Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 août 2009 2 25 /08 /août /2009 22:25





Dans la Montagne  près de la Lagune de Óbidos, une plage tranquille et vaste vous attend.
Les eaux limpides de la côte sont excellentes
Contempler la magnifique côte de falaises qui s'étend vers le sud. 
Cette plage avec la falaise sculptée particulière par les années, est d'une beauté unique. Vous pouvez,profiter des dunes environnantes, protégés par des passerelles en bois et aventurez-vous pour des promenades le long de la côte.





Vaste plage bordée de falaises pittoresques blanc (grès). Au sud s'étend la longue plage de sable jusqu'à la nacelle (long d'environ 11 miles), construit dans les municipalités de Obidos et Peniche.



 Praia do rei , entourée par des montagnes qui lui donne son nom, il s'agit d'une étendue de sable d'une grande beauté
 

La nature de la montagne environnante et la mer, fait de ce l'un des plus beaux paysages que nous pouvons trouver. 
Les excellentes conditions, a fait de cette région une destination populaire pour les bien-connues personnalités du paysage portugais et au-delà.




Praia do  Rei est une bonne infrastructure, mais surtout une beauté naturelle




                             

Merci de votre visite et de vos commentaires

Repost 0
Published by lejardinduportugal
commenter cet article
24 août 2009 1 24 /08 /août /2009 12:44



Possédant une grève de petite taille, abritée des vents forts, la Plage de Abano se trouve juste après Guincho (lorsque l’on vient de Cascais), mais n’est pas visible depuis la route principale.



Cette petite baie(100 m de largeur), située au Nord de Guincho avec un promontoire rocheux au centre, est une petite plage calme bien protégée des vents.



Face à la plage, de l’autre côté de la route, il existe un vaste espace dunaire d’une grande beauté naturelle, dont l’origine et la mutation sont dues aux vents forts, caractéristiques de Guincho.



Situé dans une petite baie avec un rocher au milieu est une plage abritée.



C'est une plage d'une grande beauté naturelle. ...



L’accès se fait par un chemin étroit en terre battue, longeant une agréable pinède .







Merci de votre visite et de vos commentaires
Repost 0
Published by lejardinduportugal
commenter cet article
24 août 2009 1 24 /08 /août /2009 11:44



Plage de PORTO-DE-MÓS, est en bordure de la ville. Les constructions visibles depuis la plage sont modernes et belles. 
 





la plage romantique Praia do Porto de Mos, l’une des plages préférées des habitants de Lagos. Les amateurs de randonnées apprécieront la promenade des rochers vers Praia da Luz.



La nature aux alentours de la plage se compose de rochers et de parois rocheuses et est absolument superbe. Le sable est très fin et très blanc.




Entourée de hautes falaises, la charmante plage de Porto de Mós ressemble à une longue langue de sable doré, baignée par une mer d’eaux calmes aux tons dégradés de bleus et de verts. Vers l’Ouest, un parcours à pied par la falaise vous conduit au mirador de Atalaia, d’où vous pourrez apercevoir toute la Côte du Algarve en direction de Sagres et un panoramique splendide sur la ville de Luz.



Les accès actuels et les aides pour les personnes à mobilité réduite qui complètent les optimales infrastructures qu’elle possède, font de cette plage, située à seulement 2 Kms de la ville de Lagos, l’une des plus importantes du Algarve. 



La plage est bien propre. L’eau de mer est d’un beau bleu clair et transparente. L’eau est propre. PRAIA PORTO-DE-MÓS est assez courte et relativement étroite.










Merci de votre visite et de vos Coms
Repost 0
Published by lejardinduportugal
commenter cet article
23 août 2009 7 23 /08 /août /2009 13:44





Peintre d'art et enseignant, plus connu seulement par le nom de José Malhoa.

