des fresques utilisant l’imaginaire roman. L’intérieur, ample, est parcouru d’un banc le long des murs et la partie plus large est fendue de deux portes. Les fenêtres possèdent des encadrements plats, sauf sept, qui sont décorées d’une archivolte et d’ornements en forme d’étoile. La couverture, un toit de cinq pentes, fut ajoutée au XXe siècle lors d’une grande campagne de restauration. 


Cliquez pour fermer ce cadre


Les doux reliefs aux collines arrondies, sillonnées de vallées où coulent les fleuves entre les peupliers, aulnes, saules, forêts immenses de chênes noirs, châtaigniers et chênes verts caractérisent le paysage de ce Parc. 


 Source du Fleuve Fervença
              et Sabor

     que traversse la Ville de Bragança


Imagem:Foz Azibo.jpg



Image:Bragança67.jpg


                            

Les chaînes de montagnes de Coroa (1273 m) et de Montesinho (1486 m) constituent les points les plus hauts du Parc, où la brise est légère et tonifiante, surtout en été.





Bragança est la capitale de la province de Trás-os-Montes,(derrière les collines), et, comme son nom suggère, elle se situe complètement isolée dans cette région montagneuse, la plus pauvre et moins connue du Portugal.

Imagem:Paisagem Montezinho.jpg

La dominance de schistes et de vestiges de calcaire sur les plateaux et de granit sur le haut de la montagne de Montesinho constituent la diversité géologique de cet espace qui, avec des variantes climatiques, est à l’origine d’une flore très variée, habitat idéal pour que des animaux comme le loup, le sanglier, le daim, le cerf et près de 240 autres espèces de faune se sentent en sécurité.





Image:Casa de Pedra.jpg


Un peu partout on respire une saveur de campagne, présente dans les villages où les maisons traditionnelles aux murs en schiste ou en granit se fondent si bien dans le propre paysage. Parfois on devine à peine sa présence, en syntonie presque parfaite entre l’Homme et la Nature.


Cliquez pour fermer ce cadre

Image:Caçarelhos48.jpg




Image:Malhadas06.jpg



       Image:Pauliteiros.jpg





Repost 0
Published by le jardin du portugal
commenter cet article
13 juillet 2008 7 13 /07 /juillet /2008 19:21

    
                               



                                                     Imagem:Pt-esp3.png


                                     




          

 
Clique na imagem para fechar a janela                                     
Espinho, jumelée,             Blason de Brunoyavec ,
 Brunoy: Brunoy est une commune française, située dans le département de l'Essonne, et la région,  Île-dFrance.
La ville de Brunoy est située au sud-est de Paris, à environ 22 km de la capitale et à 17 km d'Évry.(Prefecture),
 Porte de la Brie française, elle est traversée par la rivière l'Yerres, affluent de la Seine, dont la vallée forme à cet endroit des méandres marqués, et bordée dans sa partie sud par la forêt de Sénart.
.  La ville s'est peuplée essentiellement sur deux lieux : la sablière, en forêt de Sénart, et dans les boucles de l'Yerres. Ainsi, lors d'une période de fouilles, on a trouvé de nombreux outils en pierre à la sablière, dont certains sont exposés au musée Robert Dubois-Corneau, signe que l'endroit a été habité en continu depuis le paléolithique. Les nombreux monuments mégalithiques à Brunoy.                   
                                           L’Hôtel de ville - 17.8 ko 
                                                                                       L’Hôtel de ville                                  
                           Le parc Reigate and Banstead - 32.2 ko 
                                                               Le parc Reigate and Banstead

                      La Place Saint-Médard - 27.6 ko
                                                                     La Place Saint-Médard
                      La frondaison d’un chêne d’âge vénérable en forêt de Sénart - 66.1 ko
                                         La frondaison d’un chêne d’âge vénérable en forêt de Sénart
                     Chevreuil - 46.6 ko
             Peut-être rencontrerez-vous, vous aussi, un chevreuil au détour d’une allée de la forêt de Sénart
                   Le Pont Perronet sur l’Yerres - 32.4 ko
                                                                    Le Pont Perronet sur l’Yerres
                  Une passerelle en bois sur l’Yerres - 53 ko
                                                                         Une passerelle en bois sur l’Yerres
                    L’Yerres comme un miroir - 32 ko
                                                                              L’Yerres comme un miroir
                     Le pont Perronet à Brunoy sur l’Yerres - 55.6 ko 
                                                            Le pont Perronet à Brunoy 
                                                                                     sur
                                                                                  l’Yerres 
La ville de Brunoy est une ville-canton du département de l’Essonne (91) de 23 937 habitants (1999) en Brie française. Située au sud-est de Paris, à environ 22 km de la capitale, elle est distance de 17 km d’Évry, sa préfecture, et 20 km de Melun. Ses habitants sont des brunoyens.
                      Le pont de Soulins (plus vieux pont de Brunoy) - 36 ko
                                            Le pont de Soulins (plus vieux pont de Brunoy)
La ville de Brunoy est jumelée avec Wittlich (Allemagne), Espinho (Portugal), Reigate and Banstead (Royaume-Uni). Elle parraine également le village de Corbi (Roumanie) et, au delà de l’Europe, a signé un pacte d’amitié avec la ville de Mendoza (Argentine).
           Villeneuve st Georges               
                                                                                                                          

                 

         
             ESPINHO
La ville d'Espinho a été fondée par un groupe de pêcheurs de Furadouro, près d'Ovar, qui a commencé à chercher son eau, plus abondante en sardines et finalement ils y ont construit leurs maisons, au début xIx -ème siècle La quantité de poisson disponible a contribué à qu’ils se sont établis au village mais c'était seulement au XXème siècle qu'Espinho a commencé à éprouver un développement et une expansion réels, grâce à ses fines et sollicitées côtes où passer des jours de vacances et au même temps profiter des 
«guères de mer».

le centre multimédia qui regroupe un planétarium, un cinéma de type IMAX et des postes d'accès à Internet. 
                                  
                                                                                
   L'EGLISE
                                 La belle Église Mère mérite une visite                    
                                                         
Clique na imagem para fechar a janela
Image:Espinho vitral.jpg
la promenade le long de la plage avec les maisons de pêcheurs à un côté et des grandes esplanades à l'autre, et au bout de la rue,
 la Chapele de l'Aide,
                         
 la sainte protectrice des marins et pêcheurs, et du marché de la pêche..
                                             
 
Les chapelles à Espinho
                                                                                        

   ,                        

                     
Au sud de la ville, le petit village de Paramos conserve le charme d'une ancienne communauté de pêche.Tout près, l'ancien Châtre d'Ovil qui probablement date du IIème siècle AC, a été découvert il y a peu plus de deux décennies, et aujourd’hui il est ouvert au public.
                                 
  RUE 19 , Centre Ville
                                                                        video
Clique na imagem para fechar a janela
la promenade le long de la plage avec les maisons de pêcheurs à un côté et des grandes esplanades
Image:IMG 2028.JPG


                RUA  23



RUE 2 Vers la Piscine
Clique na imagem para fechar a janela
    Piscine Municipal

PISCINE SOLARIO ATLANTIQUE
Clique na imagem para fechar a janela
              
  CASINO D'ESPINHO

De nos jours, Espinho est un populaire lieu touristique visité par des milliers de vacanciers, principalement arrivés de Porto et ses alentours, non seulement attirés par l'océan et les plages mais aussi par son casino, l’un des principaux lieux de paris au Portugal; 


Image:Espinho 2 (Portugal).jpg

RUE N°2 et la PLAGE
             
Clique na imagem para fechar a janela                     
Clique na imagem para fechar a janela

              
       Le Coucher du soléie

Clique na imagem para fechar a janela

       
        ESPINHO VUE DE La MER
Clique na imagem para fechar a janela
BODYBOARD à ESPINHO
                               video
Clique na imagem para fechar a janela
         SURF à ESPINHO
                             



CHANPIONNAT  MONDIAL 
      BEACH-VOLLEY
         video
     

           
       Espinho
                


video


L'ART XAVEGA
l'art Xavega avant les annees 90
 

                                
    
  
                       poemas_xavega's photo de 20/02/08
                            
           xavega's photo de 18/10/07          xavega's photo de 15/10/07                                                                     
Arte Xávega ou o Barco de Mar
Clique na imagem para fechar a janela
 

                                        


                                       
                                            
     
     
     
     
Repost 0
Published by le jardin du portugal - dans videos
commenter cet article
13 juillet 2008 7 13 /07 /juillet /2008 19:05


                             



Repost 0
Published by le jardin du portugal
commenter cet article
13 juillet 2008 7 13 /07 /juillet /2008 08:57
                                 

  
                                                              

                       Imagen:Chaves Rio Tâmega e Madalena Jardim Público.jpg


                   Chaves ville Portugaisedu district de Vila Real, de la region nort et de la province Alto Trás-os-Montes,

                           CHAVES ,Municipalité du Portugal avec  590,42 km² de aire et population  44 186 habitants

                                       



Longtemps considérée comme le coeur économique de sa région, elle subit un net déclin dû à la migration massive dans les années 1970 des habitants de ses freguesias, notamment en direction de la France ou des Etats-Unis.

Image:Chaves miradouro.JPG



La ville tend toutefois à reprendre progressivement son statut, et connaît un net regain d'activité depuis le milieu des années 2000, bénéficiant notamment de la construction de la nouvelle autoroute la reliant de façon décente au reste du pays.


                           

Les rues et les maisons autour du château, les restes des remparts toujours debout mettent en évidence l'importance exceptionnelle d'un bourg médiéval qui était la dernière ligne de protection contre les puissants voisins venus du Nord.



                         Image:Ponte Romana1.jpg



CHAVES , Il s'agit d'une ancienne cité romaine, connue sous le nom d'Aqua Flaviae, période dont elle conserve de nombreux témoignages, parmi lesquels son fameux pont qui enjambe le Tamega. La ville constitue un point d'accès important du Portugal, ce qui explique son nom (chaves voulant dire clés en portugais).


  Vue  Panoramique  CHAVES





 C'est ainsi qu'elle fut choisie comme point d'entrée par l'armée napoléonienne dans sa tentative de conquérir le Portugal.


                          
     

                  Image:Ponte de Trajano noite- Chaves.jpg


DU CHATEAUFORT RESTE SEULEMENT LE DONJON. À VOIR LE PONT ROMAIN DE DIX-HUIT ARCS AVEC DEUX PLAQUES COMMÉMORATIF DES EMPEREURS ROMAIN VESPASIANO ET TRAJANO.



Image:Torre de Menagem Chaves.JPG

                        Image:Castelo Santo Estevao perto Chaves 02.JPG




La ville romaine était magnifique, et la ville médiévale a continué cette magnificence. Le roi Denis a muni Chaves d'une forteresse qui à ce jour est le point principal du centre historique.