Née. dans la ville  Caldas da Rainha (region Centre du Portugal), le 28 avril 1854. À 12 ans, en 1867, il est entré pour l'école de beaux arts, et a révélé bientôt autant aptitudes et autant dévouement par l'étude qui a fini le cours de l'école, en gagnant dans tous les ans premier prix.
En ayant conclu le cours il a pensé à compléter son éducation artistique à l'étranger, et est entré dans deux concurrences pour pensionné de l'État.
Rien il n'a pas réussi, malgré de son reconnu mérite, ne pas être la subvention adjugée à autre concurrent, qui seulement l'a atteint par d'importants engagements. Les réclamations, faites contre ce fait, ont été aussi convainquantes, que l'Académie, pour que ne mécontente personne, ne se voit non forcée à ne pas ordonner personne.Désespéré il  a abandonné  la carrière que aussi favorable s'il lui montrait, et a protesté jamais plus peindre. S'est faite alors compteuse d'un magasin de modes appartenant à son frère. Ce désespoir, néanmoins, s'est été en égayant ; Malhoa ne pouvait pas. ainsi perdre sien supportée et dévouée étude, et six mois ensuite déjà il a profité de quelques heures disponibles pour peindre un tableau, le champ cultivé envahi, lequel il a envoyé à l'exposition de Madrid, où a été très bien reçu.
En 1881 a laissé le commerce pour se consacrer entièrement l'art. Premier travail, lequel ils lui ont offert, a été de peindre le plafond de la salle de concert dans le Conservatoire Réel de Lisbonne. Quelque temps a ensuite peint de la salle de la Suprême Cour de justice de Lisbonne. Ils depuis lors ont rendu si nombreux les travaux du distinct artiste, où il se remarque le plafond de la salle de dîner du palais du Mr comte de Burnay et le des aposentos Monsieur infant D. Alphonse. Dans la peinture historique il a le grand tableau dernier interrogatoire du marquis de Pombal, et l'esboceto présentée dans la concurrence que la chambre municipale de Lisbonne s'est ouverte en 1887 pour un tableau en représentant à départ de Vasco du Gamma pour l'Inde, esboceto qui reçoit premier classement entre les concurrents, en étant à cette occasion Malhoa récompensé avec le degré de chevalier de l'ordre de Christ par décret du 19 avril 1888. Celui-ci apprécié artiste les portraits D' ; el-rei D. Carlos qui sont dans les salles du Tribunal du Commerce et du Tribunal de Comptes ; un portrait du prince  D. Luís Filipe, une de la fille du Mr Henrique Sauvinet, de D. Luísa de Almedina et d'Isaac Abecassis. Dans leurs tableaux aussi se comptent de nombreux paysages, scènes rustiques, soigneux esprit étudiées, habitudes pittoresques de village, comme le Viático au terme et la Messe des six ; quelques tableaux de type, comme Première cigarette, qui appartient au Mr infant D. Alphonse, et un groupe de vétérans en faisant la Description de la bataille : d'Asseiceira, etc. Dans toutes les expositions de Beaux Arts de Porto, etc., José Malhoa ont exposé des tableaux leurs, en obtenant toujours les plus hauts classements. Aussi il a concouru à des expositions à l'étranger, mange Liverpool, Madrid, Paris, Rio de Janeiro, S. Petersburgo et Berlin, où il a atteint seconde médaille. José Malhoa a les honneurs d'académicien de mérite de l'Académie de Beaux Arts, et outre chevalier de Christ, c'est chevalier de l'ordre de Malte, et du d'Isabel Catholique, d'Espagne. Il possède la médaille d'argent de la Croix rouge. Le 17 avril de 1906 el-rei D. Carlos I a visité l'atelier de José Malhoa, où il a  admirer les travaux destinés à son exposition dans le Cabinet de Lecture à Rio de Janeiro, pour lequel ils sont invités.