                  


Construits à cette époque, on trouve le Fort de San Francisco, maintenant un hôtel de luxe,



             Hotel Forte S.Francisco Cloisters, Chaves, Portugal




 et le Fort de San Neutel, actuellement le site du musée de la région de Chaves

                     Image:Torre de Menagem Chaves 02.JPG



                  


            Fleuve TAMEGA
               CHAVES
    
Image:Madalena.jpg


Image:Majestosas e altivas.jpg

                    Image:Poldras.jpg

Il s'agit d'une ancienne cité romaine, connue sous le nom d'Aqua Flaviae, période dont elle conserve de nombreux témoignages, parmi lesquels son fameux pont qui enjambe le Tamega.



  Image:Chaves rua.JPG
   
 Image:Biblioteca de Chaves.JPG
 













                   Image:Pelourinho de Chaves.jpg

                    Image:Igreja da Madalena.jpg


Monuments de la periode ROMAINE








 
Chaves a été cette année proclamée médaille d'argent,des villes fleuries d'Europe.Elle a obtenu en 1998 le premier prix, des villes et villages fleuris du Portugal.



Le parc, est aussi une preuve de ces glorieuses années, quand le marché parallèle fleurissait, transformant la région, en un paradis, pour contrebandiers.
 Il est aujourd'hui occupé par un lac où on peut canoter, déjeuner ou écoute de la musique .










Le    Jambon  de CHAVES...



...Le Pain....
Imagen:Pão de centeio.jpg


... Le Folar ...
 Imagen:Folar de Chaves.jpg

... ET Les Pasteis de Chaves

Imagen:Pasteis de Chaves.jpg


            Le pont ........ROMAIN





                       



        Plage Fluvial du Tamega





                        











 

Repost 0
Published by le jardin du portugal
commenter cet article
13 juillet 2008 7 13 /07 /juillet /2008 04:46
                                                                                                       
   
                        

                            Image:OER.png
   

                                                        Image:Pt-oer1.png

                                



         Oeiras est une freguesia et un município à l’ouest de l’agglomération de Lisbonne au Portugal.

L’établissement de la freguesia remonte à 1208 quand la région a été reconquise par les chrétiens. Le municipio a été créé en 1759 par le marquis de Pombal, en récompense du roi Joseph Ier de Portugal envers son ministre pour avoir reconstruit le centre de Lisbonne après le tremblement de terre de Lisbonne de 1755.


            

Oeiras était une des forteresses faisant
partie de la défense maritime de Lisbonne, construites entre le XVIe et le XVIIe siècle, comme le fort Saint Laurence (connu sous le nom de Bugio) sur une petite île au milieu du Tage et le fort de São Julião da Barra, deux exemples de l’architecture militaire de la Renaissance.



              



Les dimanches, les Brocantes animent les jardins de la commune, le premier dimanche de chaque mois celle de Santo Amaro de Oeiras, suivie de celle de Paço d’Arcos et le dernier dimanche celle d’Algés.


     

Située en bord de mer à environ 10 Kms de Lisbonne, la ville d’Oeiras a été tout au long des siècles le lieu choisi par de nombreuses familles nobles et riches pour y établir leur résidence d’été. Parmi ces édifices, se distinguent le Palais du Marquis de Pombal (XVIIIè siècle), ministre du Roi D. José qui contribua énormément au développement d’Oeiras et à son élévation au rang de ville, et la Ferme Royale à Caxias.


Imagem:Aqu rio Vasco da Gama (Portugal) (80884059).jpg


Au XVIIè siècle, fut édifier près de la côte une série de fortifications qui défendaient la barre du Tejo, et donc l’entrée de Lisbonne. Entre lesquelles se distinguent, le Fort de Areeiro, le Fort de Maias, le Fort de Catalazete, le Forte de São Bruno à Paço de Arcos, et le plus caractéristique situé au milieu du fleuve Tejo - le Fort de Bugio.





Aux alentours, il est intéressant de visiter le Musée de Poudre à canon, dans l’ancienne Usine de Poudre à canon à Barcarena, qui a cessé toute activité et qui a été transformé en espace de loisirs, le Musée de l’Automobile ancienne à Paço de Arcos, et l’Aquarium Vasco da Gama au Dafundo.





Image:PICT0139.JPG


Image:LGPK.jpg

Imagem:SATU.JPG


Image:PICT0316.JPG



.Très appréciée durant l’hiver par les surfeurs qui trouvent ici une vague directe unique, c’est en été que la Plage de Santo Amaro se remplit de gens qui arrivent facilement en voiture ou en train. Les nuits les plus chaudes l’animation se prolonge jusqu’à tard, étant donné que la grève est constamment illuminée.




Imagem:Passeio marítimo de Oeiras.JPG


Imagem:Oeiras Nave visionista.JPG

Située en face de l’agréable jardin de Oeiras, la Plage de Santo Amaro est une baie avec une vaste grève, longée par une promenade maritime, idéale pour des promenades à pied ou à bicyclette

Imagem:Forte Bugio.jpg



                                  Image:CSC.png


                                      
                                             Image:Pt-csc1.png




                             


Cascais
est une ville du Portugal. Elle est située sur le front de l’Océan Atlantique, à 30 kilomètres à l’ouest de la capitale Lisbonne.Du point de vue démographique, la population, en 1991, était de 153 300 habitants, pour un superficie de 97 km2, et l'augmentation de la population entre 1960 et 1991 a été de 157 %.La ville de Cascais appartient au Secteur métropolitain de Lisbonne.Les principales activités économiques de la ville sont l'industrie agroalimentaire, les industries de la métallurgie et de la serrurerie, la construction civile et les travaux publics, le commerce de détail, la prestation de services privés et publics, l'administration locale et, surtout, les activités liées au tourisme, comme la restauration et l'hôtellerie, grâce à l'attraction du vaste patrimoine naturel et construit de la ville.La pêche, essentiellement artisanale, est en baisse constante. La ville se distingue par l'excellence de ses équipements sociaux et de son unité hospitalière. Elle dispose aussi de l'aérodrome régional de Enlèves, d'un casino et de l'autodrome de l'Estoril.


           Image:Cascais beach 4.JPG


Située près de la mer et village traditionnel de pêcheurs, Cascais vécut un important développement au XIVè siècle, quand elle était un port d’escale très important pour les bateaux qui se rendaient à Lisbonne. 







            Image:Cascais beach 2.JPG


C’est toutefois à partir de la seconde moitié du XIXè siècle, période où les bains de mer commençaient à être appréciés, que Cascais subit une impulsion qui la transforma en station balnéaire très à la mode. Le principal instigateur de cette transformation fut le Roi du Portugal D. Luís I, qui en 1870 convertit la forteresse de la citadelle en résidence d’été de la monarchie portugaise. Cet exemple fut suivi par la noblesse qui fit construire ici des petits palais et de magnifiques demeures où ils passaient la période la plus chaude de l’année, transformant complètement l’ancien village de pêcheur.

Image:Cascais 5.JPG


Cascais attira aussi les curieux en promenade, dont l’accès fut facilité par l’inauguration du chemin de fer entre Pedrouços et Cascais en 1889. Aujourd’hui, Cascais est une ville très animée et cosmopolite, qui conserve encore son air aristocratique.



Image:Cascais street.JPG




Image:Cascais (Portugal).jpg

Une mention spéciale pour la gastronomie, en particulier les poissons frais et les fruits de mer que l’on peut savourer dans les nombreux restaurants existant dans la région.

Image:Cascais - Portugal 011.jpg

Image:Baía de Cascais.jpg


Il est conseillé de se promener dans les rues qui possèdent des magasins de grande qualité, ou de se détendre quelques instants dans l’une des nombreuses esplanades qui existent ici.

Image:Cascais farol.JPG


 Les plages continuent à être une des plus grandes attractions, puisqu’il est possible de choisir entre celles qui se situent dans la baie abritée de la ville ou celles plus éloignées, dans la zone de Guincho, faisant partie du Parc Naturel Sintra Cascais, et qui offrent d’excellentes conditions pour la pratique du surf et du windsurf. La "Boca do Inferno" (Bouche de l’Enfer), une indentation formée dans la côte entourée de rochers escarpés et de cavernes, continue à être une curiosité naturelle qui attire de nombreux visiteurs venus constater la puissance de la mer.

Image:Cascais praia.JPG

Image:Cascais Portugal 060415 218.jpg

     Intégrée au Parc Naturel de Sintra-Cascais, la Plage de Guincho possède un paysage environnant d’une grande beauté, où les dunes de sable blanc contrastent avec les contreforts des Montagnes de Sintra, que l’on aperçoit au loin.
 
Imagem:Cascais01.jpg

   



Du fait qu’elle soit exposée aux vents forts et qu’elle offre une forte ondulation, cette Plage est très recherchée par les adeptes de bodyboard et de surf. Durant l’été, en raison du vent fort qui souffle du nord, Guincho est excellente pour la pratique du windsurf, de sorte que chaque année en août ont lieu l’une des épreuves du Championnat Mondial de cette discipline.





                                                                  

 

                                      Image:CSC-estoril.png






                                


Estoril et ses sensations

En hiver, la région de la Côte d’Estoril devient la destination de ceux qui recherchent le calme et la détente, un refuge passionnant qui offre une ambiance cosmopolite et sophistiquée. Les amateurs de sport ont à leur disposition de fantastiques terrains de golf situés sur les sites les plus agréables de la région, non seulement sur la côte mais également dans la montagne.
La région offre aussi un littoral idéal pour la pratique de la voile ou d’autres sports nautiques. Sur l’axe Guincho-Sintra, en plein parc naturel, le visiteur trouvera d’innombrables témoignages de l’architecture populaire de la région, ainsi que des parcours idéals pour l’observation de la nature ou pour la pratique de sports radicaux.
Les plus citadins se sentiront également chez eux à Estoril. Un programme plein de concerts, de spectacles et d’événements sportifs rempliront leurs soirées dans la région.
Le Casino Estoril, le plus grand casino d’Europe, est un arrêt obligatoire pour débuter une soirée inoubliable qui se prolongera dans les bars et les discothèques de la région.
À deux pas d’Estoril, Lisbonne et ses quartiers historiques est aussi une visite obligatoire. Et pour ceux qui apprécient la tradition et l’histoire de chaque recoin, Cascais et Estoril –  de la petite ville de pêcheurs à la véritable station balnéaire – renferment des secrets révélés à chaque pas.

Laissez-vous enchanter par la Côte d’Estoril... Un lieu, mille sensations.



Image:Praia do Tamariz - Estoril.jpg


Station balnéaire de renommée mondiale, Estoril est un véritable centre cosmopolite qui offre une grande animation nocturne et possède toutes les infrastructures nécessaires à un grand centre d’été - plages, excellents hôtels, terrains de golf, un casino et même un autodrome. 