Les Oeuvres du Peintre:



Portrait d'el-rei D. Carlos I ; portrait de sa majesté la reine Mme D. Amélia ; Chatouilles (Salon-Paris, 1905) ; Le rêve de l'infant (l'infant D. Henrique dans le promontoire de Tu sacres) ; La peinture (panneau décoratif) ; À Ti' ; Anna ; Chevalier de S. Tiago (Salon-Paris, 1904) ; Arrivée du Zé Poirier au pèlerinage ;




 7.° ne pas voler… les raisins à sien cure ; Le vin vert ; L'ensoleillé ; Soins d'amour ; Les sardines ; La viático dans le village (exposition de Lisbonne, 1905) ; L'achat du vote (idem) ; L'huile nouvelle (idem) ;



Temps de pluie, foyer sans pain (idem) ; En pensant dans le cas (idem) ; Demain je les arrangerai ! ; Fleur de pêcher ; Une catastrophe ; Village de Châtaigner à la pôr-do-sol ; Cueillette des marrons ; Au passage du train (Paris-Salon, 1905) ;





Tour de Belém ; Nouvelles financières ; Veuf ! (exposition de Lisbonne, 1905) ; En étudiant au bord de la sapinière ; Père et manque ; En provoquant ; Blé moissonné ; Dans paul des patudos ; Vieilles habitations du village ; Rue Serpa Pinto dans Figueiró dos Vinhos  ; Effets de la rampe ; Montagnes (étude pour le tableau Baptême de Christ pour l'église de Figueiró dos Vinhos) ; Mon pommier ; Derniers rayons du soleil dans une châtaigneraie de châtaigniers ; Amours dans le village ; En attendant le poisson ;



 À Rosita du Courelas (étude pour le tableau le barbier dans le village) ; De retour Monsieur de l'Agonie ; À allée pour le travail ; Né de la lune ; En étudiant ; Les hérissons ; Effets du soleil dans la mousse d'une sapinière. ; La passal du Mr cure ; Derniers rayons du soleil ; Source Eirivia ; Il ait l'habitude du Minho ; Chênes du prêtre Diogo ; Salon de mousse ; Rivière du Lagar ;



Le Lagar ; Dans l'autel du Madrão ; Vallée de Zebro ; Nuages ; En proclamant la restauration du Portugal (étude pour le tableau avec le même titre) ; Automne dans la Blanchisserie; Rivière dans la Blanchisserie ; Automne dans la vie et dans la Nature ; Entrée de mine ; Christ, étude ; Les élèves du Mr directeur, étude ; Vasco du Gamma ; En attendant la fois ; En voie du potager ; Sapinière, au fond l'église de Figueiró dos Vinhos ;




 Je vends monter la fusée (Étude pour le tableau le Défilé) ; (Étude pour le tableau le Barbier dans le Village) ; En couchant des fusées (étude pour le tableau le Défilé) ; En ramassant la fusée (étude pour le tableau le Défilé) ;



Mações à la chute de l'après-midi ; Dans l'autel de la montagne ; Source froide ; L'ivrogne, (étude pour le tableau le retour du pèlerinage, (lauréat dans le Salon de Paris en 1901) ;




 Village des Sols ; À la mise du soleil, de l'étude ; Les oignons ; La barrière des drachmes grecques Manuel ; Troncs de châtaigniers dans le Ínsua ; Une rue dans le village ; Tomber de l'après-midi ; Après la pluie ; Couple des giestas ; Châtaigniers malades, étude pour le tableau une catastrophe ;





La sapinière des corbeaux, l'étude, le Chemin pour la colmeal ; Châtaigniers ; Mendiant (étude pour le tableau Retour du pèlerinage, lauréat dans le Salon de Paris, 1901) ; À élargir le vêtement au soleil, l'étude ;




 Ermida de Notre Mme des Remèdes, étude ; Ma muse ; Environ le couvent ; Ciel d'orage, étude ; Étude pour le tableau Chatouilles ;


Ermida de Notre Mme de la Mère de Dieu ; L'eira. Décoration dans le plafond du cabinet réel du nouveau bâtiment de l'École Médicale de Lisbonne, intitulée :



 L'École Traite avec des médicaments de Lisbonne en recevant de la royauté le décret en autorisant construction du nouveau bâtiment.









Musée de José Malhoa



               

Le Musée, consacré à l’oeuvre de José Malhoa, fut créé en 1933, quelques mois avant la mort du peintre, et provisoirement installé dans la Maison des Barcos, dans le Parc D. Carlos I, cédée et bonifiée par l’Hôpital Thermal. L’année suivante une étude de l’architecte Paulino Montês est présentée pour l’édifice même, qui sera inauguré en 1940. C’est le premier édifice du pays construit dans le seul but d’accueillir un musée, et il demeure un intéressant exemplaire d’architecture moderne nationale.