Durant la Seconde Grande Guerre Mondiale elle fut le refuge d’écrivains, d’hommes politiques, d’artistes, de commerçants et de nombreux juifs poursuivis par le IIIè Reich.

Image:Praia das Moitas - Estoril (Portugal)2.jpg

 C’est au début du XXè siècle, que débuta la transformation planifiée de cette ville, non seulement en raison de sa proximité avec la mer qui commençait à être un pôle d’attraction, mais aussi pour l’existence de ses eaux thermales alors très en vogue.
 
Image:Praia das Moitas - Estoril (Portugal).jpg


Le centre de cette nouvelle station de luxe était le Parc et le Casino (ex-libris d’ Estoril), entourés d’édifices avec des arcades et d’excellents hôtels. 

     

Autrefois, Estoril était connu pour les nombreux Forts sur la ligne côtière qui assuraient la défense de l’une des entrées les plus évidentes pour Lisbonne ainsi que pour le Couvent construit par l’Ordre Mendiant des Franciscains au XVIè siècle, aujourd’hui transformé en Collège des Salesianos.

À partir de 1930 Estoril devint l’un des principaux signes de puissance du tourisme au Portugal, ayant été le lieu d’exil choisi par de nombreux monarques européens destitués, parmi lesquels nous pouvons citer le roi d’Espagne D. Juan Carlos.


Repost 0
Published by le jardin du portugal
commenter cet article
13 juillet 2008 7 13 /07 /juillet /2008 03:59

                                      


                                                                   


                                        


                                          


            MAIRIE de Torre Moncorvo



                                                            Bâtiment de la Mairie

Le nom de cette localité est associé à un noble léonin, Mendo Curvus, seigneur de ces terres, qui ayant participé à la Reconquête Chrétienne de la Péninsule Ibérique y fit construire un château pour s'y installer et pour défendre le territoire. Afonso Henriques, premier roi du Portugal, confirma les privilèges donnés antérieurement aux habitants et accorda à la population les fors de 1128 et 1140.


Afbeelding:Torre de Moncorvo.jpg




Un siècle plus tard, Torre de Moncorvo gagna une nouvelle importance quand il fut élevé au rang de bourg à l’initiative du roi Dinis. Sous ce même règne, le château fut réédifié et les murailles renforcées, confirmant ainsi son rôle de défense avancée de la frontière portugaise au Moyen Âge.


                                  



En 1512, Manuel accorda un nouveau for à Torre de Moncorvo, en formant alors une des plus grandes comarques du pays. Située sur la fertile vallée de Vilariça, près de la Serra do Reboredo, la localité s'est transformée en un important pôle d'échange commercial entre les territoires au nord du fleuve Douro et la zone vinicole de la Beirra Alta. La richesse de cette région a influencée la construction de deux importants monuments : l’imposante Église Matrice de Torre de Moncorvo et l'Église de la Miséricorde, de style Renaissance.







Au XVIIe siècle, fut créée la Royale Factorerie des Lins et Chanvres, sur initiative de João IV. Au XVIIIe siècle, l’usage de la soie s’est développé et la culture du ver à soie à remplacer celle du lin, perpétuant ainsi la production textile régionale. Un autre secteur d'investissement fut l'exploitation minière, qui s'initia en 1874 et se doit au fait d'exister ici un des plus grands gisements nationaux de fer. L’actuel Musée du Fer et de la Région de Moncorvo nous rappelle comment s’est faite l’évolution de cette industrie et nous donne plus d’informations sur l’histoire et les coutumes locales.




La ville de Torre de Montecorvo est fière de son labyrinthe de rues médiévales et spécialement de sa magnifique Église Matrice du XVIème siècle, avec un retable du, XVIIème siècle qui montre des scènes de la vie du Christ.
Pas loin de là, au village d'Adeganha, on peut admirer une intéressante église gothique-romane, du XIIIème siècle.
 





Torre de Moncorvo est une municipalité (en portugais : concelho ou município) du Portugal. Située dans le district de Bragance et la région Nord.
Le statut de municipalité a été octroyé par charte du roi Sanche II, en 1225

  


  Municipalité avec 532,77 km² de aire,
           et  9 919 habitants





   Ne manquez pas aussi de vous rendre à Adeganha, un village qui se trouve à 19 km et qui conserve encore les caractéristiques rurales de Trás-os-Montes. Sur place, visitez l’Église Matrice de Santiago Maior, un intéressant exemple de l’architecture romane du nord-est. 


Consacrée à Jacques le Majeur, l'église matrice d'Adeganha est un bon exemple de l'architecture médiévale de la région nord-est de Trás-os-Montes. Construit au XIIIe siècle, c’est un temple roman tardif, de transition avec la période gothique. À l’extérieur, on remarquera la variété de modèles géométriques, utilisés pour décorer les arcs (sphères, étoiles, damier) et les représentations zoomorphiques de la frise supérieure, désignée ‘rangée de corbeaux’ (porcs, oiseaux et taureaux, entre autres).

On observera les trois tableaux figurés en bas-relief : le premier représentant deux femmes aidant une troisième à accoucher, le second nous montrant quelqu’un, avec un chiffon et une jarre, qui aide probablement à l’accouchement et, dans le troisième, la jeune mère se repose aux côtés de son enfant. Ce sont des scènes du quotidien sacralisées par la charge symbolique des lieux, dans une interprétation naïve du message de la Nativité.

Autant d’éléments décoratifs dans cette église qui révèlent un contexte de paix, dans cette partie du territoire, durant sa construction, réduisant la fonction défensive initiale du style roman.