La collection du musée réunit un ensemble de référence du naturalisme portugais autour de Malhoa, représenté par un noyau qui inclut le “Retrato de Laura Sauvinet”, “Gritando ao Rebanho”, “Vinha no Outono”, “Nuvens”, “Últimas Notícias”, “Primavera”, “Conversa com o Vizinho” et “as Promessas”. Le Groupe de Leão - que Malhoa rejoignit avec Silva Porto, Columbano, António Ramalho, João Vaz, Henrique Pinto et Moura Girão -, est également représenté dans la collection du musée ainsi que d’autres contemporains tels que Marques de Oliveira.


Merci de votre visite
Merci de vos Coms


 

Repost 0
Published by lejardinduportugal
commenter cet article
21 août 2009 5 21 /08 /août /2009 00:23







La pureté des eaux et du sable ainsi que la beauté caractéristique que lui confèrent les rochers pittoresques, font de Santa Cruz une station balnéaire très courue.





Santa Cruz possède une grève très étendue, qui pend des noms différents en accord avec les concessionnaires, les plus renommées étant les Plages de Navio, Plage Mirante,




de Pisão,Plage de Física:
 
Abritée par de hautes falaises,  Plage tranquille et accueillante, est l’endroit idéal pour celui qui recherche des vacances calmes, en effet il pourra ici conjuguer la plage avec la ruralité authentique qui caractérise cet espace. La zone Sud de la Plage est la plus conseillée pour les baignades, tandis que la zone Nord, plutôt rocheuse, est excellente pour la pêche.




Centro, Plage Porto novo:
la Plage de Porto Novo, se trouve au seuil d’une vallée paradisiaque, entre des escarpements recouverts de végétation luxuriante, qui dissimulent des grottes aux vestiges préhistoriques. Ancien port de pêche, cette plage est aussi connue pour avoir été le lieu de débarquement des troupes britanniques qui vinrent combattre durant la bataille de Vimeiro, lors de la première invasion Napoléonienne (1807).





 de Santa Helena,de Formosa ,et la Plage Azul.





À l’extrémité sud, les falaises de Ponta da Vigia, marquent le début d’un ensemble de rochers, parmi lesquels se distingue le Rocher de Guincho, avec 30 mètres de hauteur et 100 de circonférence qui s’ouvre à la base en un espace voûté traversé par la mer. Surplombant ses rochers, il existe de curieuses terrasses, d’où l’on peut les jours de ciel bleu, admirer un vaste panorama qui s’étend au Cabo Carvoeiro et aux Berlengas.






Merci de votre visite
Merci de vos coms

Repost 0
Published by lejardinduportugal
commenter cet article
19 août 2009 3 19 /08 /août /2009 08:39

 


la Plage de São Rafael est encaissée entre les falaises, sa grève étant ponctuée ici et là de rochers isolés qui émergent aussi dans la mer, et lui confère un côté très pittoresque.



PRAIA DE SÃO RAFAEL est située dans un cadre de nature.



La nature aux alentours de la plage se compose de rochers et de parois rocheuses et est absolument superbe. Le sable est très fin et très blanc



La plage donne une impression de grande propreté. La plage comporte quelques rochers. L’eau de mer est d’un beau bleu clair et transparente.



L’eau est très propre. PRAIA DE SÃO RAFAEL est assez courte et relativement étroite. La plage est relativement plane. La plage est bien accessible à pied.



                                
Merci
à tous, pour vos visites, et vos commentaires ,         
auquel je n'ai pas eu le temps ,de répondre, par manque de temps .
...


Repost 0
Published by lejardinduportugal
commenter cet article
15 août 2009 6 15 /08 /août /2009 21:02


Alcacer do Sal



Alcácer do Sal est une municipalité ,du Portugal, située dans le district de Setúbal et la région de l'Alentejo.Son nom romain fut Salacia Urbs Imperatoria et sa grande importance dans le réseau de l’empire est dû à sa situation inégalable, près de la route d’eau que forme le fleuve Sado, qui facilitait l’écoulement des produits de l’intérieur des terres (à l’époque, blé, huile d’olive et vin) vers d’autres lieux de la Méditerranée, occupés par Rome. Ainsi, Alcácer fut une des villes les plus importantes de l’Occident péninsulaire a possédé un port intérieur et fut connue pour sa fabrication de sel, ajouté à son toponyme (sel = sal en portugais) et pour les industries dérivées de salaison et de pâté de poisson.




À l’époque de la domination arabe (à partir du VIIIè siècle), Alcácer fut la capitale de la province de Al-Kasser. Les murailles de l’ancienne fortification furent renforcées et la ville arabe fut protégée par deux enceintes, dont les mûrs, couronnés par 30 tours formaient l’un des plus grands bastions de défense de la Péninsule Ibérique. Malgré tout, en 1217 elle fut conquise par le roi D. Afonso II, avec l’aide des Croisés qui abordèrent ici lorsqu’ils se rendaient en Syrie et en Terre Sainte. Ensuite, elle fut confiée au gouvernent de l’Ordre Militaire de Santiago qui se fixa en ce lieu.



Gracieusement aligné sur le rivage droit du fleuve Sado et s’étendant sur un agréable tertre, Alcácer do Sal est peuplé depuis la nuit des temps. Pour preuve, les vestiges archéologiques découverts, remontant au Néolithique, qui révèlent également le passage des Grecs, des Phéniciens et d’autres peuples du Bassin Méditerranéen.





Bien qu’elle ait perdu son importance militaire et commerciale, Alcácer do Sal conserve intacte sa beauté éclatante. Depuis le château on aperçoit, côté sud, la courbe coudée du fleuve Sado, baignant une agréable plaine verte, annonçant la grande planure de l’Alentejo.




Récemment restauré en vue d’abriter une auberge, il porte à présent le nom de son conquérant chrétien : D. Afonso II. C’est de là que se divisent, en direction des quatre points cardinaux, de magnifiques panoramiques sur le fleuve et sur les champs, la meilleure estrade qui soit pour se représenter l’immense et divers trafic qui passait par là.







Une promenade à pied dans Alcácer do Sal révèle la partie la plus charmante de cette ville, avec ses ruelles et ses petits escaliers qui mènent au château.




 Profitez-en pour voir quelques monuments intéressants tels que l’Église de Santa Maria do Castelo, la Chapelle de Senhor dos Mártires, l’Église de Santo António,Église de Santiago:
L’Église de Santiago se trouve dans la partie basse d’Alcácer do Sal. L’intérieur du temple est revêtu d’azulejos du XVIIIe siècle qui ont le charme de raconter quelques-unes des histoires miraculeuses du saint.







Aux environs, dans un rayon de 30 Kms, ne manquez pas les petites villes de Aldeia de Santa Susana, Porto de Rei et de Torrão ou le Barrage de Vale do Gaio. Si vous préférez le littoral, cette côte possède des plages agréables, parmi lesquelles nous avons retenu celles de Comporta, Torre, Carvalhal, Raposa ou Galé.



                        Merci de votre Visite

Merci de vos Coms

       
       
       
       
Repost 0
Published by lejardinduportugal
commenter cet article
10 août 2009 1 10 /08 /août /2009 10:39


Fichier:Madeira topographic map-fr.svg

Porto Santo est la seconde île habitée de l'archipel portugais de Madère dans l'océan Atlantique, à 50 km au nord-est de l'île principale. Porto Santo est également surnommée « L'île Dorée » (en portugais : Ilha Dourada) en raison de la couleur désertique de ses paysages et de sa longue plage de sable dorée.



C'est une île d'origine volcanique, formée il y a plusieurs millions d'années sur un point chaud, aujourd'hui inactif, qui a donné naissance par la suite à Madère et aux îles Désertes. Le point culminant est le Pico de Facho (pic de la torche) à 541 mètres.




Connaître Porto Santo, c’est aussi connaître la première porte d’accès à l’épopée maritime des portugais.

Ce fut la première de toutes les îles à être découverte par les navigateurs portugais, il y réside donc un héritage historique important.