À l’intérieur, on peut observer des peintures murales représentant les "Rois Mages", la "Présentation de l’Enfant dans le Temple" et le "Calvaire", datées du XVe siècle. Dans le maître-autel, un retable baroque intègre une table du XVIe siècle avec l’image de Jacques le Majeur. 


                                                              Adeganha





             Le Musée National D'Archéologie

                                           Museu Nacional de Arqueologia   Doutor. José Leite de Vasconcelos



                                                                              "Institution centenaire de la Culture Portugaise"

L’actuel Musée National d’Archéologie (MNA) fut fondé en 1893 par l’illustre José Leite de Vasconcelos (d’où la désignation officielle complète du Musée, d’après la publication du “Diário da República”: Musée National d’Archéologie de Dr. Leite de Vasconcelos). En plus d’un siècle de vie ce Musée est devenu l’institution de référence de l’Archéologie Portugaise, entretenant un contact régulier avec d’autres musées, des universités et des centres de recherche dans le monde entier.
Les collections du Musée se répartissent en Collections initiales du Fondateur et de Estácio da Veiga et en un grand nombre d’autres collections. D’une part celles qui faisaient partie d’autres départements de l’État et qui intégrèrent le Musée (par exemple : les collections d’archéologie de l’ancienne Maison Royale Portugaise, intégrées au Musée après l’installation de la République ; les collections d’archéologie de l’ancien Musée des Beaux Arts, qui intégrèrent le musée lors de la création du Musée National de l’Art Ancien; etc.), d’autre part celles qui furent léguées ou données par des collectionneurs et des grands amis du Musée (par exemple : donations Bustorff Silva, Luís Bramão, Samuel Levy, etc.), d’autres encore qui proviennent de l’intense activité de fouilles de la part du Musée ou d’autres archéologues; enfin, certains objets intègrent le Musée par décision gouvernementale, à l’abri de la législation en vigueur, quand ceux-ci, trouvés dans
Sculpture zoomorphe représentant un sanglier en granite. Sculpté à partir d’un monolithe, présente un corps court et bas, la tête est démarquée et proéminente, dans laquelle des défenses courbes sont représentées en relief. Présente deux oreilles de petite taille : la droite est partiellement mutilée, formant un carré saillant. La surface de l’oreille gauche, en position symétrique, est légèrement creusée. Les yeux sont petits et elliptiques, celui de gauche est en partie mutilé par des incisions. Les pattes sont traitées comme deux blocs taillés avec peu de soin. Les antérieures sont projetées vers arrière et les postérieures sont reconstituées, car elles sont cassées au ras du corps



                                                                     "Berrão"

"Berrão"
provenance: Olival dos Berrões. Torre de Moncorvo. Bragança
chronologie: Période romaine. Siècles I-III ap. J.-C.
typologie: Sculpture zoomorphe représentant un sanglier en granite
dimensions: Hauteur 80 cm, largeur 44 cm, longueur 140 cm
catégorie: Sculpture
nº d’inventaire: E 5249

Les "berrões" sont des sculptures zoomorphiques en granit caractéristiques de la culture des villages fortifiées do nord-ouest portugais à caractère tutélaire ou votif. Cet exemplaire est exposé actuellement dans le cadre de l’exposition "Religions de Lusitânia", avec le numéro 28. Sculpture monolithique représentant un cochon, ou plus vraisemblablement un sanglier.
Sculpté dans du granit, présentant un corps court avec la colonne vertébrale saillante tout au long du torse, tête proéminente et allongée, endommagée dans la partie frontale. Les yeux ne sont pas représentés. Les oreilles sont signalées et présentent des pointes arrondies. La partie génitale est représentée et les pattes reposent sur une base de type piédestal

                                                                                                      "Berrão"

"Berrão"
provenance: Olival dos Berrões. Torre de Moncorvo. Bragança
chronologie: Époque romaine. Siècle(s) I-III ap J.-C.
typologie: Sculpture zoomorphique représentant un sanglier, en granit
dimensions: hauteur 74 cm largeur 38 cm longueur 98 cm
catégorie: Sculpture
nº d’inventaire: E 5251


 

                                                                      
                                                      







                             




                
                   

Urros é uma freguesia portuguesa do concelho de Torre de Moncorvo, com 57,43 km² de área e 325 habitantes (2001). Densidade: 5,7 hab/km².


                        


Dans l'ancienne localité d'Urros, fondée à 1172, il est possible encore de trouver des couvre-lits de laine et de peau, des tapis, des travaux de patchwork et des sacs en lin, des nappes et des serviettes tissées par des patientes tisseuses du secteur.



                            

                Monuments URROS XVII ème Siécle

                      



                     


Torre de Moncorvo,c'est par excellence la terre des amandes et elle est, littéralement, envahie, à la fin de l'hiver et au début du printemps, par des visiteurs extasiés par la vue du manteau blanc et brillant des amandiers en fleur, renforcé par les ombres,vertes et brunes du paysage







Dans le nord-est de Trás-os-Montes, à la fin de l’hiver (surtout aux mois de février et mars) le ton blanc des amandiers en fleur se marie aux tons verts et marrons du paysage.







C’est le meilleur moment pour visiter cette région de Trás-os-Montes et aussi un prétexte idéal pour la Mairie de Torre de Moncorvo de promouvoir la “Fête des Amandiers en Fleur”.