Ici, accostèrent, en 1418, Gonçalves Zarco, Bartolomeu Perestrelo et Tristão Vaz. L’Histoire raconte que le nom provient des navigateurs qui ont trouvé un port d’abris sur l’île, après une violente tempête qui les aurait éloignés de leur route. Avec cette découverte, les marins portugais ont ouvert de nouveaux horizons nautiques et cosmographiques, devenant ainsi les maîtres des nations dans l’art de naviguer.

Autrefois, cette île était une plateforme avancée pour l’étude et l’observation des grands navigateurs, et en particulier pour celui qui a découvert l’Amérique et qui a vécu ici quelques années, Christophe Colomb.



 

                                     
                                  File:Estátua de Colombo - Porto Santo.jpg

Christophe Colomb a vécu sur l'île, et s'est même marié avec Filipa Moniz, la fille du premier gouverneur (Bartolomeu Perestrelo), avec qui il eut un fils, Diego Colomb.
La maison, où il a habité, est aujourd’hui un musée dans le centre historique de la ville.La Maison Colombo prétend constituer la structure siège d’un ensemble référentiel plus vaste pour l’identification de l’histoire de Porto Santo.    
                 

      

                                                                                                                                                             

L’île de Porto Santo fut la première île que les Portugais rencontrèrent lors de leur voyage de reconnaissance réalisé sur ordre de l’Infant Henrique, en 1418. Toutefois, elle était déjà connue, car sa plus ancienne représentation cartographique apparaît dans l'Atlas Medici de 1370 environ, sous la désignation de "porto sco".

C’est en qualité de noble de la cour de l'Infant João que Bartolomeu Perestrelo doit avoir contribué pour se retrouver à la tête du processus d’occupation de l’île, légitimé par lettre de donation de capitainerie le 1er novembre 1446. C'est de sa relation avec Isabel de Moniz que naquit Filipa de Moniz, qui plus tard vint à s'unir à Christophe Colomb. Le mariage fut célébré à la fin de 1479, ou peut-être déjà en 1480. Et, en accord avec Frei Bartolomé de Las Casas, ils partirent vivre à Madère et Porto Santo. C’est là que, selon Frei Bartolomé de Las Casas, naquit en 1482 Diogo, le fils unique de leur mariage.

Diogo n'a jamais accompagné son père dans ses voyages aux Caraïbes. À la mort de Colomb, le 20 mai 1506, il reçut les titres, postes et privilèges établis dans les capitulations de la Sainte Foi du 17 avril 1492. Il mourut le 24 février 1523. 


      
                       

                                   


Le Pico Castelo, une petite forteresse construite en haut du pic, renferme des mystères pleins d’histoire
L’histoire et la culture de l’île de Porto Santo vous attendent!


                                   

Sur la côte Sud de l'île de Porto Santo, à 40 km au Nord Est de l'île principale de Madère, vous trouverez la seule plage de sable fin de l'archipel. Celle-ci s'étend sur 9 km.

Le sable fin et doré a fait la réputation de l'île, notamment du fait de ses propriétés thérapeutiques qui lui sont reconnues dans le traitement de problèmes orthopédiques et de circulation sanguine.

Et pour compléter le scénario idéal pour des vacances en bord de mer, le climat doux et ensoleillé toute l'année allié à une eau de mer tiède et limpide vous invitent à des baignades prolongées et à la pratique de sports nautiques variés.




L'île vit essentiellement du tourisme, avec une plage de sable blanc fin, et un climat très agréable. L'île est en rapide développement touristique, notamment sur la côte sud.




L'île est accessible par ferry depuis Madère, et par avion, son aéroport (base aérienne secondaire de l'OTAN) disposant d'une piste de 3 000 m, depuis Madère, Lisbonne et Porto notamment.





  Le navigateur portugais João Gonçalves Zarco en pris possession, au nom du Portugal, en 1419 (l'île déjà connue apparaît dès le XIVe siècle sur un Atlas italien), il nomma l'île Porto-Santo (en portugais Saint-Port) car il y aurait trouva refuge après une tempête en mer.






                                                                                                         
Repost 0
Published by lejardinduportugal
commenter cet article
9 août 2009 7 09 /08 /août /2009 18:13

La Source du fleuve Zêzere , se place environ 1900 mètres d'altitude, proche du plateau de Torre, le point culminant de la montagne de l'Étoile et du Portugal continental.La Montaigne da Lousã, encerclé d'une beauté naturelle impressionnante, inséré dans le fantastique bassin hydrographique du fleuve Zêzere.




Le fleuve Zêzere ouvre la voie au milieu de montagnes parfumées par une dense végétation de conifères, donnant ainsi forme à des paysages éblouissants.



Excellent panorama de la riviére Zêzere  



Le Zêzere est un fleuve presque sauvage et capricieux qui sillonne des terres de bergers. Ce sont leurs eaux qui irriguent et donnent vie aux fertiles et productifs champs de la region,



Les eaux limpides de la Rivière d'Alge et de Rio Zêzere  Environ 260 kilomètres d'ils extension font de ce fleuve un des plus grands entièrement portugais.



Au bord du fleuve, vous pourrez vous reposer sur la plage fluviale.



Zêzere. Un étrange nom dont l'origine plus plausible sera dans la désignation d'un modeste arbre de petites fleurs blanches et des fruits noirs qui abondait dans leurs marges, l'azereiro, aussi connu par zenzereiro. Miguel Leitão d'Andrade, un historien du siècle XVII, originaire de Pedrógão Grand, a mis la circulaire par retour de 1629 une légende qui attribuait une origine diverse au nom, et expliquait, en même temps, la genèse du fleuve lui-même.


                                                 




Par la région existent de divers points privilégiés de contact avec la nature, comme les Piscines Fluviales du Miroir d'Eau, construites dans schiste, la Plage du Poço Corga ou Vale da bonita Ribeira de Pêra (Vale de la jolie Rivière de Poire),



ainsi que leurs chutes d'eau.




Très célèbre c'est la Plage Fluviale das Rocas, construite dans l'exploitation de cette Rivière, et transformée dans un complexe de loisir et d'animation dans un lac avec presque 1 km d'extension.




Le Zêzere se résumait à un lit rocailleux, par où defillée un timide fil d'eau, qui quelquefois presque se cachait dans l'immensitée verdant de la vallée.
Je me suis rappelé de Ferreira de Castro, que sur cet vallée du Zêzere il écrivait :
 "  C'était un pauvre, trémolo ruban d'eau, néanmoins très étroite, néanmoins plus large , quelquefois presque invisible, qui se lançait là du sommet par des sillons ou une diáclese de la roche noire, ouverte pour le donner mieux chemin." ; Le temps était splendide, avec une température amène, et la Cruche Maigre brillait au soleil oblique de l'aube. Près des abris de roche et de toit de colmo, des bergers conduisent leurs troupeaux bâti ci-dessus, dans direction à des herbes plus abondantes, tant que les animaux vont mordiscando l'herbe qui trouvent par le chemin. Un tableau d'une immense beauté et une tranquillité, seulement dérangée, de temps en temps, par quelque voiture qui passe dans la route, à mi-parcours de la vallée".


Merci de votre visite
Merci de vos Coms
Repost 0
Published by lejardinduportugal
commenter cet article
7 août 2009 5 07 /08 /août /2009 23:05


Protégée par de hautes falaises, la Plage de São Julião possède une grève très étendue, qui débute à près de 8,5 Kms de Ericeira et se prolonge vers la commune de Sintra, au sud, à qui par ailleurs appartient la majeure partie de la grève.





Idéale pour de longues promenades sur le sable, la Plage de São Julião possède une mer avec une forte ondulation parfaite pour la pratique du surf et du bodyboard.






PRAIA DE SÃO JULIÃO est située dans un cadre de nature. La nature aux alentours de la plage se compose de rochers et de parois rocheuses et vaut vraiment la peine.



L’eau est très propre. Est assez courte mais la plage est très profonde. La plage est relativement plane.





Le sable est très fin et de couleur claire. La plage est bien propre. L’eau de mer est bleue et transparente.




Merci de Votre Visite
Merci de vos Coms

Repost 0
Published by lejardinduportugal
commenter cet article