Image:Almendro en flor4.JPG



Ne perdez pas l’opportunité de goûter les amandes couvertes, une des spécialités régionales, surtout si vous avez la possibilité d'assister à l'original rituel de leur confection. Les amandes sont torréfiées, à feu doux, dans une grande bassine de cuivre où les confiseurs, dont les doigts sont protégés par des dés à coudre, vont patiemment verser le sucre et les mélanger aux fruits secs pendant plusieurs heures. Il existe trois types d’amande : au sucre blanc (“amande pointue”), enrobées de chocolat et de cannelle (“amande brune”) ou enrobée d’une très fine couche de sucre (“amande toute pelée”). 


                            Imagem:Urueña almendro1 lou.jpg


                           


Pour les célébrer, aux mois de février et de mars, la Mairie organise la Festivité des Amandiers en Fleur, pendant laquelle on peut aussi savourer l'exquise gastronomie locale


Image:Flordametller.jpg

                                            


Mais on ne doit pas penser que celle-ci est la seule époque pour visiter cet endroit.Il ne reste presque rien du château, sauf quelques ruines des murs et le curieux Arc de Notre Dame des Remèdes.

          


                   




C'est par excellence la terre des amandes et elle est, littéralement, envahie, à la fin de l'hiver et au début du printemps, par des visiteurs extasiés par la vue du manteau blanc et brillant des amandiers en fleur, renforcé par les ombres,vertes et brunes du paysage.

       Le Fleuve SABOR



Le Vieux Pont Romain du XVII Siécle








                  Plage Fluvial






                      




Repost 0
Published by le jardin du portugal
commenter cet article
12 juillet 2008 6 12 /07 /juillet /2008 11:12
           
                               




                                                           Imagem:Pt-arc1.png


Arouca est une municipalité (en portugais : concelho ou município) du Portugal, située dans le district d'Aveiro et la région Nord.

Municipalité avec  329.1 km² de aire,  et une population de 24,038 habitants
               
                          

                                     AROUCA


L'attraction principale de la ville d'Arouca, située dans une vallée luxuriante, est l'imposant Mosteiro de Arouca,





dont l'histoire est liée à celle de la princesse Mafalda, fille du Roi Dom Sancho I et née en 1195, laquelle était promise en mariage au jeune prince Enrique (Henri) de Castille, alors adolescent. Quand Enrique est mort dans un accident, Mafalda prit le voile et fit son vœu de clôture à Arouca;



                          




 ensuite, elle est devenue la supérieure du couvent qui aujourd'hui appartient aux cisterciens; sa richesse et son dévouement l'ont rendu très influente; elle est morte en 1256, mais on trouva son corps intact en 1616; dès lors, les villageois ont commencé à l'appeler la Rainha Santa (Sainte Reine); finalement, elle a été béatifiée en 1793. 









Cependant, l'ancien monastère, avec plus de mille ans d'histoire, semble indifférent au passage du temps et domine encore ce village calme; des visites guidées mènent à l'église et au musée qui montre de précieux ostensoirs en argent, des meubles et des œuvres d'art religieux, et, en particulier, elles conduisent à la tombe de la princesse qui gît incorruptible dans un cercueil en bois d'ébène et argent, à son propre autel. Aux alentours, la localité de Santa Eulália est remarquable par ses maisons nobles au milieu du vert des champs de maïs et des vignes, pendant que à Urrô on peut visiter l'Église de Saint Michel, dans le style gothique.



Imagem:Arouca.JPG

Musée d’Art Sacré d’Arouca
Constitué essentiellement d’objets provenant de l’ancien couvent d’Arouca, ce musée présente de précieuses collections de peinture, de sculpture, de tapisserie, de mobilier, d’orfèvrerie et de textiles. Il est installé dans les anciennes dépendances monastiques, dont on peut également visiter les cloîtres, la cuisine, le réfectoire et la salle du chapitre.

Dans l’église les stalles aux sculptures sur bois dans le bas choeur et l’orgue à tuyaux méritent une attention particulière.
 








 À Albergaria das Cabras, l'eau de la rivière Caima forme une cascade éblouissante qui tombe sur des rochers de granit. Toutefois, c'est la merveilleuse fertilité de la vallée d'Arouca, avec ses vergers, ses vignobles et ses jardins potagers, qui ne cesse jamais de surprendre tous ceux qui la voient. 












  Serra " Montaigne" Freita
              Image:Serra P4.JPG




 

       Le Pont de Albarenga

Image:Ponte de Alvarenga.jpg


        

 La Source ...Fleuve Caima
 

                                Image:Rio Paiva em Alvarenga.jpg


                               


                                       




Frecha da Mizarela - Arouca
La plus gande cascade du Portugal ce trouve àSerra " Montaigne " da Freita

 
                                         


 
     
Repost 0
Published by le jardin du portugal
commenter cet article
12 juillet 2008 6 12 /07 /juillet /2008 06:44

                                 Image:BRG.png



                                                   Image:Pt-brg1.png


Braga est une cité et municipalité (en portugais : concelho ou município) du Portugal, située dans le district de Braga,la subregion Cavado et la région Nord. Braga est la ville principale de la grande zone métropolitaine du Minho(Grande Area Metropolitana do Minho). La ville a environ 138,540 habitants.

Braga est la capitale de la région du Minho et la troisième ville du Portugal.


                               

      
                 
Image:Vista braga.jpg

              La Mairie

Image:Camara de braga.jpg

Avec ses 2000 ans d'existence, c'est une des villes chrétiennes les plus anciennes. En effet, aujourd'hui encore, le plus grand centre d'étude religieux du Portugal se situe à Braga d'où son titre de « Rome portugaise » ou de « Cité des Archevêques ».



Image:Jardim santa barbara.jpg


Histoire. La ville a une histoire longue de plus de 2 000 ans. Sous l'Empire romain, elle portait le nom de Bracara Augusta en latin,car fondée par l'empereur Auguste,probablement aux alentours de -16. Avec la création des conventi par Vespasien,elle devint capitale du conventus bracarensis et acquit progressivement une importance économique et religieuse dans le nord-ouest de la péninsule ibérique.Elle était reliée à Asturica Augusta, aujourd'hui Astorga,par la voie romaine.Via Nova,(n° XVIII).

 Image:Escudeiros.JPG


L'activité industrielle est une des activités prédominantes de Braga et de l'agglomération. De la chapellerie à l'industrie du savon et des parfums, Braga a connu l'âge d'or dans ce secteur et connaît encore des moments prospères grâce au développement et à l'implantation des petites et moyennes entreprises ainsi que des grandes entreprises de génie civil.Braga possède des monuments, des églises et fontaines, dont certains de style romain. Autour du centre historique de la ville entièrement piétonnier et réhabilité, la ville possède une ceinture d'industries, de musées, un opéra et une Université qui lui permet de s'affirmer en tant que capitale régionale.




      Cathédral de Braga


Ex-libris de l'histoire de Braga, la Cathédrale montre plusieurs styles architectoniques représentatifs des différentes périodes de sa vie, depuis sa consécration, en 1093, jusqu'à nos jours.Romain, gothique et baroque sont les éléments principaux d'un mélange de styles qui inclut des chapelles fascinantes (telles que celles des Rois, de Saint Gerald ou de la Gloire), et elle garde des trésors exceptionnels. 

                           Image:Se de braga.jpg

Pratiquement reconstruite en 1070, sur un temple de plusieurs siècles d'antiquité, la Sé de Braga garde quelques vestiges de son plan original, de cinq nefs.Toutefois, le bâtiment actuel est plus modeste; compte avec trois nefs, d'après les règles de Cluny, et fut devenu la matrice du style roman portugais.

                           Image:Nt-se-braga-02.jpg

De face au haut chœur, on peut encore voir deux orgues à tuyaux en parfaite état; l'un a deux mille quatre cent tuyaux, certains de d'eux submergés dans l'eau, ce qui produit un son semblable au grincement des oiseaux.


                           Image:Nt-se-braga-05.jpg

 

.Les processions de Pâques, et la populaire festivité de Saint Jean, en juin, avec des foires et des danses, sont dignes d'une visite.


Image:Bom Jesus do Monte - General nit.JPG

Dans le coeur de la province verte et féconde de Minho, le district de Braga s'étend de la mer à l'arrière-pays, avec un paysage boisé qui ondule parmi des douces collines et vallées.La ville de Braga, peut-être le principal centre religieux du Portugal, est connue par ses églises baroques, ses splendides maisons du XVIIIème siècle et ses parcs et jardins intriqués.

Image:Bom Jesus do Monte - Interior cúpula.JPG


Image:Bom Jesus do Monte - Interior.JPG


Sur une pente arborée, près de Braga, on trouvera, le Bom Jesus ,do Monte (Bon Jésus du Mont)

Image:Bom Jesus e Parque Natural by snitrom.jpg

Image:Bom-jesus.jpg

 avec un immense escalier de granit, entouré par des parois blanches, des fontaines et des statues représentant des figures bibliques et symboliques, et menant vers une église sur le sommet, d'où l'on peut admirer des vues magnifiques.


      Image:Bom Jesus do Monte.jpg


Image:Terreiro de Moises.JPG

Image:Castelo do Bom Jesus-Braga.jpg


   Image:Braga-Bom Jesus(gruta).jpg

Image:Biscainhos Garden.jpg


Image:Parque da Ponte - Lago.JPG


Image:Braga-Bom Jesus(lago).jpg


  Image:Fonte SLucas-Bom Jesus-Braga.jpg


    Image:Fonte de SJoao-Bom jesus-Braga.jpg


     Image:Fonte SMarcos-Bom Jesus-Braga.jpg

 Image:Fonte de SMateus-Bom Jesus-Braga.jpg





                             Image:Bom Jesus ouvido.jpg



                           
                             Image:Porticobraga.jpg




     Image:Arco da porta nova Braga.jpg


l'Arc de la rue Souto marque l’une des entrées dans le centre de la ville. C’était une des portes médiévales de la muraille défensive construite sur ordre de Dinis et restaurée en 1373 par le roi Fernando.
Malgré sa réédification en 1512 par l’Évêque Diogo de Sousa, la construction que l'on aperçoit actuellement date du XVIIIe siècle et était le projet de style baroque d'André Soares, selon la volonté de l’Archevêque José de Bragança. Au sommet, une figure féminine représente la ville de Braga.
 

                                   Image:Elevador Bom Jesus.jpg


Funiculaire de Bom JesusLe Funiculaire de Bom Jesus ( en Portugais: Elevador do Bom Jesus) se trouve en Braga, Portugal.La force motrice du funiculaire,est assurée par l'eau. Le poids de l'eau ajoutée dans un réservoir situé sous la cabine supérieure permet à celle-ci de descendre et à l'autre de monter. La longueur de la ligne est de 274 mètres, sa dénivellation 116 mètres.Le Funiculaire fut ouvert le 25 Mars 1882 et est le plus vieux de la Péninsule Ibérique. 


Image:Elevadorbomjesus2.jpg




                                  


Repost 0
Published by le jardin du portugal
commenter cet article